Navigation | Tour de l’Andalousie

Pages

Merci de votre visite

Tour de l’Andalousie


Enfin !! Partir sur un tour, somme toute classique, de l’Andalousie nous trottait dans la tête depuis bien longtemps . Indubitablement pour moi pour ses terres authentiquement espagnoles, pour Flore sa religion ici affirmée avec faste que l’on apprécie ou pas. Assurément  pour nous deux la découverte de deux cultures, pas les notres hein? Non simplement entre celle européenne et arabe que l’on cherche aujourd’hui , trop facilement, à opposer et indiscutablement l’art de vivre qui nous plait tant .
Le coté pratique du voyage , ne fut pas bien compliqué à organiser. Une promo ,un jour de « Black Friday », nous offre une belle opportunité de billets d’avion pour Malaga pour 150€ AR/pers. Une autre promo chez Budget pour 340€ les 14 jours pour une Volkswagen Golf pratiquement neuve. Enfin pour l’hébergement, nous avons fait le choix d’appartements réservés par l’intermédiaire d’Airbnb au total les 13 nuits nous auront coûté 1000€. Nous privilégions le plus souvent ce type d’hébergement pour la liberté et le confort qu’il offre par rapport à une solution hôtelière. A noter que  nous réservons toujours des appartement avec parkings ce qui évite des recherches de stationnement fastidieuses. Enfin dans ce type de voyage l’aspect budget « visites » ne doit pas être négligé sans  oublier les réservations vivement conseillées voire obligatoire comme pour l’Alhambra.

Malaga

On ne choisit pas vraiment de commencer un tour de l’Andalousie par Malaga , il nous est imposé par l’aérien tant la différence de prix est importante entre un vol pour Malaga et Séville par exemple. Nous avons bien rempli la journée et demi passée dans cette ville. Qu’on en juge: arrivés l’après midi du 24 mai , nous nous sommes rendus rapidement à la Cathédrale  de l’Incarnation ou plus familièrement appelée « La Manquita » pour son aspect extérieur inachevé. Débute pour nous un long cycle qui n’est pas pour nous déplaire de visites d’édifices religieux avec deux constances répétées: l’art Baroque enfant de la contre réforme et toutes les cathédrales construites à l’emplacement exact d’anciennes mosquées quand ce n’est pas la co- existence des deux ensembles aux fondations partagées comme à Cordoue.

IMG_2537              IMG_2587 - Copie                      IMG_2542 - Copie

IMG_2540 - Copie

La cathédrale de Malaga vaut surtout pour son cœur tout en bois finement sculpté surmonté d’orgues monumentaux.On gagnera à combiner la visite de la cathédrale avec celle de son toit terrasse qui offre une vue imprenable sur l’Alcazaba et le château de Gibralfaro .Les restaurants à tapas dans le quartier de la cathédrale ressemble plus à des établissement pour touristes en goguette qu’à de véritables « bodega ». Pour notre deuxième et dernier jour sur Malaga ,nous avons prévu de faire : L’Alcabaza ,l’inévitable musée Picasso et enfin le magnifique musée de l’automobile légèrement à l’écart de la ville. L’Alcabaza est le palais fortifié qui domine toute la ville, ses jardins et le système d’irrigation adjoint nous rappelle son origine arabe. Mais sa principale caractéristique reste  son double mur d’enceinte. Les jardins intérieurs préfigurent les patios que nous découvrirons dans d’autres villes.

IMG_2637 - Copie IMG_2632 - Copie IMG_2623 - Copie

Par chance , on évite l’écueil de la veille et on se régale de quelques délicieuses tapas au Café Central

IMG_2678 - Copie IMG_2643 - Copie

On recommande vraiment cette adresse à l’ambiance à la fois décontractée et cosy. On ne présente plus Picasso, l’artiste majeur du XXeme siècle naquit à Malaga en 1881. A l’origine du cubisme , il participa à l’essor du surréalisme . A sa mort, il laissa une oeuvre considérable dont une partie est exposée ici à Malaga au Musée qui porte son nom. Attention la queue pour accéder aux salles d’exposition peut être longue voire très longue . L’exercice de l’après midi consistera bien à tromper la vigilance des gardiens pour voler quelques clichés de peintures , dessins et autres sculptures pour à mon tour les exposer ici.

IMG_2659    IMG_2652     IMG_2673

Personnellement , j’ai pris plus de plaisir à visiter le Musée de l’Automobile et de la Mode qui réunit dans une magnifique ancienne fabrique de tabac ,une collection d’importance d’automobiles et aussi de vêtements exposés sur des mannequins et judicieusement mélangés l’un à l’autre .

Panorama

Apres tout , ne sommes nous pas dans les deux cas dans une forme d’art et sans nul doute  dans le « cousu main »?  Les courbes des ailes des automobiles n’ayant d’égal que le raffinement des toilettes harmonieusement dessinées .

IMG_2801

IMG_2690

 

Musée de l’automobile en images et  en musique ? Cliquez sur la photo ci dessous!

 

Musée Automobile de MalagaMusée Automobile de Malaga

Dernière balade de nuit dans Malaga

IMG_2842    IMG_2837     IMG_2845 - Copie


Caminito del Rey

Panorama
Considéré avant sa complète réfection comme le sentier le plus périlleux du monde , le Caminito del Rey permet aujourd’hui d’effectuer une rando en toute sécurité  en surplomb des gorges de Gaitanes profonde, par endroit, de plus de 700 m. Il faut avant tout bien organiser sa randonnée sachant qu’elle s’effectue en ligne et non en boucle. D’abord en réservant son créneau horaire  sur le site dédié puis choisir entre laisser sa voiture au point de départ  et prendre la navette pour le retour ou l’inverse . Cette dernière option avait notre préférence sauf que nous n’avions pas anticipé les bouchons pour sortir de Malaga . Tant et si bien que pour être à l’heure nous avons dû laisser la voiture au point de départ . Deux tunnels permettent l’accès au départ de la randonnée de 7km , préférez le plus court juste en face du parking  Casqués , nous sommes immédiatement plongés dans l’ambiance vertigineuse du Caminito del Rey.

