Navigation | « Au bout des Pistes. » De Salt Lake City à Phoenix, Arizona.

Pages

Merci de votre visite

« Au bout des Pistes. » De Salt Lake City à Phoenix, Arizona.

 

CBS (2)

Après trois voyages dans l’ouest Américain (2007,2009,2012) , nous souhaitions découvrir des lieux plus reculés ,plus difficiles d’acces ,pour tout dire plus engagés tout en nous garantissant une sécurité indispensable. Ici , je suis vraiment heureux de partager avec le plus grand nombre sur ce blog , les richesses naturelles que recèlent les Etats traversés . Bien entendu en premier l’Utah avec ses innombrables parcs nationaux de renommés mondiales , de ses parcs d’Etat qui n’ont rien à envier à leurs grands frères , le Nouveau Mexique ensuite  dont j’avais vanté , lors de notre voyage 2012, toutes les qualités et les surprises qu’il cachait loin de l’image désertique qui l’accompagne parfois et enfin l’Arizona dont la simple évocation du nom symbolise toute la légende de l’Ouest Américain .

Je remercie chaleureusement  mon ami Jean Philippe dit « boncampeur » dont nombre de spots décrits ici sont des simples copier-coller , sans honte ,de lieux qu’il a parcouru en famille lors de son périple 2013 . A l’inverse  et sans concertation , je le précéderai de quelques jours sur beaucoup d’endroits communs lors de nos voyages 2015. Que ce soit à Yant Flat , Toroweap ,Grand Canyon Rim North , Coyotte Butte South et White Pocket ou encore Ah Shi Slé Pah , King of Wing,tant de magnifiques endroits dont je m’empresse avec émotion et enthousiasme de vous faire découvrir et pourquoi pas redécouvrir .
La carte interactive du parcours est toujours un atout pour mieux saisir l’articulation du circuit , je vous la livre ci dessous .

Lire la suite.

Salt Lake City – Yuba State Park
Le Capitol de Salt Lake City est une batisse monumentale située sur les hauteurs de la ville et offre de ce fait un vaste panorama . L’intérieur est moins impressionnant que celui visité précedemment à Boise , je ne sais pour quelle raison il est interdit de photographier la très belle « Gold Room » que l’on peut apprecier ici (bah  oui forcément photos volées) .Encore une fois c’est assez incroyable de pouvoir accéder à toutes les salles aussi librement .
Sur la fin de la préparation de notre voyage j’avais modifié le timing de notre passage à SLC en visitant « Temple Square  » la veille (Voir sur les Traces de Lewis et Clark) et donc en récupérant une nuit pour couper la longue étape prévue vers Hurricanne . Un petit tour au Visitor Center de Salt Lake City, non loin du Capitol ne sera pas sans conséquence sur la suite du programme des prochains jours .

DSCF0444       DSCF0419       DSCF0413
En attendant il s’agissait pour nous de rejoindre « Yuba State Park » où j’avais réservé un bungalow (cabin) après un bref passage dans un Outlet Center , dans la banlieue lointaine de SLC.
A ce moment de mon récit, je signale que pour tout le reste de notre voyage nous affronterons une météo pour le moins déconcertante par rapport à ce que nous avions vécu lors des voyages précédents . Aussi nous n’aurons pas à souffrir de fortes chaleurs bien connues des voyageurs de l’Ouest à cette époque .Non seulement pour cette raison nous ne profiterons pas d’une bonne baignade dans le lac Yuba comme prévue mais c’est sous un déluge que nous prenons possession du chalet réservé là .

DSCF0461                           DSCF0501
Dans la présentation générale de ce voyage , j’ai déjà eu l’occasion de préciser les types d’hébergements que nous avions retenus et franchement pour 60$ , ce chalet qui domine tout le lac est vraiment top. Alors que la tempete daigne s’arreter , j’échange quelques mots avec mes voisins hispaniques. Je me crois malin de vanter les mérites de notre Grand Cherokee et de me la jouer jusqu’à ce que je vois débarquer le reste de la famille d’un immense pick up rutilant qui ramène mon 4×4 à la taille d’une Twingo . Bien fait !!
Nous gardons un bon souvenir de l’arret dans ce state park surtout après l’excellente surprise que nous réserva notre astre de vie lorsqu’il tira sa révérence du jour.

Panorama6

Cedar Breaks NM :La révélation et Kolob Terrace Road : les Alpages de l’Utah
A l’origine lors de la préparation de ce voyage , nous avions prévu de faire en fin d’après midi Yant Flat , patience ce n’est que partie remise enfin surtout pour nous.
Bah oui il faut se souvenir que notre passage au visitor center de SLC boulverserai notre programme ai je dit . En effet c’est le simple achat d’un sac à provisions avec différentes photos de parcs qui attira notre attention sur Cedar Breaks.Quatrième passage dans l’ouest et jamais je n’avais soupçonné ce trésor caché à 3200m d’altitude. Alors lorsque sur l’interminable I15 nous voyons une sortie « Parowan – Cedar Breaks », nous décidons de sortir là pour au départ voir simplement la ville , très jolie au demeurant. Comme toujours dans ce cas , on tranche vite de crainte de regretter et nous décidons d’aller voir Cedars Breaks à une vingtaine de miles de là en prenant la Scenic Byway 143. A tous ceux qui veulent aller à Cedar Breaks en venant du nord , je recommande vivement cet itinéraire tant il est aux antipodes de ce que l’on peut imagnier de l’Ouest américain: Vallons boisés , alpages , stations de ski .

DSCF0510      DSCF9187      DSCF0509
Ce que nous ignorions c’est que la route nous emmenerait à 3200m d’altitude où la température chuterait jusqu’à un petit 12°C en plein mois de juillet .
Mais qu’importe le spectacle est vraiment grandiose , si les Hoodos sont moins scultés qu’à Bryce les nuances de couleurs sont aussi saisissantes et tous les points de vue méritent un arret pour une vue différente à chaque fois . Celle de North View (3181m) permet quelques extravagances en s’approchant du vide et en pénétrant plus en avant dans l’amphithéatre. Ça y est ça recommence : Je suis envahie d’émotions et ce n’est pas fini. A Sunset Point , le bien nommé , c’est l’orangé de la roche qui est intense ; à Point Sublime on embrasse une large vue sur tout l’amphitéatre . Notre seul regret sera justement à Point Sublime de point avoir le temps de faire la seule rando digne de ce nom dans le parc .

DSCF9156      DSCF9126   DSCF9206

Panorama4

La redescente vers Cedar City par la 14 qui est aussi une « Scenic Byway » est aussi recommandable mais plutôt que de la poursuivre jusqu’à l’autoroute nous prenons sur la gauche la Kolob road qui devient plus loin la fameuse Kolob Terrace Road .C’est surement là que nous apprécierons le plus d’avoir bouleversé notre programme , elle alterne entre petite route de montagne et vraie piste d’altitude toujours avec ces paysages qui font plus penser au Jura qu’à Monument Valley . Avant la redescente sur Zion NP , la route longe Kolob Reservoir beau lac dans un environnement sauvage . Apres avoir été bloqués une heure suite à des travaux , je fais un stop au parking de Left Fork Trailhead qui est le départ de la fameuse rando vers « The Subway » juste pour me rappeler que décidement les loteries ne nous sourient guère puisque nous l’avions perdue tout en respectant les conditions de participation.

DSCF9243    DSCF9233     DSCF9297
La fin de la Kolob Terrace Road est grandement recommandée en fin d’apres midi pour les éclairages de toute beauté qu’elles donnent sur les sommets de Zion NP .

Panorama5

Fin de journée à Hurricane où le Super 8 local est tout à fait correct et surtout un bon diner au Lupitas Mexican Food qui m’avait été recommandé par mon ami JP alias boncampeur et s’il est convenu de penser que la gourmandise est un vilain défaut cela n’engage que ceux qui y croient et ne me dispense pas de commentaires élogieux sur le desert du jour (suffisant pour trois ): Une énorme creme glacée au riz soufflé ; Hummmmmmmmm!!!