IMG_2862 IMG_2857

En fait les deux passages où l’on est vraiment en apesanteur se situe tout de suite après le point d’accès nord et l’autre à la fin du parcours . Cette dernière partie est la plus impressionnante avec des abîmes infinies, sujet aux vertiges s’abstenir.

IMG_2884  IMG_2881   IMG_2938 IMG_2952

Régulièrement on aperçoit l’ancien chemin fait de plaques de béton sans aucune protection. Frissons garantis! Le parcours terminé ,il reste bien deux bons kilomètres pour rejoindre la gare del Chorro où l’on retrouve la navette qui en 30mn nous ramène au point de départ! 

IMG_2957

 Nous avons passé 3h00 sur le Caminito del Rey et s’il a exigé un détour avant de rejoindre Ronda , nous ne le regrettons pas un instant!

Ronda

Panorama7

Si une fin d’après midi et une matinée suffisent pour visiter Ronda , on y resterait bien volontiers plus longtemps tant la ville respire l’ambiance  nonchalante. Passer la nuit sur Ronda permet de bénéficier de la bonne lumière du couchant sur l’une des faces du pont et du levant sur l’autre, visions complètement différentes. Ce fameux pont , El Puente Nuevo relie la ville ancienne , datant de l’époque romaine à celle plus moderne séparées qu’elles sont par cette faille profonde qui n’est pas sans nous rappeler la matinée au Caminito del Rey. C’est depuis le « Mirador de Maria Auxiladora que l’on trouvera un chemin piétonnier pour descendre admirer le pont d’en  bas et les falaises sur lesquelles ses arches s’accrochent.

IMG_3036               IMG_3086

Panorama12

 En remontant , on peut déambuler dans les rues tortueuses de la vieille ville et ses petites places entourées  de maisons blanches . De retour dans la  partie plus moderne , on ne manquera pas d’admirer , seulement de l’extérieur pour nous, les plus anciennes arènes d’Espagne.Remonter la très animée rue piétonne d’ Espinel en fin d’apres midi, s’est  l’assurance de plonger dans l’Espagne que l’on aime avec la rue comme théâtre permanent , j’y reviendrai.  C’est le moment de confier nos bonnes adresses de la ville : Un glacier au portion généreuse et aux parfums raffinées :E’Gelato , tenu par un couple d’Italien dans la partie haute de la Calle Espinel au 64 . Un bar à tapas comme nous en essayerons de nombreux durant ce séjour : »Bar de tapas la Quintana » au 10 Calle Lorenzo Borrego . On y déguste une bonne variété  de tapas  à prix doux. Le lendemain matin avant de tracer la route vers Cadiz , on retourne voir le Puente Nuevo mais sur son autre face . On obtiendra la meilleure vue  depuis les « jadines de Cuenca » , joli  parc en terrasse et pratiquement personne . On y accède par la « callé Escolleras ».

Panorama3

C’est toujours la course après le soleil pour la meilleure lumière. On quitte Ronda par le chemin des écoliers et si l’on se rallonge un temps soit peu le parcours, on profite pleinement, à notre plus grand étonnement, de la campagne verdoyante en passant par les villages blancs de Cortes de la Frontera, de Jimena de la Frontera,et Vejer de la Frontera .

IMG_3128 IMG_3127 IMG_3162

Tous faisant partie du parc naturel de la Sierra de Grazalema , une brève incursion par la C3331 à Jimena de la Frontera dans ce parc nous laisse entrevoir une forêt riche en chêne liège qui n’échappe pas à son exploitation. A traîner de cette façon , nous parvenons très tardivement à Cadix.

IMG_3144      IMG_3124

Cadix 

Panorama4

C’est peu dire que l’accueil fut chaleureux dans l’appartement de Raquel . Idéalement situé à deux pas de la mer , il allie le charme de l’ancien avec le confort moderne . Nous recommandons vivement cette adresse.       Le programme est quelque peu bouleversé et nous concentrerons l’ensemble de notre visite sur une seule journée le lendemain de notre arrivée.  Cadix ou Cadiz est considérée comme la ville la plus ancienne d’occident .Résolument tournée vers la mer , elle fut un comptoir important pour ses différents conquérants. L’essentiel des points d’intérêts se situent  dans la partie ancienne de la ville qui s’avance dans l’Atlantique . Et pourquoi ne pas commencer cette longue journée par une dégustation de churros dont la queue devant les échoppes témoignent de leur qualité . Goutter des churros ne s’entend que devant un bol de chocolat fumant.

IMG_3197    IMG_3206   IMG_3226

Nous sommes sur la place del « Mercado Central  » qui grouillent d’activités. Rassasiés nous rejoignons la « Tore Tavira »  . Depuis son sommet on embrasse un vaste panorama sur toute la ville . La cathédrale au premier plan assure la transition entre la ville ancienne et la ville moderne avec au second plan le fameux « Puente de la Constitucion ».

Panorama3                                                                Un autre attrait de la Torre Tavira est sa  « chambre noire » qui permet une visite complète de la ville en zoomant sur des points précis . C’est assez bluffant ! En fait  l’architecture de ce type de tour date du XIXeme siècle, elles étaient habités par les riches commerçants de la ville . C’était à la fois les bureau et le logement du propriétaire . On se dirige maintenant vers « l’Oratorio San Felipe Neri ». L’église en elle même n’est pas de grandes dimensions mais comporte néanmoins six chapelles dont les retables sont de véritables œuvres d’art.C’est une bonne introduction à la visite de la Cathédrale de Cadiz. Construite sous sa forme actuelle au XIXème siècle , elle mélange harmonieusement le style baroque et néoclassique.la cathédrale de Cadi n’est certes pas le plus bel édifice religieux visité mais mérite que l’on s’ attarde ne serait ce pour son magnifique choeur.

IMG_3262 IMG_3251 IMG_3248 IMG_3282

Retour à l’appartement par le bord de mer et l’agréable promenade qui le longe . De loin en loin , la cathédrale est omniprésente et son champs s’élargit comme pour rejoindre le bleu profond de l’Atlantique. En suivant une suggestion du guide du Routard « Andalousie », nous ferons l’après midi une promenade fort agréable de place en place dont on trouvera le parcours sur la carte ci dessous. Départ de la Plaza San Juan de Dios. On apprécie particulièrement la Plaza de Mina au tempérament espagnol bien trempé et déguster une bonne glace (voir adresse ci dessous) à l’ombre de ses arbres séculaires.

pano5

IMG_3350                            IMG_3348

Panorama2

Renseignements pratiques : Excellent glacier au 15 de la Plaza de Mina. Parking aux tarifs intéressants :Parking Reina Sofia ,Puerto de Cadiz

Arcos de la Frontera

Sur la route qui nous conduit à Séville , le stop  au village perché d’Arcos de la Frontera est des plus agréables .  Tout de blanc vêtu , il offre de belles vues sur la campagne environnante et  marcher dans ses ruelles pavées  et calmes nous procurent un réel plaisir.

IMG_3389 IMG_3393

Surtout nous avons la chance qu’un office se déroule à la « Basilica Santa Maria de la Asuncion » qui nous permet de découvrir ses incroyables trésors où le baroque permet tout les excès.

IMG_3413 IMG_3405 IMG_3418

Sur le parvis, au bout du parking qui l’occupe , on a certainement le plus beau point de vue sur les alentours d’Arcos de la Frontera . A l’inverse en reprenant la C334 en direction de la ville base puis un chemin de terre carrossables sur la droite , on aura un point de vue superbe sur les falaises et les maisons qui les coiffent .( Coordonnées :36.746049 N, 5.808998W)

Panorama5

Séville

Panorama6

Comme nous ne passons que 2,5 jours sur Séville, à peine déposons nous nos bagages dans notre sympathique appartement que nous partons à la découverte de la ville surnommée « La perle de l’Andalousie ».Une ville comme Séville par la richesse de son patrimoine à visiter exige, en amont , une préparation rigoureuse et notamment un certain nombre de réservations en ligne pour s’épargner une perte de temps infinie tant les files d’attente sont impressionnantes . Nous ne nous attendions pas à un tel choc architectural en découvrant  la trop belle « Plaza de España ».

IMG_3499 IMG_3472 IMG_3501

De construction récente , elle fut achevée en 1929 pour l’exposition américano- hispanique , elle forme un harmonieux demi cercle de 200 mètres de diamètre et symbolise à la fois l’ouverture sur le monde et l’unité de l’Espagne. On se joue d’un panoramique visuel bien réel en se plaçant au centre de la place et en pivotant le regard de gauche à droite sur 180° . Les faïences des bancs représentant chaque ville  importante des provinces espagnoles sont à elles seules des leçons de géographie. Un escalier majestueux de l’une des entrée sur la droite , nous autorise à accéder au premier niveau d’où la vue sur la place est époustouflante ; on passe facilement plus d’une heure sur cette place.

Panorama4

Comme nous avions prévu la visite du populaire et animé quartier de Triana, nous traversons le parc Maria Luisa à la végétation luxuriante et prenons  à sa suite le pont qui franchit le Guadalquivir , le grand fleuve du sud de l’Espagne. Comme nous sommes le dimanche 29 avril , au point de vue animation c’est plutôt calme et contre toute attente , il fait plutôt frisquet. Pas de chance l’église Santa Ana que nous avions prévu de visiter est fermée , chance la cafétéria éponyme est ouverte .

IMG_3515 IMG_3525 IMG_3526

C’est un bar de quartier comme il en existe des milliers en Espagne . Ce sont de véritables lieux de vie où l’on a plaisir à se retrouver entre amis , en famille pour discuter , de préférence bruyamment, de tout et de rien . Ça fait partie intégrante de la vie espagnole et nous l’apprécions beaucoup. Quand s’ajoute à cela quelques délicieuse tapas et une découverte à tomber par terre en « El vino de naranja » nous ne pouvons qu’ici donner cette bonne adresse :Cafétéria Santa Ana , 82 Callé Pureza ,41010 Sévilla  . En nous approchant du « Puente de Triana » et son artère commerçante qui la précède, on retrouve une animation toute espagnole où les gens aiment sortir bien habillés. c’est aussi dans les rue adjacentes que l’on trouve une multitude de fabriques d« azulejos », spécialité du quartier . On y retrouve les classiques des céramiques peintes à la main qui parfois donne à voir de véritables oeuvres d’art. On traverse le « Puente Triana  » et dans une fraîcheur inhabituelle , on parvient à la magnifique « Plaza de Torros ».

Panorama3

Seule visite que nous n’avions point réservée à l’avance , nous sommes renvoyés à une visite vers 20h00 . Toujours afin de maîtriser son planning , une réservation en ligne est possible et fortement conseillée. Peu importante nous n’aurons pas perdu notre temps car c’est à un spectacle assez incroyable qu’il nous est donné d’assister … A quelques dizaine de mètres de là, sous un kiosque à musique du petit parc « Jardines de Cristina », des jeunes et des moins jeunes dansent sur une musique entraînante . Ça respire la joie de vivre , la liberté , le bonheur. Les sacs à mains des jeunes femmes sont posés sur le coté sans surveillance particulière tant il paraîtrait incongru qu’ils soient dérobés. J’adore toujours autant ces simples spectacles improvisés.

Retour sur la Plaza de Toros pour la visite des arènes de Séville . Quelque soit l’opinion que l’on puisse avoir de la tauromachie , reconnaissons qu’elles sont architecturalement de toute beauté , lui conférant le titre de plus belles arènes d’Espagne Les arcades terminales avec leurs loges sont réservées aux riches Sévillans ou pour le balcon du Prince par la famille royale elle même.

Panorama2

Cette déambulation le long du Guadalquivir ne peut mieux s’achever par la vue sur la Torre de Oro qui date du XIIIeme siècle. Tour militaire, deux légendes s’affrontent pour déterminer si elle doit son nom à la pierre qui rend ses plus belles couleurs au couchant ou si elle servait de lieux de stockage de l’or de la ville lorsque les bateaux revenaient des Amériques.