DSCF0545                    DSCF0541

Kanarra Falls et Yant Flat , enfin presque !!
Kanarra Falls est vraiment une superbe randonnée pas très difficle , ludique et pour tout dire idéale pour les familles . On prendra garde à se chausser de façon appropriée , à la fois pour marcher dans l’eau et avec suffisament de « grip » pour ne pas glisser à chaque instant. Nouveautés 2015: elles sont de deux ordres , une pratique l’autre géniale !
Jusu’à présent il y avait deux solutions pour se garer dans Kanarraville , soit au départ de la randonnée (37°32’15″N,113°10’33″W)sur le parking communal au tarif pas donné de 10$ soit sur le parking de l’église (37°32’12.5″N, 113°11’1.4″W) gratuit mais à 800m du départ de la randonnée sauf que cette année , au pays de la libre entreprise , le patron d’une petite boite de ferraille et soudure qui jouxte le parking communal (37°32’19″N,113°10’31.9″W) propose de se garer sur son terrain pour 5$ , c’est même sa fille qui vient chercher le client sur l’autre parking , marché conclu !!!

DSCF0551 (2)       DSCF0686
On attaque sans attendre une petite montée qui passe près de deux réservoirs, s’ensuit une quarantaine minutes de marche en surplomb de la rivière que l’on rejoint enfin à l’entrée des gorges . Les couleurs deviennent chatoyantes et la lumière matinale nous accompagne idéalement , l’eau est fraiche mais on s’en fiche tellement c’est beau. On arrive à la première échelle qui permet de franchir une cascade de 3m de haut environ .Elle est solidement arrimée , des barreaux de fer et une main courante de cordes assurent une progression sans difficulté . On continue de marcher dans l’eau où le canyon laisse suffisament pénétrer la lumière pour qu’une végétation abondante se développe ici .

DSCF0576 (2)     Copie de DSCF0591 (2)    DSCF0640 (2)

Puis , la deuxième nouveauté que j’ai qualifiée de géniale, on parvient au pied de la deuxième échelle qui cette année est bien en place.

Copie de Copie de DSCF0678     DSCF0624 (2)

DSCF0573 (2)     DSCF0665 (2)

Bien que moins haute le franchissement de cette cascade est un peu plus technique , les barrreaux de bois de l’échelle sont plus glissants et la corde plus lache, je précise néanmoins qu’aux prudences près il n’y a pas là de difficulté notables .

Comme souvent (un peu comme à The Narrows à Zion NP) le plus beau , le plus photogénique , le plus grand bonheur est au bout de chemin et donc derrière cette deuxième cascade .Les gorges se ressèrent et s’embrasent , il faut marcher dans le torrent plus profondément et moins de monde sont la récompense qu’offre Kanarra Falls après la deuxième cascade .

DSCF0668 (2)      DSCF0653 (2)   DSCF0696
Le retour par le même chemin donne d’autres points de vue et est simplement ponctué par l’inconscience d’une mère de famille qui s’aventure sur les échelles avec son bébé, comment est ce possible ? Nous aurons passé plus de 3h00 sur Kanarrra Falls et je me risque à une lapalissade en disant que nous n’avons pas vu le temps s’écouler ici .

DSCF0619 (2)          DSCF0664 (2)
Hier Cedar Breaks et Kolob Terrace road ,ce matin Kanarra Falls , décidement cette deuxième partie de voyage commence sous les meilleurs hospices , pourvu que ça dure ?
Ce ne sera pas pour cette apres midi en tous cas ! Bien que nuageux le ciel est encore ensolleillé quand nous quittons vers 15h30 le Super 8 d’Hurricane pour rejoindre le trailhead de Yant Flat (37°14’5.5″N,113°28’37.6″W) , la piste pour y acceder bien que longue n’est pas difficile (voir carte ci dessous ). Seulement au fil des miles , le ciel s’assombrit sérieusement au loin , tant et si bien qu’arrivés au trailhead , nous nous interogeons sérieusement de la faisabilité de cette rando . Je n’ai pas le temps de m’interroger de savoir si j’ai bien fait de sacrifier Yant Flat hier au profit de Cedar Breaks qu’un déluge s’abat sur nous . Ça tombe dru comme tous les orages dans l’ouest et maintenant la piste qui détrempe sérieusement nous inquiète pour le retour . A la descente malgré toute l’electronique du 4×4 ,le train arrière se dérobe parfois et c’est rassuré que nous rejoignons Leeds où nous retrouvons le bitume.

C’est de nouveau au Lupitas restaurant que nous établissons notre plan ,révisé, du lendemain qui sera forcément une journée chargée . En effet nous dormirons au camping (sommaire) de Toroweap au bout d’une piste interminable . La matinée initialement consacrée à Snow Canyon et un dejeuner au « Golden Coral » de St Georges sera remplacée sans regret par Yant Flat auquel je tiens énormément . Il n’y a plus qu’à espérer que la météo soit de la partie …

Yant flat , enfin ! – Toroweap , 60 miles de piste !

Yessss! Grand ciel bleu en ce matin du 9 juillet et nous ne demandons pas notre reste pour filer rapidement au trailhead de Yant Flat . Nous sommes les premiers sur zone vers 8h30 et nous nous garons sur la gauche de la piste directement au départ de la rando . En suivant ce lien , on gagne deux fois:et la carte du parcours que j’avais concoctée et le fichier gpx à importer dans n’importe quel gps  ou application qui acceptent ce type de fichier ( type de fichier de randonnée qui cumule les waypoints la constituant, désormais ce type de fichier est accepté par google maps , on peut tout aussi bien l’ouvrir avec Openrunner , application gratuite en ligne qui délivre des données cartographiques plus précises et notamment le profil de la randonnée.) Découvrir une randonnée à Yant Flat sur sitytrail.com !
En le transférant sur un gps ou un smartphone , on vadrouillera en toute sécurité à la découverte des plus beaux endroits de Yant Flat . Lors de sa construction j’ai privilégié la partie Est du site , la plus importante faute de temps pour visiter la partie la plus à l’ouest facilement accessible . Un gps de rando ne dispense pas de regarder où l’on met les pieds car à l’heure de la rédaction de cet article aucun de ces appareils ne signalent les rattlesnakes et le début du cheminement oblige à passer aupres de touffes appréciées de ces gentils reptiles.

Panorama6

Copie de DSCF0731            DSCF0860      DSCF0826
Des couleurs tout en nuances , des pentes douces et d’autres moins ,des petits domes et autres champignons , des quadrillages de roches et des stries profondes , ça et là quelques flaques restes de l’orage de la veille font tout le charme et la beauté de Yant Flat.

DSCF0895 DSCF0745 DSCF0754

On passe d’une vague à l’autre en prenant garde de ne pas se laisser gagner par la facilité de la descente qu’il faudra bien remonter à un moment donné même si les endroits les plus photogéniques sont justement dans la partie basse de Yant Flat . C’est un vrai bonheur de déambuler , complétement seul, dans des endroits aussi surprenants que les élements ont façonnés durant des milliers d’années.

Panorama2

 

DSCF0785 DSCF0820 DSCF0841 (2)

A notre retour par le même chemin , nous constatons que les quelques personnes en balade se concentrent sur la partie à l’ouest de Yant Flat, la plus proche du traihead.
Deux remarques: Si lors d’un voyage dans l’ouest on envisage de parcourir et Yant Flat et Coyote Butte South , on prendra soin de le faire dans cet ordre au risque d’être déçu . Par ailleurs je ne suis pas sur que Yant Flat reste encore longtemps en libre accès de la sorte , confidentiel pour l’instant , la beauté naturelle des lieux risque de voir sa fréquentation augmentée et l’écosystème en patir . ..

DSCF0777        DSCF0780

Panorama7
Ah Toroweap !! Alors que plus de 4 millions de personnes visitent la « rim » sud du Grand Canyon par an , cinq fois moins (800 000) se rendent à GC North et seulement 8000 tentent l’aventure d’aller au troisième spot majeur sur le Grand Canyon à Toroweap. On ne se rend pas à Toroweap pour le point de vue sur le Colorado mais plutôt pour avoir le sentiment de vivre un moment unique . Nous l’avons vécu pour notre part le lendemain matin de notre nuit sur place dans la plénitude d’un lever de soleil sur le Colorado et cette impression d’être vraiment seul au monde . Mais auparavant , il faudra tout de même y aller et si un endroit porte bien le nom du titre de cette partie de voyage « Au bout des Pistes » c’est bien à Toroweap . D’abord respecter la date d’envoi de la demande de permis uniquement par fax ou courrier , le premier du mois , quatre mois avant la date prévue. Ainsi pour notre venue le 9 juillet 2015  j’ai envoyé mon fax le 1 mars 2015. Ensuite intégrer que la piste est longue voire très longue ,60 miles, et que les 5 derniers miles sont plus techniques , les statistiques montrent que 25% des véhicules y sont victimes d’une crevaison. Nous avions fait le choix de prendre la piste 5, Clayhole Route, que l’on trouve à la sortie de Colorado City. (36°56’48.8″N,112°57’21.9″W)

DSCF0902    DSCF0898     DSCF0906
Nous perdrons là beaucoup de temps apres que le GPS du 4×4 nous induise en erreur , de retour à Colorado City pour me faire confirmer mon chemin , je decouvrirais un drôle de village , j’y reviendrai .La piste de 80 km jusqu’à la Ranger Station ne présente pas de difficulté particulière et de grandes lignes droites au milieu de la plaine désertique nous y conduisent . Le temps doit paraitre bien long parfois aux rangers bénévoles qui viennent ici par périodes d’un mois , l’accueil de Stewart est des plus chaleureux et il nous donne les derniers conseils pour parcourir les 5 derniers miles de la piste dans les meilleures conditions et le principal: rouler doucement . C’est vrai que la piste est difficile avec de grosses pierres plus ou moins pointues à éviter , de courts raidillons bien sentis à franchir , de la vigilence de tous les  instants surtout à l’arrivée sur le camping avec une descente bien hard. Une petite vidéo pour illuster mon propos vaut mieux que de grands discours.

 

DSCF0962     DSCF0960
Il n’y a qu’un autre couple qui passera la nuit comme nous au campground de Toroweap , camping sommaire mais qui dispose d’un emplacement plat pour installer notre tente pour notre première nuit qui ressemble plus à un bivoac . Pas de temps à perdre et je conseille en fin d’apres midi d’aller voir le Colorado serpenté au pied de ses immenses falaises en empruntant la « Saddle Trail » durant 15mn dont le trailhead se trouve juste à notre emplacement . Si le fleuve est déjà dans l’ombre les parois sont bien éclairées par le soleil descendant . C’est vraiment un point de vue unique et très différent de ce que l’on peut voir à GC North ou South , le canyon apparait bien plus étroit et on aperçois bien le fleuve. Seul un orage qui arrive sur nous sans prévenir et qui donne un bel arc en ciel , nous oblige à rejoindre notre campement .
Mais quelle journée encore que celle ci , quelle journée !!!

DSCF0945

Toroweap , la suite et Grand Canyon « North rim »
A se coucher à 21h30 , il était prévisble que nous serions réveillés de bonne heure et c’est des 7h00 que nous sommes les rois du monde sur le promontoir de Toroweap Overlook . Moment d’intense bonheur, moment de plénitude , moment inoubliable et de penser qu’être là est tout simplement extraordinaire avec le soleil qui dans son ascension inonde de lumière progressivement le fond du canyon qui poursuit sa course vers l’ouest avec de plus en plus de difficulté .

DSCF0979   DSCF1007    DSCF1015
Notre retour au camp pour ranger notre matériel est l’occasion d’une sympathique rencontre avec le couple qui a passé la nuit ici . Diplomates, ils sont en vacances dans le secteur entre un poste en Norvège qu’ils viennent de quitter à celui au Boswana qui les attend . John est surpris de voir des Français dans un coin perdu comme celui ci et plus encore quand j’évoque  des sites inconnus de lui . A ma question s’il fait partie des forces spéciales (il fait plus baroudeur qu’ambassadeur ) , je ne reçois qu’une réponse amusée .
Bah pas de surprise les quelques miles difficiles à l’aller le sont tout autant au retour mais chance pas de crevaison à déplorer. Nous prenons une piste différente la 109, Sunshine Route, qui retrouve le bitume non loin de Fredonia . Attention cette piste semble bien moins praticable en cas de pluie que la précédente .

DSCF1026     DSCF1029
On ne peut enchainer une succession de beautés naturelles , s’en émouvoir et oublier de dures réalités rencontrées sur la route . Il en est ainsi de Fredonia  que l’on traverse pour aller à Grand Canyon North Rim , la pauvreté de la population à majorité indienne est flagrante et nul besoin de prendre les rues tranversales pour constater les conditions dans lesquelles vivent les gens dans des mobilhomes tout délabrés, quel contraste!
Avant de rejoindre GC North et son coucher de soleil d’anthologie , la traversée de la Kaibab National forest mérite une attention particulière . La fôret est remarquable et le plateau d’altitude tout autant avec ses grandes prairies bien grasses .

Panorama

C’est mon ami boncampeur qui m’avait dissuadé de camper à Grand canyon Rim North pour le froid (c’est le monde à l’envers !!).Presque nous regrettons car la cabin à 142$ est vraiment minimaliste tandis que le camping est vraiment sympa , c’est d’ailleurs à sa superette que l’on trouve la seule connexion wi fi de tout le village .

Panorama3

Nous consacrons notre fin d’apres midi à de la contemplation d’abord depuis la terrace du lodge puis plus longuement à Angel Point , point de vue qui avance dans le canyon et qui permet une vison à 180° et enfin à un super endroit pour le coucher de soleil , tout simplement depuis le belvédere au pied du Lodge ( sur la droite) .Il offre pour ce genre d’exercice un meilleur spot qu’à Angel Point distant de 300-400mètres .

Cette expérience confirme ce que j’avais pu lire maintes et maintes fois : Si la rive sud du Grand Canyon fait partie des 7 merveilles de la planète, la rive nord n’est pas en reste bien au contraire , ne serait ce que pour la foule que nous ne voyons pas de ce coté du Canyon même si dans une dizaine de jour nous verrons qu’il est possible d l’éviter à GC South.Une grande partie de la journée du lendemain sera consacrée à la visite de la partie la plus à l’est du Grand Canyon North . Pour ceux qui connaissent la rive sud , nous nous trouvons entre Desert View et Grandview Point sur l’autre rive bien sur. Le trio de points de vue : Cape Royal , Walhalla Overlook et Cape final concentre les vues les plus typiques , on y distingue parfaitement la rive sud ainsi que le fleuve Colorado . Les deux premiers permettent une plongée directe dans les strates du canyon tandis que Cape Final , plus en retait permet d’apprecier la vue d’ensemble

Copie de DSCF1088 DSCF1083            DSCF1096

Panorama5

C’est sur Kanab que nous avions établi notre camp de base normalement pour 3 nuits et plus précisément au Pary Lodge qui connu son heure de gloire dans les années 50 en accueillant de nombreuses stars d’Hollywood . Loin d’être objectif , ce troisième passage à Kanab confirme mes impressions précédentes : je ne sens pas trop cette petite ville que je trouve sans ame et simple carrefour de passage . De surcroit , l’hotel est assez onéreux eu égard aux prestations proposées. De tout notre voyage c’est la seule fois que nous dinerons d’un Mc do .Pas mauvaise idée puisque nous y rencontrons un jeune couple mixte , comme nous, vraiment sympas comme nous  et qui voyage à l’arrache sans vraiment savoir où ils vont et bien qu’ils soient avec leurs enfants réservent leurs hébergements à la toute dernière minute, pas comme nous . Frédéric (non non pas moi) et Nathalie sont loueurs de voiture à St Martin , coup de pub pour eux : Location de voitures à St Martin .
Demain c’est LA grande journée du voyage qui nous attend !!!