IMG_3538        IMG_3609_ShiftN_ShiftN

Notre deuxième journée sur Séville , le programme chargé de la journée nous impose un réveil matinal . Nous ne sommes pas mécontents d’avoir réservé à l’avance cette visite et surtout de l’avoir fait avant celle de la Cathédrale . En fait comme beaucoup d’édifice religieux d’Andalousie , la Giralda est au départ un minaret transformé en campanile adossé à la cathédrale après la Reconquista . En son sommet , on jouit d’une vue tout à fait remarquable sur toute la ville . Bien entendu sur le quartier Santa Cruz à ses pieds , plus loin les arènes dont on aperçois mieux que la veille l’architecture extérieure , plus loin encore la campagne Sévillanne

IMG_3637

A la descente on accède directement dans la Cathédrale  . Que dire ? Ce n’est point la religion qui est célébrée ici mais le génie humain dans ce qu’il sait mieux le faire dans la création artistique. Ma tendance naturelle à abuser des superlatifs est ici battu en brèche par les faits. Plus grande Cathédrale d’Espagne , le tableau autel le plus grand et le plus riche du monde, l’ostensoir le plus grand du monde , s’y ajoute le tombeau du plus connu des navigateurs : Christophe Colomb . J’arrête là? Non , par fidélité à ce blog , il m’appartient de partager l’émotion ressentie à la contemplation du retable au 45 tableaux symbolisant la vie du Christ dans une profusion d’or et de décors finement ciselé .

IMG_3657 IMG_3662

On s’accroche à la grille pour admirer et pour rien au monde on ne céderai sa place.Pourtant se retourner n’est pas vain non plus puisque de ce coté ci , on admire les stalles finalement  du chœur de la cathédrale. Si chacun s’imagine explorateur en passant devant le tombeau de Christophe Colomb, porté par des chevaliers symbolisant les provinces d’Espagne, on ne résiste pas à la tentation de passer une nouvelle fois devant le retable aux admirables figurines finement sculptées.

IMG_3721                     IMG_3695

 

IMG_3671                                                  IMG_3654

Tu ressorts de là forcément troublé et ravi de surcroît en voyant la queue infinie pour accéder à la Giralda. Après les riches nourritures célestes , les nourritures terrestres s’imposent .Sans ambages , nous jetons notre dévolu sur le bar à tapas « La Bodega ». Si les prix ne sont pas les plus doux pour ce genre de restaurant , les tapas servies ici sont de bonnes factures, dommage que l’attente soit si longue .

IMG_3739 IMG_3738

Nous consacrons notre après midi à visiter d’autres églises ou chapelles sans atteindre la saturation . Ce serait difficile tant elles sont plus belles les une que les autres , en tout cas c’est à une véritable pérégrination dans l’art baroque à laquelle nous nous livrons juste entrecoupé par un saut dans l’art contemporain avec l’accès  « Metropol Parasol » dont l’architecture créa lors de sa construction de vives polémiques.Sans compter son prix prohibitif de 100 millions d’Euros.

Panorama3

Les édifices religieux visités dans l’ordre furent :  Iglesia San Salvador  , San Nicolas de Bari, l’extraordinaire Santa Maria la Blanca  et nous ne  savons plus ici  si nous sommes retournés dans le quartier Triana pour Santa Ana ouverte en cette fin d’après midi où pour le trop bon vin de messe,  « el vino de naranja » , déjà dégusté la veille dans le bar près de cette église .Dieu voudra bien nous pardonner ! Santa Maria la Blanca est celle qui nous impressionna tant par le chef d’oeuvre que représente la voûte de la nef que par son caractère œcuménique puisque elle fut à l’origine une mosquée puis une synagogue et enfin une église catholique romaine , le monothéisme est bien servi ici.

Iglesia El Salvador (6) Iglesia El Salvador (3)  Iglesia San Slavador

San Nicolas de Bari (2) San Nicolas de Bari (10) Iglesia San Nicolas de Bari

Santa Maria La Blanca (2) Santa Maria La Blanca (13) Iglesia Santa Maria la Blanca

Iglesia Santa Ana (5) Iglesia Santa Ana (11) Iglesia Santa Ana

Un conseil pour la visite de toutes ces églises : Bien vérifier les heures d’ouvertures , généralement le matin jusqu’à 9h30 et en fin d’après midi de 18h00 à 20h00 , aux heures des offices , quoi! C’est ainsi que nous trouverons portes closes à San José.

Panorama3

Troisième jour sur Séville et de nouveau un programme bien chargé et toujours un lever matinal . C’est  que le Réal Alcazar se mérite , non pas parce que ceux qui n’ont pas réservé à l’avance paient  cher en patience leur légèreté mais par le temps qu’il faut lui consacrer. Toute l’Andalousie est réunie ici: Palais , Art islamique , Patios détonants , Azulejos édifiants , jardins exubérants, fontaines rafraîchissantes tout ce qui forme l’architecture Mudéjare  . Pour un profane comme moi , c’est l’intelligence absolue, cette capacité d’une influence religieuse de bâtir sur les acquis des autres religions même s’il s’agit d’une description imagée et que dans les faits c’est un peu plus compliqué que cela. Toujours est il que l’on ne sait où donner de la tête.

IMG_3880 IMG_3923 IMG_3926

De la dentelle de pierre finement ciselée visible dans le « Patio de la Doncellas », aux azulejos dont aucun n’est identique du « salon de Embajedores ». A moins que ce ne soit les orangers des jardins de l’Alacazar ou la vue depuis la « galerie du Grotesque » où dans sa partie supérieur , on bénéficie d’une très belle vue sur l’ensemble des jardins et du bassin de Mercure .

IMG_3915 IMG_3929 IMG_3914  IMG_3962

 

IMG_3982 IMG_3996 IMG_3945

Ne pas manquer une visite de « Baño de doña Maria de Padillo » dont le reflet de la pierre ambrée dans l’eau est tout simplement envoûtant.