Copie de DSCF1115 DSCF1111 DSCF1120

Coyote Buttes South et White Pocket !
Bien entendu à l’évocation de ce que nous avons vécu ce dimanche 12 juillet 2015 , je vais assecher l’ensemble des superlatifs que mon modeste vocabulaire possède . Mais comment pourrait il en être autrement quand on parcourt des lieux aussi magiques que Coyote Butte South et White Pocket .
Avant tout de chose , je remercie ici profondément Suzanne à la fois notre guide et patronne de l’Agence Paria Outpost& Outfitters , sans laquelle notre longue journée n’aurait pas été aussi dense, magnifique ,enrichissante ,j’arrete et j’aurai l’occasion d’y revenir …

DSCF1126                                DSCF9485
Autant White Pocket est libre d’accès autant Cyote Buttes South (CBS) nécessite l’obtention un permis. Deux remarques : il est précisé que l’inscription pour l’obtention du circuit commence le premier jour du mois , quatre mois avant la date prévu à 12h00, heure locale! Traduction: Pour notre visite du 12 juillet 2015, j’étais devant mon écran le 1er avril 2015 à 20h00 tapante, heure de Paris .
Une fois le permis obtenu , il faut le confirmer en renseignant un formulaire en ligne et bien entendu payer 5$/pers , le permis étant envoyé par la poste il faut être vigilant et bien indiquer son adresse complète .
On peut bien entendu, fort de son permis se rendre par soi même à CBS et à sa suite White Pocket, deux pistes y conduisent; néanmoins bien prendre en considération tout ce qui peut être lu sur la difficulté de la piste et notamment le sable profond y compris par la route du sud réputée moins difficile.
Nous nous étions donnés rendez vous à 7h00 du matin avec Suzanne donc départ vers 6h00 depuis Kanab pour nous . Première bonne impression alors qu’un autre couple est présent nous aurons chacun notre guide , eux avec Steve (son mari) , nous avec Suzanne , ils auraient pu tout aussi bien nous rassembler.
Une fois payés les 400$ prévu pour deux adultes et un enfant , nous embarquons dans le solide 4×4 .

CBS (1)
C’est la House Rock Road , piste si bien connue des amateurs des Vermilion Cliffs et point de départ de nombreuses randonnées qui sonne le début de notre longue route , plus d’une heure ,et qui nous conduit au trailhead de CBS.Très rapidement nous sommes confortés dans notre choix d’être passés par une agence , la piste est piégeuse , sablonneuse à souhait et il faut tout le talent de conductrice de Suzanne pour les éviter mais aussi de nous faire bien rire quand elle ponctue le passage de chaque bosse d’un « Waouhhhhh » bien sonore .La journée commence bien !!!
Apres un quart d’heure de marche , nous voila dans la merveille des merveilles : Coyote Buttes South , amateurs de roches multicolores , de forme les plus audacieuses , de longue stries ce territoire est fait pour vous et lorsque le ciel a la bonne idée de se parer de quelques cumulus immaculés qui tranche sur le bleu , l’appareil photo n’en peut mais de crépiter . Tu es là; tu doubles , tu triples les photos , tu ne sais plus où donner de la tête tellement tout est à garder dans la boite à souvenirs.

DSCF9515

 

DSCF9484

DSCF9495
Si quelques flaques t’attendent juste avant de s’évaporer , Suzanne sera là pour te conseiller le meilleur angle de prise de vue.
Ah Suzanne , voilà une femme au caractère bien trempée avec de vraies valeurs humaines. A l’ombre d’une paroie lors d’un petit break nous échangeons sur nos vies , comment elle est arrivée là , comment elle ne veut pas s’éloigner de ces terres qui l’ont adopté et aussi l’expression forte , que l’on ne m’avait jamais exprimé de la sorte , que « Oui ,je crois au rêve américain » qui forcément m’interpelle . Puis dans son soutien à une candidature d’Hilary Clinton , on sent poindre le combat féministe qu’elle a du mener dans le passé . Ces échanges s’achèvent sur son aversion pour la religion mormone et c’est Suzanne qui me révelera qu’à Colorado City où nous étions il y a quelques jours , il existe toujours nombre de familles polygames .
Le circuit emprunté par Suzanne ménage tous ces effets et la beauté va crescendo; après « Three sisters » c’est « Control Tower » qui fait des contorsions sur elle même puis des roches qui contre toutes attentes se jouent des outrages du temps pour s’embellir dans des creux et des pleins sublimes . On reste ébahis devant un tel spectacle et en plus nous l’avons pour nous tout seul , Suzanne ayant la délicatesse de nous laisser de longs moments à notre intimité familiale … Apres nous être restaurés du lunch préparé par notre amie , nous quittons à regret Coyote Buttes South vers 14h30.Enfin je dis à regret car je ne sais pas encore ce qui nous attend à White Pocket.

 

DSCF9659    DSCF9596

DSCF9554

Il faudra encore prendre quelques pistes très techniques pour aller à sa découverte . Je précise que certaines agences ne proposent pas le combiné CBS+WP , attention à bien se le faire expliquer au moment de la réservation. Là nous avions bien une visite de White Pocket de prévu et heureusement car si c’est assez différent de la viste précédente , cela n’en est pas moins beau.

DSCF9757   DSCF9801

 

DSCF9836    DSCF9811

 

Des le parking nous sommes directement plongés au coeur de White Pocket qui n’usurpe pas son nom , tant la roche est blanche par endroit . Le ciel s’est un peu chargé de nuages et il faut guetter au loin le retour du soleil pour obtenir la meilleure lumière. On ne peut louper la transition entre les deux parties de WP avec des vagues qui finissent leurs courses dans des grottes qu’elles ont fini de façonner . Plus loin sur la fin , c’est une partie plus en terrace constellée de flaques verdatres qui tranchent avec la blancheur de la roche rayée en tout sens pour se terminer dans une longue mare végétalisée .

Panorama7

La fatigue qui s’accumule , je m’en moque éperduement et je restrais bien là encore longtemps pour profiter encore et encore.. Après une heure de route , le moment est venue de nous séparer, il est 17h45 !! Ça aussi nous le portons à son crédit , à aucun moment nous nous sommes sentis pressés par le temps , Merci Suzanne.
Comme le lendemain nous serons de nouveau dans le secteur et que l’hotel ne nous emballe pas plus que cela à Kanab , nous décidons d’y raccourcir notre séjour et de dormir à Page le lendemain soir …

Panorama6

 

Plus de photos de Coyote Butte South et White Pocket? Avec de la musique Country ? Cliquez sur la photo ci dessous!
Coyote Butte South & White PocketCoyote Butte South & White Pocket

Edmair’s Secret , presque! Bukcskin Gulch , presque ! Edmair’s enfin!!

Nous voilà de retour sur la House Rock Road , la fameuse piste qui dessert toutes les merveilles des Vermilion Cliffs .Nous avions peut être un programme trop présompteux pour cette journée puisque j’avais prévu de faire l’enchainement d’Edmair’s Secret et Buckskin Gulch
Ça commence plutôt mal car la piste est coupée juste avant le Trailhead de Edmair’s Secret suite à un flash flood , un petit passage emprunté déjà la veille a été aménagé et c’est un peu différent lorsque l’on est au volant. Arrivés sur le parking qui est aussi celui d’une des voies d’acces à Bucskin Gulch (il y en a trois en fait) , 37°04’1″N , 112°00’2.4″W , nous nous interrogeons sur la pertinance de faire Edmair’s Secret alors que nous serions à l’ombre dans Buckskin Gulch . Aussitôt dit aussitôt nous rejoignons le parking de Wire Pass distant de 3 miles , 37°1’9″N,112°1’30.8″W. Pour être complet , ce parking est le trailhead de l’un des itinétaires pour Buckskin mais aussi pour la fameuse « The Wave ».