IMG_3960

Ce qui nous aura frappé ici c’est la proximité de deux lieux d’une telle richesse artistique de Séville , de l’Andalousie, de l’Espagne et pour finir de l’humanité. Un comble, une pluie fine nous accompagne lorsque nous rejoignons le magnifique « Palacio de las Dueñas ».

IMG_4097 IMG_4076 IMG_4091 IMG_4035

Cette demeure est habitée par la famille Alba depuis le 17 eme siècle , elle se distingue par ses magnifiques patios , son allée d’orangers et ses collections répartis dans les pièces du palais. On notera que le célèbre poète Machado naquit ici. Le retour du soleil, nous incite , sans nous forcer, à refaire un tour dans tous les patios pour admirer leur luxuriance .

IMG_4080 IMG_4066 IMG_4062

Rejoindre la très belle « Basilique de Macarena «  un dimanche de surcoit , c’est faire le constat une nouvelle foi que les espagnols vivent en partie à l’extérieur , aux terrasses des cafés , des bars de quartier plutôt, ou à même le sol pour les plus jeunes.La basilique fut édifiée très récemment en 1941 , le temps passant n’a pas affecté le style qui sied bien à l’ensemble du patrimoine religieux andalou : le Baroque !

IMG_4106 IMG_4103

 

IMG_4120       IMG_4113 IMG_4110

Ce soir dîner à une bonne table au restaurant « La Bernarda », cadre accueillant et bonne cuisine originale , nous font recommander cette adresse.

20180501_220456    20180501_215900

Cordoue

Panorama

Cette ville est un enchantement et c’est sans nul doute notre étape préférée . Bien sur pour la somptueuse et incroyable Mezquita mais aussi pour les patios des maisons particulières dont nous avons eu la chance d’en visiter un grand nombre dans le cadre de la quinzaine de « La fiesta de los patios de Cordoba ». Si en plus s’y ajoute un hébergement de grande qualité et quelques adresses à recommander alors oui « Viva Cordoba »!!                                                                                                                                                                                De l’extérieur l’immeuble de l’appartement de Manuel ne paie pas de mine mais l’intérieur est chaleureux et l’on se sent comme à la maison . Nous recommandons vivement cette adresse.C’est en 10 minutes que l’on rejoint le centre historique de la ville . Finalement nous avons bien fait de visiter la merveille de la Mezquita en fin d’après midi, moins de monde et presque personne à l’approche de la fermeture . Alors comment décrire cette merveille! Un rappel historique s’impose pour mieux comprendre ce qui nous est donné d’admirer. Si la mosquée et ses 854 colonnes fut bâtie en lieu et place d’une ancienne basilique au VIII eme siècle, elle ne subira pas l’affront de la vengeance destructrice lors de la « reconquista » catholique .

    IMG_4296     IMG_4249

IMG_4241

 

IMG_4251 IMG_4252 IMG_4253

 

IMG_4258  IMG_4256

Au contraire , on peut parler de Mosquée-Cathédrale tant l’architecte  s’employa à préserver le caractère sacré de la mosquée  en ne masquant pas le Mihrab ,tout en édifiant la Chapelle principale de la cathédrale avec un esprit de synthèse architecturale même si le baroque par son faste s’impose.

IMG_4214 IMG_4222

On ne sort pas complètement indemne d’une visite de la Mezquita : La grandeur , le souffle, la beauté, l’harmonie qui s’en dégage nous laisse songeur sur notre capacité à résoudre des équations impossibles tant au point de vue technique que spirituelle . Bien des excités de la foi, forcément la bonne , feraient bien de s’en inspirer …                                          L’histoire des religions ne serait pas complète sans notre déambulation dans la Juderia composée de toutes les petites ruelles qui entourent la Mosquée. C’est l’occasion pour nous de pénétrer dans les patios bien fleuris et dont les hôtes sont trop fiers de nous faire partager leur chef d’oeuvre floral .

IMG_4313 IMG_4312 IMG_4311

Manuel a eu la bonne idée de nous conseiller de bons restaurant de l’autre coté du Guadalquivir, nous permettant de nous échapper des restaurants trop touristiques du centre éponyme . Nous recommandons particulièrement deux adresses : « Bar Los Romerillos » et le « Bar Miguelito ». Bien entendu , en bons français nous nous sommes présentés trop tôt et c’est seulement vers 22h00 que la salle de restauration se remplit et que l’ambiance s’installe.

IMG_4319 IMG_4321

Le retour vers la vieille ville de nuit nous offre la Mosquée Cathedrale sous un éclairage diurne du plus bel effet.

Panorama

Au vu du programme de la journée, on fait le constat amer qu’il nous manquera bien une journée sur Cordoue ! Que l’on en juge: Ascension du campanile de la Mezquita , poursuite de la visite des Patios, déjeuner sur la  Plazza de Corredera puis visite du beau Palacio de Viana , ouf!!                                                                                                                          La vue au sommet du campanile de style renaissance  est remarquable surtout à nos pieds avec le patio de Naranja, derrière la Mezquita ressemble vue d’ici à une cathédrale, mais ne l’est elle après tout!? Bien entendu  on bénéficie de la vue plongeante sur toutes les ruelles de la Juderia .

IMG_4374 IMG_4392

Chaque patio visité est un enchantement et comme ils sont tous différents, on prend notre mal en patience, pour en profiter pleinement. Leur agencement, leur propreté témoignent de toute l’affection  que porte leurs propriétaires.

IMG_4411 IMG_4429 IMG_4430

Encore une fois c’est notre hôte qui nous avait donné l’adresse de la Plaza de Corredera comme site à ne pas manquer , il avait raison le bougre ! C’est une très belle place rectangulaire qui plus modestement n’est pas sans rappelée la Plaza Mayor de Madrid .Arcades et galeries au niveau de la place et surmonter de 3 niveaux  le tout dans une symétrie parfaite font tout le charme de cette place. S’asseoir à l’une des terrasse nous  permet d’apprécier la beauté des lieux et  d’en profiter pleinement .

IMG_4444 IMG_4443

  Il est temps maintenant  rejoindre un des plus beaux palais de la ville : Palacio de Viana    . Construit au XVeme , la beauté des 12 patios n’a d’égale que la richesse des pièces du palais richement décorées. Pas de doute nous sommes bien dans une très grande maison de la noblesse locale.  Ici les patios prennent tout leur sens où l’on conjugue l’art floral, d’ingénieux système d’irrigation ou de fontaines et et aussi la marque du temps par le style des décos proposés , du patio médiéval comme celui des » Voisins » à celui de style renaissance comme celui « des Grilles » ou encore celui carrément Baroque comme celui des « Archives ».

IMG_4510 IMG_4520 IMG_4506

IMG_4492 IMG_4469

IMG_4454 IMG_4459

Puis comme nous ne nous lassons de ces agréables jardins , nous poursuivons la visite de ceux des maisons particulières exceptionnellement ouvert pendant la fête des patios . Parfois nos visites sont agrémentées de bandas qui chantent à capela des airs bien typés andalou et qui vont de patios en patios, forcément l’ambiance est au plaisir et à la joie . Sans conteste, il nous a manqué une journée au moins dans cette superbe ville qui mérite que l’on s’y attarde.

IMG_4550 IMG_4551 IMG_4554

IMG_4558

Grenade                                                                                                            

La route qui relie la regrettée Cordoue et l’attendue Grenade réserve de belles surprises avec notamment le crochet que nous avons effectué pour visiter le très joli village haut perché de Zuheros .

3

La campagne vallonnée est d’une monotonie sans nom avec ses champs d’oliviers à l’infinie .

2

L’appartement que nous avons réservé se situe dans une résidence de grand standing. S’il est très confortable , il est trop impersonnel pour nous marquer et vraiment éloigné du centre ville historique. Depuis la terrasse belles vues sur les sommets enneigés  de la Sierra Névada.

IMG_4688             IMG_4683

Pas de temps à perdre  car les deux jours et demi  sur place devraient passer vite comme toujours.On attaque fort avec la visite de la Cathédrale, de l’extérieur, à pied d’oeuvre, elle ne paie pas de mine tant elle est enchâssée dans son quartier commerçant. C’est le lendemain depuis la colline de l’Alhambra  que nous prendrons la mesure de ses dimensions.

Copie de IMG_4849

Pour le moment nous nous attardons sur l’intérieur de la Cathédrale , magnifique, de style renaissance . La construction de la cathédrale à  cinq nefs  s’étala sur 2 siècles de 1518 à 1704. On se demande aujourd’hui comme faisait les architectes, les tailleurs de pierre , les ouvriers , les décorateurs pour produire de tel chef d’oeuvre sans bureau de contrôle , sans ordinateur  , PAO, CAO, que sais je encore ?

IMG_4660   IMG_4638 IMG_4654

C’est certainement le cœur de la cathédrale avec le dôme de la Capilla Mayor qui nous impressionne le plus . A 45 m  au dessus de nos têtes , la double galeries de vitraux consacrées à la vie de la vierge , aux apôtres ou encore aux évangélistes .

IMG_4647 IMG_4667

On resterait des heures à contempler les moindres détails de cette chapelle majeur . L’or des orgues qui se font face à face dans la nef centrale s’appuient sur les quatre rangées de colonnes blanches de nefs secondaires.

IMG_4627

 

Panorama9

Une visite de l’Alhambra ne s’improvise pas au risque de devoir patienter dans une file d’attente interminable ou pire de ne pouvoir accéder au site . On trouvera toutes les informations utiles pour une réservation en ligne à cette adresse: https://tickets.alhambra-patronato.es/ . Si la date de la visite de l’Alhambra est connue bien à l’avance, il est vivement conseillé de réserver ses places des qu’elles sont en vente .Dernier conseil: La visite s’articule sur l’heure choisie pour celle des Palais Nasrides. Nous avions prévu une visite matinale et des 7 h30 nous sommes dans la rue à héler un taxi qui nous conduira sur la colline de l’Alhambra . Je ne suis pas étonné que l’Alhambra soit le site le plus visité d’Espagne car malgré l’heure matinale ,il y a du monde qui se presse devant les grilles de l’édifice. On pourra facilement se repérer avec le plan ci dessous .

Plan de l'Alhambra

En gros il y deux zones distinctes : La Généralife et les fameux jardins de l’Alhambra sur la droite après l’entrée et sur la gauche toute la partie des palais , châteaux forts et médina . On retrouve là principalement ; L’Alcazaba , Les Palais Nasrides , le Palais Charles Quint qui fait un peu tâche dans l’ensemble Arabe qui date du Moyen Age . Soyons reconnaissant aux catholiques de la Reconquista de ne pas avoir détruit cet ensemble inestimable. On ne peut pas en dire autant de la présence Napoléonienne . Les palais Nasrides : C’est incontestablement le lieu le plus magique de l’Alhambra .

IMG_4775

Tout n’est que finesse et pureté dans l’ensemble des salles et patios . On s’attarde sur la richesse de la dentelle de pierre des murs .  Les plafonds ne sont pas en reste avec leurs pièces de bois ajustées dans une harmonie parfaite. Les patios respirent la volupté et le calme malgré la fréquentation.       

IMG_4782 IMG_4763 IMG_4743

IMG_4723 Panorama3

L’Alcazaba: Le caractère militaire  du château avec ses tours à créneaux est indéniable . C’est depuis la Tour du Guet que l’on obtiendra les plus belles vues sur l’environnement immédiat et plus lointain de l’Alhambra. 

IMG_4692 IMG_4856

Toute la colline blanche de l’Albacin est à nos pieds, plus loin on aperçoit bien mieux la Cathédrale dans son intégralité y compris la Capilla Réal  et enfin  les montagnes de la Sierra Névada. Le Palais Charles Quint: Ce palais imposant dénote quelque peu dans ces lieux pleins de grâce .