Copie de DSCF9911            DSCF9910

Il nous faut une trentaine de minutes pour commencer à pénétrer dans le slot canyon qui est le plus long du monde avec ses 12 miles qui peuvent être entièrement parcourus . Les parois toujours d’un orangé magnifique sont presque à se toucher , on déambule ainsi une vingtaine de minutes lorsque nous nous trouvons devant un obstacle de taille . En effet le cheminement continue deux mètres au moins en contrebas . Il existe bien une corde sur le coté mais , comble de malchance, elle se bloque à notre première tentative et franchement je ne me sens pas trop de sauter de peur d’une réception incertaine et de gacher la suite du voyage .Je n’avais jamais eu connaissance de cet obstacle à franchir .

DSCF9916                            DSCF9918

Et hop demi tour !! La déception est grande et pour l’oublier nous repartons vers Edmair’s Secret . Il fait chaud dans le Wash d’Edmair’s qu’il faut remonter au moins 45 minutes alors que la météo vire à l’orage . Je m’étais bien construit une trace GPS , à télécharger ici, mais trop sur de moi , je ne l’avais pas installé sur le GPS.

DSCF1193                     DSCF1211

Alors que Flore décide de rejoindre la voiture de peur de l’orage , je bifurque et monte sur la droite sur le chemin de retour et par intuition et beaucoup de chance , je tombe en plein sur ce qu’il convient de nommer comme une nouvelle merveille de l’Ouest.Ces fines dentelles de pierre si fragiles sont une merveille , elles obligent à être très prudent où l’on met ses pieds de peur d’en briser . La force de l’eau , du vent , du temps ,ont façonné ce patrimoine naturelle si riche qu’il nous appartient de leguer intact aux futurs générations. Toujours attaché à la liberté d’aller et venir et les endroits secrets me donnant par principe de l’urticaire, je pense néanmoins que l’accès à de tels sites devraient être réglementés . Ils sont trop à la merci d’imprudents , de voleurs , de sauvages qui ne respectent rien et ce qui a été imposé dans le Parc National du Mercantour, ici chez nous, pour la visite des gravures rupestres pourrait être une piste intéressante (visites uniquement avec un guide officiel ) .

DSCF1237                                                    DSCF1236

Panorama (2)

Nous reprenons la route 89 en direction de Page pour un moment de farniente et de baignade à Lone Rock sur le lake Powell , non loin de Page. Auparavant , nous profitons de notre passage devant la « Paria Contact Station » pour nous enquerrir de l’état de la Cottonwood Road que nous devons prendre le lendemain et qui est impraticable en cas d’orage ou de pluie y compris plusieurs jours auparavant . La femme qui nous accueille emet un jugement sans appel :piste impraticcable !! Ce ne serait que la troisième fois que cela nous arrive .
Comme déjà dit autant Kanab est sans ame , autant j’aime bien Page même si je ne suis pas dupe du caractère hyper touristique de la ville et si le Warl Mart ressemble à une annexe d’un Carrefour quelconque tant nous attendons nos compatriotes s’exprimer toujours avec aussi peu de discretion…
S’il m’arrivait de vanter les petits motels de Page à prix doux (70$ la maison avec deux chambres et cuisine en 2012) , véritables maisonnettes des ouvriers ayant construit le barrage , ils ont tous connu maintenant une rénovation profonde avec une déco au gout du jour avec l’envers de la médaille qui va bien et des prix qui explosent littéralement pour finalement doubler !!!

Copie de DSCF9933        DSCF9934

Cottonwood Road , enfin ! Willis Creek presque ! Bryce Canyon toujours !
Nuit vraiment sympathique au Red Rock Motel à qui profite le beau rafraichissement de la déco .
Depuis la sentence de l’employée de la Paria Contact Station la veille , cela ne nous enchantait guère de refaire le tour par Kanab pour rejoindre Bryce .
Nouveau stop à un autre point d’info du BLM du Grand Staircase – Escalante à Big Water .Bonne nouvelle par rapport à hier la piste serait praticable jusqu’au trailhead de Yellow Rock au nivau de Hackberry Creek, 37°15’24″N,111°54’33.5″W. Ça tombe bien , c’est l’un de nos objectifs du jour . On se dit que l’on prend la Cottonwood et que l’on verra bien s’il nous faut faire demi tour .
Bon , dès le départ de la piste ça commence plutôt mal puisque l’on nous annonce qu’elle est fermée 3 miles en aval .

DSCF1239         DSCF1259        DSCF1264

Ce n’est pas ce que nous constatons sur le terrain puisque nous parvenons jusqu’au trailhead de Yellow Rock que j’entreprends de faire seul et une nouvelle fois, à tort, sans gps !! C’est bien plus tard , autour de la carte que je découvrirais mon erreur d’orientation des le départ ; au lieu de filer sud ouest , je pars franco plein nord dans Hackberry Canyon au demeurant très joli surtout que la progression se fait à moitié dans l’eau et la boue … Alors que Yellow Rock se trouve sur ma gauche apres « The Pillar » je grimpe sur la droite où quelques roches jaunes aperçues plus haut me conforte dans mon erreur jusqu’au moment où un gros morceau de rocher roule sur ma cheville qui sonne pour moi la retraite tant j’ai mal .Retour à la voiture deux heures apres le départ , cheville abimée et deception assurée . Seul réconfort Flore m’annonce que des véhicules sont passés et qu’elle ne l’ai pas vu revenir .Effectivement et chance pour nous la Cottonwood est praticable de bout en bout ce jour là.

DSCF1241                  DSCF1267

La deuxième partie de la piste est bien plus jolie , elle joue aux montagnes russes et les couleurs sont plus variées . Sans nous rendre compte des miles qui défilent , nous parvenons à Grosvenor Arch facile d’acces sur la droite de la Cottonwood Road dans notre sens et qui à cette heure de la journée est superbement éclairée. J’ai bien aimé cette arche qui en fait est double et dont là aussi les couleurs ne laissent pas indifférent .

Panorama

La fin de la Cottonwood offre de magnifiques paysages sur tout le Grand Staircase- Escalante; malheureusement lorsque nous prenons à gauche la piste BLM 500, 37°31’51.3″N,112°2’59.8″, pour rejoindre le trailhead de Willis Creek , la noirceur du ciel à l’horizon ne laisse rien de présager de bon pour le début d’après midi , prudents et forts de notre expérience de l’Ouest Américain à cette saison nous préférons renoncer .

DSCF1294
L’heure tardive ne nous empêche pas de  » dégoter » une aire de pique nique vraiment sympa qui mérite d’être notée . Elle se situe juste en face du BLM de Cannonville à la sortie du village sur la droite en direction de Kodachrome Bassin. Elle offre à l’abri :tables , bancs , barbecues , eau et même une connexion wi fi efficace (celle du blm) , l’Amérique quoi !
De Cannonville à Bryce nous sommes comme chez nous puisque c’est notre quatrième venue par ici . C’est l’occasion de tester un nouvel hébergement à prix attactif à quelques miles de l’entrée du parc : Foster’s Motel. Les chambres ne sont pas très grandes mais convenables pour le temps où nous y resterons tandis que le « Steak House » qui ne désemplit pas est de bonne qualité .
Mais brisons là ces considérations gustatives; Bryce Canyon, mon amour, n’attend pas !!