Panorama5

Panorama6

A l’inverse son patio intérieur circulaire est de toute beauté avec ses deux niveaux à colonnes. De ces points majeurs de l’Alhambra , j’ajoute le Palais du Partal et son magnifique jardin. Il faut prendre son temps là autour des bassins . Finalement nous aurons passé 3h00  dans cette partie de l’Alhambra. On rejoint désormais la Généralife  et ses jardins. C’est très curieux cette façon générale de louer l’ingéniosité des Arabes dans la maîtrisé de l’eau et de la végétation, ici illustrée dans les magnifiques jardins de l’Alhambra et donc d’admirer leurs apports indéniables  à la civilisation et la détestation dont ils sont victimes aujourd’hui.                                                             

IMG_4894

Chance pour nous, le printemps est propice aux fleurs et le Patio du Canal  en est rempli de toutes les couleurs , les petits jets d’eau effectuent une danse croisée d’un plus bel effet . A son extrémité on pénètre dans  le Patio des Cypres de la Sultane qui donne accès à « l’Escalier d’Eau » d’où l’on jouit d’une très belle vue sur les Palais Narsides.

IMG_4911

IMG_4929

Ici s’achève notre visite, pour cette matinée, de l’Alhambra . Nous y aurons passé plus de 5h00. Après un peu de repos (mérité) , nous voila de nouveau dans les rues de Grenade. On est dimanche , il nous plait d’observer ses familles endimanchées dont les petits enfants dans un respect filial donnent le bras à leur grands parents. Vieux jeu, nostalgique, amant d’un temps révolu , je m’en moque ce sont simplement des valeurs auxquelles je crois.                                                                                                                                                        Attention les yeux,en pénétrant dans la « Basilica San Juan de Dios » ,on est tout de suite ébloui par l’or qui règne partout .

IMG_4935

S’il fallait une démonstration du baroque Andalou , c’est ici qu’il faudrait le découvrir . Toujours ce besoin pour l’église catholique d’affirmer sa force par l’exubérance de l’art religieux. Il ne faut pas hésiter à alimenter le compteur électrique pour bénéficier de l’éclairage . Deux points remarquables ; la chaire et son escalier sculpté et l’urne d’argent qui contient les  restes de San Juan de Dios situé dans l’alcôve à l’étage où l’on accède par un escalier sur le coté droit de l’autel.

IMG_4942 IMG_4977

IMG_4951 IMG_4975 IMG_4972

En attendant notre programme de la soirée , nous dînons dans une « bodega » vraiment typique . Installés au bar à déguster quelques bonnes tapas, on s’imprègne de l’ambiance bruyante qui y règne; femmes et hommes , vieux et jeunes, endimanchés et cool , bourgeois et populaire, tout le monde s’en fiche du moment que l’on profite de la vie. Nous recommandons cette adresse :Bodega Castañeda,  Calle Almireceros.

IMG_4988 IMG_4991

Autant notre visite de l’Alhambra le matin nous stupéfia autant celle des jardins de nuit nous déçut . Apres une belle montée digestive pour rejoindre l’entrée de l’Alhambra et une réservation en ligne qui ne fait pas office de coupe fil, on se dirige vers la Généralife dans une demi obscurité. Les jardins vus le matin ne sont pas mis en valeur , les fontaines fonctionnent sans jeu de lumière quant aux divers édifices de l’Alhambra, ils ne reçoivent pas l’éclairage qu’ils méritent . Bref nous ne recommandons pas cette option de visite.

IMG_5018 IMG_5001 IMG_5031

Attention le dernier bus pour redescendre vers le centre de Grenade est à 23h30!

Panorama

Nous consacrons notre 3eme journée sur Grenade à la colline de l’Albacin . Auparavant nous retournons dans le Centre Historique pour visiter le très beau monastère San Jeronimo . L’extérieur présente un cloitre à double niveau d’arcades et dont le jardin central est une orangeraie magnifique.

Monasère Jeronimo (3) Monasère Jeronimo (6) IMG_5177

Bien entendu l’intérieur n’est pas en reste avec un retable merveilleusement travaillé. En prenant du recul , on voit mieux les plafonds à caissons richement décorés. Malgré tout nous n’avons pas l’impression d’un ensemble surchargé comme peut donner à voir le baroque d’autres édifices religieux .

Monasère Jeronimo (15) Monasère Jeronimo (36) Monasère Jeronimo (17)

Allez on attaque la montée vers le point le plus touristique de la colline de l’Albacin : Le Mirador de San Nicolas. Auparavant , en nous perdant dans les ruelles blanches du quartier on parvient à la place de San Miguel de Bajo et l’église éponyme.

IMG_5171 Eglise San Miguel del Albacin (31) Eglise San Miguel del Albacin (29)

Il faut absolument monter au sommet de la tour (2€) pour jouir d’une vue vraiment exceptionnelle non seulement sur l’Alhambra tout proche mais aussi sur toute la ville de Grenade . Comme ils disent sur le Michelin : »Vaut le détour ».

Eglise San Miguel del Albacin (11) Eglise San Miguel del Albacin (4)

On parvient enfin au Mirador de San Nicolas où effectivement la vue sur l’Alhambra est impressionnante mais que de monde , on se croirait sur la butte Montmartre. Contre toute attente la vue depuis la mosquée est à ne pas négliger.

Panorama=

 

IMG_5152 IMG_5146

On redescend tranquillement par les ruelles animées du Sacremonte. Ce quartier qui est composé de beaucoup familles gitanes qui sont toujours bien présentes et tiennent nombre de restaurant . La moindre placette est occupé par des restaurants de toutes sortes , ça ressemble au quartier latin avec ses restaurants où les nourritures sont exposés sans autre forme de procès. C’est trop touristique pour nous et on préfère retourner à la Bodega de la veille. On commande un plat « combinatos » qui nous permet de déguster toute sorte de tapas .

IMG_5182 IMG_5185 IMG_5192

En sortant , le quartier s’anime des lors que les guitares sont grattées dans les rues  en bande bien sympathique.

Antequera

Pour notre dernière journée en Andalousie, nous devions concilier les contraintes horaires de l’avion et l’envie de profiter de notre voyage jusqu’à la dernière minute . Très vite , nous était apparus que nous ne pourrions pas visiter les villages blancs des Alpujarras comme initialement prévu. Qu’à ne cela tienne, un examen rapide de la carte et notre guide du routard, nous permirent de jeter notre dévolu sur une petite ville que nous recommandons vivement : Antequera!

Panorama2

Nous consacrons l’essentiel de notre temps disponible autour de la partie haute de la ville entre l’Alcabaza et la Colegiata Santa Maria la Mayor . La vue est partout remarquable et en premier lieu sur la partie basse de ville toute blanche. Il règne ici une certaine sérenité qui donne vraiment envie de revenir . Antequera est aussi idéalement situé entre Grenade et Malaga. 

IMG_5272 IMG_5253 IMG_5245

  IMG_5228 IMG_5239 IMG_5238       

Si le temps nous manque pour visiter le reste de la ville , nous le prenons pour faire un crochet pour aller à l’entrée du « Parc Naturel d’El Torcal de Antequera »  . La route pour y parvenir s’élève rapidement jusqu’à l’entrée du parc, la vue depuis le mirador embrasse un vaste panorama verdoyant ce qui ne manque pas de nous surprendre . J’apprendrais plus tard que l’hiver fut particulièrement pluvieux, ceci expliquant cela!

Panorama6

Le haut plateau karstique donne ses formes aux roches calcaires travaillées par le vent et l’eau . Les lieux mériteraient d’y passer plus de temps! Retour facile sur Malaga avec juste le temps de prendre un PV entre Malaga et l’aéroport !

Panorama5

Epilogue

C’est un beau tour que nous avons effectué même si contre toute attente la météo était moyenne . Le patrimoine culturel de l’Andalousie est riche d’un passé historique fait de mélange de différentes cultures dont les uns et les autres ont eu la bonne idée de préserver ce patrimoine inestimable. Si Cordoue reste surement notre étape préférée , Séville et Grenade sont les incontournables pour apprécier l’âme andalouse, Cadiz nous rappelle le rayonnement mondial que porta l’Andalousie, on pense bien sur à Christophe Collombs . Les à cotés de notre petit périple l’auront bien agrémenté, je  pense à: Ronda , Arcos de la Frontera , Antequera et que dire de la randonnée sur le « Caminito del Rey » avec son cheminement vertigineux. A force de souhaiter et de dire que nous reviendrons, une évidence s’impose : Nous n’aurons pas assez d’une seule vie…

My Ript Page

Par rafa7722 le 9 janvier, 2019 dans carnet de route

  1. Merci Fred pour cette escapade culturelle, culinaire et sportive (Caminito Del Rey)!

    Jean-Philippe

    Commentaire by jean-Philippe — 9 janvier 2019 @ 9 h 34 min

    Répondre

    • Merci JP
      Ah c’est sur que le Caminito del Rey te plairait .
      Amitiés
      Fred

      Commentaire by rafa7722 — 9 janvier 2019 @ 9 h 47 min

      Répondre

  2. Bravo mon ami pour ce nouveau blog consacré à l’Andalousie. De belles photos en support de textes abondants d’informations diverses. Juste ce qu’il faut, bien dosé. C’est toujours un vrai bonheur de lire le retour de tes voyages.
    Merci beaucoup, c’est un joli cadeau que tu nous fais.

    Commentaire by sylvie brizet — 10 janvier 2019 @ 14 h 54 min

    Répondre

  3. Coucou les amis. Magnifique et quel plaisir de revoir l’Andalousie, tes photos sont très belles et tes commentaires parfaits.
    Le Camino del Rey : nous n’avons pas fait, mais c’est trop chouette.

    Bises à vous 2 et je t’écris un plus long mail.
    A très bientôt
    Isabelle et Philippe

    Commentaire by Isabelle TOCHON — 17 janvier 2019 @ 21 h 22 min

    Répondre

    • Merci les amis . On a pensé à vous sur le Caminito del Rey .
      A bientôt
      Fred et Flore

      Commentaire by rafa7722 — 22 janvier 2019 @ 10 h 08 min

      Répondre

  4. Salut Fred,
    Je découvre ton superbe carnet sur l’Andalousie. Il me rappelle d’excellents souvenirs. J’ai effectué un petit circuit en 2018, mais je ne disposais que d’une semaine : du 6 au 13 décembre. Nous avons dû faire des choix. Ma file aînée m’avait montré des photos du « Caminito del Rey », j’étais très intéressée, mais j’avais lu qu’il fermait en cas de pluie. Comme nous partions en hiver, il y avait des risques qu’il soit fermé. Nous avons donc abandonné l’idée. Du coup, nous avons réorganisé notre circuit et avons inclus Grenade et l’Alhambra. Lors de ce circuit, nous avons visité Séville (rues très animées, décorations et illuminations de Noël), Cadix, Cordoue et Grenade. Tout compte fait, nous avons eu du soleil pendant tout notre séjour (entre 17°c et 24°c). Je n’aurais jamais imaginé une telle météo en décembre.
    Tes magnifiques photos me donnent envie d’y retourner et, cette fois, nous ferons le « Caminito del Rey » et irons à Ronda.
    Amicalement.
    Christine

    Commentaire by CHRISTINE PAVY — 4 février 2019 @ 2 h 15 min

    Répondre

    • Bonsoir Christine .
      Bien heureux d’avoir de tes nouvelles et merci de tes compliments pour mon blog.
      je viens d’attaquer le récit de notre 5eme voyage dans l’ouest américain l’été dernier .
      je te contacte en MP
      A bientôt
      Fred

      Commentaire by rafa7722 — 5 février 2019 @ 0 h 39 min

      Répondre

      • Bonsoir Fred,
        Je le lirai avec plaisir. Nous repartons dans l’Ouest USA cet été.
        Je ne sais pas si tu l’as vu, j’ai une nouvelle adresse mail.
        A bientôt !
        Christine

        Commentaire by CHRISTINE PAVY — 5 février 2019 @ 18 h 48 min

        Répondre

Répondre à rafa7722 Annuler la réponse.

Location villa tilapia au S... |
Grenoble, perle du Dauphiné |
Gares de France et ailleurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Location maison à 300 m de ...
| Rendez-vous à Namuncha
| New Zealand, oh yeah!