DSCF1330     DSCF1362 DSCF9946

Que sais je si c’est un peu idiot de tenir la promesse que je m’étais faite lors de notre premier voyage dans l’Ouest en 2007 de repasser par Bryce à chaque voyage . Promesse tenue en tout cas car c’est la quatrième fois donc que nous parcourons ce parc hors du commun . C’est plus que de l’amour mais une véritable passion que je voue à ce parc et point de lassitue ne m’habite à chaque venue qui reste toujours magique. En cette fin d’apres midi , nous nous concentrons sur le secteur de Bryce Point sur lequel nous n’étions pas revenu depuis notre premier passage ici .
Bah on sait d’avance l’éblouissement que je vais décrire devant cette forêt de Hoodoos tout en nuances d’orange tout juste saupoudrés en leurs sommets de blanc . Du belvédaire , on apreçoit bien les grandes lignes de la randonnée prévue demain : Peek a Boo Trail . En se décalant un peu vers Inspiration Point on gagne nettement en intimité comme en immensité tant l’amphitéatre parait plus large .

DSCF9952       DSCF1310     DSCF1357
De passage à Bryce nous ne manquons jamais de faire un stop au visitor center , c’est l’occasion d’étoffer notre collection de magnets de l’ouest , les seuls qui trouvent classiquement leur place sur le frigo familial . Pour finir, nous préférons cette fois faire le coucher de soleil depuis Fairyland Point que depuis le surchargé Sunset Point. Perso j’aime bien la vue plus intimsite depuis Fairyland Point , les cheminées de fées semblent encore plus près de nous!

DSCF9956

Randonnée au coeur de Bryce:Peek a Boo! la révélation: Willis Creek ! Le charme d’Escalante!

L’impossiblité climatique de faire Willis Creek la veille ne nous a pas fait renoncer pour autant à notre projet et nous avons bien l’intention d’enchainer la rando du jour à Bryce Canyon, Peek A Boo et Willis Creek dans la banlieue de Cannonville . Une seule solution s’impose à nous : se lever de bonne heure ; c’est ainsi que dès 8h00 nous sommes sur le parking de Bryce au niveau de Sunset Point pour attaquer la descente de Wall Street .

Panorama5

DSCF1483        DSCF1475

La magnificence des lieux est elle juste troublée par une horde de japonnais fraichement débarqués d’un car et qui bruyamment s’extasient devant l’amphithéatre. Vite fuyons!!
Le départ de notre longue boucle part de Sunset Point , descend par la fameuse Wall Street , au carrefour de Navajoo Loop/Queen’s Garden c’est la forêt de Fontainebleau un dimanche ensoleillé et ça ne parle que le français , bonjour le dépaysement …

DSCF1527      DSCF1519   DSCF1457

Heureusement en prenant à droite et presque instantanément il n’y a plus grand monde pour attaquer la boucle de Peek A Boo . Peek A Boo est une chouette randonnée qui permet de découvrir la partie ouest du parc . Le chemin serpente au plus près des Hooddos qui se dressent fièrement ,isolés , en couple , le plus souvent en famille . Nous avions fait le choix , la carte ci dessous en témoigne , de faire la boucle dans le sens anti horaire et je confirme que c’est le mieux . D’abord on monte le plus souvent à l’ombre , on a les plus belles vues sur « Wall of Windows », ces hautes parois percées qui forment d’autant de petites arches et les roches massives de « The Cathédrale » enfin on marche face aux cavaliers nombreux sur le parcours .

Panorama3

 

 

Copie de DSCF1425

DSCF1533

Apres une pause près du Corral à chevaux à mi parcours dont les toilettes sont aux antipodes de ce qu’il est donné de voir habituellement , nous remontons vers Bryce Point que l’on aperçoit à main droite. Si la première partie de la descente est quelconque , beaucoup d’arbres qui masquent le paysage , la toute dernière partie est superbe . Nous n’avions jamais rejoint Sunset Point par la branche Est de Navajoo Loop puisque les fois précendentes nous étions remontés par Queen’s Garden. Bon c’est sur que ça monte sec aussi et les vues sont différentes que par la branche ouest et n’ont rien à leur envier.Les derniers hoodoos nous saluent chaleureusement , assurés qu’ils sont de nous revoir une cinquième fois pour une traversée intégrale de Fairyland Point à Bryce Point mais ça c’est une autre histoire .

DSCF1492

Nous aurons passé 4h00 ici au coeur de l’amphithéatre de Bryce Canyon.
Avant de rejoindre le trailhead de Willis Creek , il n’y a pas à chercher un coin pour pique niquer , il est tout désigné puisque sur notre route à la sortie de Cannonville nous attend celui décrit la veille . La piste qui conduit au trailhead de Willis Creek , 37°28’59″N,112°5’49.7″W, ne pose aucune difficulté technique particulière . Willis Creek est une randonnée accessible à tous y compris aux familles avec de jeunes enfants des lors qu’ils marchent un peu . Très rapidement on est amené à marcher dans l’eau , mais attention ce n’est pas comme « The Narrows » à Zion (Valable au moment où nous y étions , bien prendre garde aux conditions météo ), on a juste les pieds dans l’eau .

DSCF1540              DSCF1541

 

DSCF1568                     DSCF1594

Le canyon qui n’est pas vraiment un slot canyon donne à voir tout ce que l’on attend de ce type de rando : des parois travaillées , des couleurs ocres pleines de nuances, de l’eau ai je dit et finalement un cheminement facile . J’ai adoré l’endroit où les parois se rejoignent presque par leurs sommets dans des contorsions improbables. Nous passerons un peu plus de 2h00 ici et il est tout à fait possible d’y consacrer plus de temps en se posant un peu!

DSCF1599       HHhhh

DSCF1612                   DSCF1628

 

Copie de DSCF1630       DSCF1625

 

Nous étions passés trop rapidement en 2012 à Escalante et c’est délibérément que nous avons fait le choix d’y passer deux nuits; pour la richesse des choses à faire /à voir dans le coin mais aussi pour le charme indéniable de ce village . Nous posons donc nos valises au Circle D , aux chambres très confortables avec cuisine et coin salon bien agréable .
Nous concluons cette journée mémorable , une de plus , en piquant une tête rafraichissante dans le « Wide Hollow Reservoir » proche d’Escalante Petrified Forest State Park.

Lower Calf Creek, la sublime !Peek A Boo Gulch , la galère !Dry Fork :l’oublié !
Que n’entend t on sur les distances infinies à parcourir d’un site à l’autre dans l’Ouest Américain ? Il y a trois jours Coyote Buttes South , hier Bryce , aujourd’hui Calf Creek , demain Cathedral Valley et apres demain que sais je encore , autant de lieux d’une effroyable beauté distant de moins de 300km . C’est ce qu’offre le sud de l’Utah dont Grand Staircase- Escalante est le pivot .
Lower Calf Creeek est une belle rando qui vous conduira à une cascade parmi les plus belles de l’Ouest Américain . Le trailhead se trouve facilement , 37°47’37.4″N,111°24’53.9 « W, à l’endroit du camping . Si la rando peut paraitre facile en l’absence de dénivelé , on prendra bien soin d’avoir de l’eau en quantité car il peut faire très chaud le long des 5,5km (aller) qu’il faut parcourir pour atteindre l’eldorado.

DSCF1651     Panorama3

On se trouve sur un chemin d’interprétation assez bien fait puisqu’un dépliant disponible au départ informe sur la faune , la flore et aussi la géologie des lieux .
Parvenu à la cascade qui chute de 38 mètres on est scotché une nouvelle fois par les couleurs dont elle se pare sur ses parois lissées par l’éclat inlassable de l’eau .
Ce mélange de marron brillant et de vert se reflètent aussi dans le bassin au pied de la cascade qui oblige à de multiple prises de vues dont au bout du compte , on le sait bien , seuls quelques clichés survivront mais qu’importe .

DSCF1697       DSCF1677

Le chemin de retour est plus rapide où l’on découvre qu’il y a encore des inconscients qui partent faire une balade de 11 km avec 50cl d’eau , nous dépannerons ainsi un jeune assoiffé qui n’avait plus d’eau alors qu’il était seulement sur l’aller , incroyable !! Je le répète ici pour ceux qui me lisent , emporter toujours plus d’eau que nécessaire . Un petit conseil sanitaire au passage : s’il est d’usage de s’hydrater régulièrement ce n’est pas suffisant car avec l’effort et la transpiration c’est aussi les sels mineraux indispensables qui s’amenuisent et il s ‘agira sous une forme ou sous une autre de les reconstituer . Certaines boissons énergisantes peuvent y contribuer .

DSCF1709   DSCF1713
La Hole in the Rock Road est une très longue piste qui joint la fameuse route 12 à la sortie d’Escalante au lake Powell en 56 miles . Elle est surtout connue des amateurs de slots canyon et autres arches et si je reprends seul la route cette apres midi du 16 juillet c’est justement pour en découvrir deux :P eek A Boo Gulch et Dry Fork . Ces deux canyons sont situés dans le Dry Fork of Coyote Gulch ,un affluant asseché (sauf quand il pleut , il  ne faut absolument pas s’engager dans ce cas) de l’Escalante river .On y parvient apres avoir rouler environ 26 miles sur la piste facile d’Hole in the Rock puis on prend à gauche une autre piste . Celle ci la BLM 252 est assez défoncée alternant sable et roches près du trailhead ,37°28’36″N,111°13’13.1″W. Du parking on distingue bien en contrebas l’entrée de Dry Fork , il n’y a plus qu’à suivre les cairns disposés tout au long de la descente .

DSCF1721 DSCF1724

Je décide d’attaquer Peek A Boo et qu’elle n’est pas ma surprise de conster qu’il y a une grande marre d’eau juste devant le gros rocher qu’il faut gravir .
Aie aie , ça commence mal pour moi et je sens que ma souplesse légendaire va une nouvelle fois être soumise à rude épreuve . Chance néanmoins , sur place juste à l’entrée du slot canyon , je fais connaissance d’un guide autrichien qui est là en famille dont j’ai oublié le prénom et qui me sera d’une aide précieuse lors de passages délicats . Déjà il m’aide à gravir le premier obstacle puis un deuxième qui exige quelques contorsions juste avant le passge sous les deux arches qui sont très photogéniques dans les deux sens .

DSCF1725    DSCF1730

On progresse lentement à essayer d’éviter de marcher dans les « marmites » d’eau qui jalonnent le parcours . Je ne prends pas réellement de plaisir là et franchement Peek A Boo Gulch avec son canyon de faible hauteur ne m’attire pas plus que ça malgré de belles couleurs . . A la fin , je ne cherche même plus à éviter les trous d’eau et marche dedans ce qui rend encore plus glissant les franchissements suivants et comme un malheur n’arrive jamais seul , je brise l’écran de mon smartphone que j’avais eu la bonne idée de laisser dans ma poche .

DSCF1737           DSCF1766

Presque au bout de ce slot canyon , je trouve un échapatoire par le haut et c’est sans regret que je reviens sur mes pas par le haut . Je ne recommande pas du tout Peek a Boo Gulch avec des enfants trop petits .
Heureusement sur ma droite , je vais m’engager dans un canyon certes plus facile d’acces mais tout aussi beau : Dry Fork ! Celui ci par contre est tout à fait faisable avec des enfants , c’est pratiquement tout plat et sauf sur la fin , on marche sur du sable.

 

DSCF1774           DSCF1791

Le canyon est plus profond aussi et se retrecit sérieusement sur la fin , on retrouve le triptyque classique : couleurs incroyables, formes inimaginables ,étroitesse impressionnante ; écris je d’un air blasé ! Ce qu’il ne faut absolument pas prendre pour argent comptant .

DSCF1836          DSCF1825

DSCF1857                 DSCF1862
Je ne comprendrais jamais la réglementation sur la consommation d’alccol dans l’état de l’Utah . Il m’est arrivé que l’on m’oppose un refus poli à ma commande d’une bière dans un restaurant alors que celui où nous nous trouvons à Escalante ce soir propose une carte de cette boisson digne d’un bon pub irlandais , allez comprendre!

La Scenic byway 12: toujours ! Extraordinaire enchainement de pistes : Burr trail , Notom Bullfrog Basin Road , Cathédrale Valley !
La petite ville d’Escalante qui tient son nom d’un explorateur espagnol franciscain, est pleine de charme et des que l’on sort de Main Street , on est vite plongé dans le passé avec des maisons vraiment typiques dont l’histoire est contée sur le site de la ville : Escalante City.

DSCF1869     DSCF1867
La partie de la Scenic Byway 12 que je préfère est celle juste avant Boulder en venant d’Escalante, elle domine toute la plaine et serpente magnifiquement dans les roches blanches si caractéristique de ce coin . J’avais eu l’occasion de dire ici tout le bien que je pensais du Président Roosevelt , opinion renforcée quand j’apprends que cette route a été rendu praticable toute l’année pendant le New Deal dans le cadre du programme Civilian Conservation Corps.

Panorama7 Panorama (2)

Le petit musée Anasazi de Boulder mérite un stop pour ce qu’il donne à voir de la communauté indienne Pueblo ( Anasazi) qui vécut là au moins 150 ans du XIeme au XIIIeme siecle de notre ère.

DSCF1917   DSCF1912   DSCF1919
Visiter Escalante, trainer sur la 12 , s’instruire au musée de Boulder et voilà comment sans s’en rendre compte une matinée défile trop vite . Il est plus que temps de rejoindre la Burr trail , enfin c’est le soir de ce 17 juillet que je ferai ce constat . C’est peu dire que je révais d’enchainer dans la même journée et la Burr trail et la piste de Cathédral Valley , du moins jusqu’au campground, sur laquelle nous étions restés sur notre faim lors de notre voyage 2012.
Pour l’avoir parcouru dans les deux sens , j’affirme ici que la Burr trail est plus belle dans le sens où nous l’empruntons aujourd’hui , d’ouest en est . . A quelques miles de Boulder , la route domine le canyon et s’engouffre entre les parois d’un rouge flamboyant , un peu comme du coté de Sedona .

DSCF1921       DSCF1928
La route devient une piste très praticable , on s’interrogera seulement sur son passage en cas pluie dans le bas de la piste
J’avais investi dans une caméra de sport (voir son utilisation dans l’Oregon) pour filmer depuis le capot de la voiture , filmer la piste de la Burr trail dans la descente et plus loin la traversée de la Fremont river . Ah pour ça c’est sur j’ai filmé et aussi tout éffacé dans une mauvaise manip , Grrrrrrr!!
Apres la descente facile de la Burr Trail , on rejoint la Notom Bullfog qui sur la droite s’en va se jeter dans le lac Powell et sur la gauche se termine sur la 24.

DSCF1942
Pour le coup la Notom , piste ultra facile (en gravel road) est plus jolie dans l’autre sens , jamais content ce Fred et il ne faut pas hésiter à s’arreter pour regarder dans le rétro …

DSCF1945     DSCF1946
Nous y voilà enfin, faire l’intégrale de la piste de Cathédrale Valley donne tout son sens au titre de ce voyage : » Au bout des pistes »!
C’est peut dire que j’en ai revé de cette piste et je sais que ceux qui nous ont précédé partage notre émotion à l’évocation de ces souvenirs .
En premier lieu , il s’agit de traverser la Fremont River que l’on trouve à quelques encablures de la 24 , 38°16’29.7″N,111°04’49.1″W, pour qui veut tourner dans le sens horaire . Je n’hésite pas à me mouiller , c’est le cas de le dire, pour sonder le fond de la rivière et la traversée ne pose aucune difficulté , à peine 20cm de profondeur .

DSCF1043

 

DSCF1960

Par conte , j’avoue que c’est la piste qui nous a paru la plus technique , la plus piégeuse (passage des washs bien cassant si l’on les aborde trop vite) bien plus qu’à Toroweap par exemple. C’est vraiment la piste des pistes et des les Bentonites Hills , nous sommes sidérés par les paysages lunaires dans ce chamaré de couleurs . On stationne longtemps là et un peu n’importe où de toute façon il n’y a personne.

DSCF1055       DSCF1372

 

Panorama7

On poursuit , le temps s’écoule trop vite , on prend une piste sur la gauche, au bout celle ci et en quelques minutes de marche on a un point de vue très beau sur une vallée infinie , nous sommes à Lower South Desert Overlook.

Panorama1
La piste est par endroit bien défoncée et exige une attention particulière surtout arrivé près du camping En fait de camping il s’agit de 6 emplacements avec une table et de quoi faire un feu . Pas de réservation nécessaire , selon un principe bien établi aux USA , premier arrivé , premier servi , de toute façon le cas ne se posera pas : nous sommes absolument seuls . Seuls au monde pour une fin de journée parmi les plus belles de tous nos voyages dans l’Ouest américain et seuls au monde pour une nuit dantesque …

Copie de DSCF1137    DSCF1130
A peine installée la tente pour la nuit que nous voilà repatis pour Upper Cathedral Valley Overlook , un point de vue que je souhaite au plus grand monde de découvrir un jour . Des monolithes solitaires qui se parent de leur plus beaux atouts au milieu d’une vallée verdoyantes alors que les rayons du soleil s’écrasent dans une symphonie de lumière sur les falaises massives dont un génie à eu la bonne idée de colorier leur sommet de teintes blanchatres .

Panorama9
Contemplatif avant tout il m’arrive d’exalter la beauté d’un lieux mais là nul besoin d’un lyrisme exagéré , la nature parle d’elle même , elle te remercie à sa manière; de l’effort consenti , de la respecter , de l’aimer et finalement l’ensencer pour en être son meilleur ambassadeur .
Plus trivialement, on m’en excusera, s’il m’arrivait de déprimer j’aurai immédiatement mon tranxsène à moi : me planter devant mon ordi et regarder , admirer et dans le silence retrouver: me ressourcer . Et je ne sais pour quelles raisons ce soir tu aimes encore plus les tiens, surement l’expérience aidant, le sentiment d’une vraie communion .
A cet instant j’imagine ce qu’ont du ressentir les premiers explorateurs en pénétrant dans cette vallée:   »Le paradis sur terre existe , je l’ai vu! C’est Cathédral Valley!! »

Copie de DSCF1102 (2)

Alors que Flore n’est pas trop branchée camping ,peu lui importe ce soir l’inconfort et  elle y trouvera même toutes les vertus surtout au moment du repas à la belle étoile autour d’un bon feu de camp .

DSCF1157

Après vint la nuit et là c’est une autre histoire…

Cathédral Valley : Le paradis sur terre …Mais vite vite en sortir! Angel Point , le bel inconnu ! Gobblin’s valley , les droles de champignons!

J’ai passé une nuit dantesque à tenir la tente pour  qu’elle ne s’envole pas et à consulter les cieux tourmentés . Debout à 5h30 , c’est vers 6h00 que nous décidons de lever le camp compte tenu du ciel très menaçant qui pointe à l’horizon, je n’ai vraiment pas envie de me trouver coincer sur la piste de Cathédral Valley pour cause de washs infranchissables comme ici  sur cette vidéo (pas de ma production!)  Image de prévisualisation YouTube. A 6h20 , record battu , nous sommes dans le 4×4 et allons jouer une partie de pocker menteur contre la pluie qui tombe maintenant au loin.

DSCF1984     DSCF1996    DSCF1985
Nous mettrons une bonne heure et demie pour faire les 50km qui nous sépare de la 24 au niveau de Caineville . Bien entendu nous n’avons pas profité de la deuxième partie de la piste de Cathédral Valley et notamment la balade prévue autour de « Temple of the Sun » et » Temple of th Moon » mais la prudence était la meilleure conseillère. L’occasion de revenir … Demain!!!
Tout ça bouleverse un tant soit peu notre programme mais il y a tant à faire dans l’Ouest que ce n’est pas compliqué de trouver la parade . D’abord s’accorder un peu de repos apres ces émotions , nous le trouvons en face de l’infame (testé) Blondie’s Eatery & Gift à Hanskville qui prétend proposé les meilleurs burger du monde , rien de moins …Beurk!!     Oui juste en face; un batiment communal offre une terrasse abritée où personne ne viendra vous embeter et dont la connexion Wi Fi est de bonne qualité .

DSCF2007
Le temps de nous requinquer et de communiquer via le net et nous revoilà partis sur des pistes impossibles .
On est parti pour un coin inconnu du plus grand nombre : Angel Point! Sur la carte ci dessous (cliquer dessus pour l’agrandir , coordonnées décimales)  , on note qu’il faut prendre la magnifique route 95 vers le sud , puis on emprunte une piste sur la gauche puis on suit les points gps donnés pour parvenir au bord de la « rim » qui surplombe la Dirty Devil River .

angel-point-lrg-map   DSCF2016  DSCF2054

La vue n’est pas sans nous rappeler le parc de Canyonlands . A partir d’Angel Point , un chemin descend jusqu’à la rivière et continue sur l’autre rive et permet l’acces à Robber’s Roots Canyon dont les photos donnent vraiment envie pour une prochaine fois.
Ne pas confondre avec la rando sur Sedona (Arizona) qui porte le même nom. On reprend la piste pour, plus au sud, aller au point de vue sur North Point, la piste sur la fin devient plus technique avec du slickrock en devers. On va finir par devenir des experts de la conduite sur piste en 4×4…

DSCF2047
Il est temps de rejoindre le terme de notre étape du jour : Goblin Valley State Park .
Pas de chance l’orage qui ne nous avait pas rattraper le matin , a décidé de se venger cette après midi et c’est sous la pluie que nous parvenons au parc. Je savais par mon ami boncampeur que le camping de Goblin Valley était de qualité , je le confirme . Emplacement avec abri pour se proteger du soleil , enfin là c’est plutôt la pluie, terrain plat et sablonneux pour planter la tente et enfin bloc sanitaire complet et propre . La réservation est possible, sur le site du parc (voir ci dessus) 4 mois à l’avance de date à date .

DSCF2059    DSCF1225   DSCF1261
Nous rejoignons le site de Goblin Valley en moins de 5 minutes depuis le camping . Nous avons bien aimé ce parc même si nous le découvrons avec un ciel tout gris ce qui va gâcher le coucher de soleil .
Depuis « Observation Point » ,abri couvert, on a une belle vue d’ensemble sur l’ensemble du parc .Tous ces champignons laissent court à notre imagination , on y voit le plus souvent des petits bonhommes .

DSCF1218

On descend facilement au coeur du parc et on peut faire tout aussi facilement le tour des formation et trouver ainsi la bonne lumière pas si extraordianire que ça en cette fin d’après midi.

Goblin Valley , la suite ! Little Wild Horse Canyon : « The Slot Canyon » ! Cathédral Valley :Le retour!
Non seulement nous avons passé une bonne soirée au campground de Goblin Valley mais en plus c’est le retour du grand beau temps ce matin , c’est l’occasion de refaire un bon tour dans le parc . C’est une constance de l’Ouest ;c’est fou comme une bonne lumière change considérablement la perception des choses . D’abord une petite rando du coté de Molly’s Castel Overlook qui passe non loin des « Three Sister » sur la gauche .

DSCF1267    DSCF1275    DSCF1297

DSCF1295

Retour dans le centre de Goblin Valley en allant plus au fond du cirque ,occasion de s’attarder autour des formations les plus photogéniques.Je formule le voeu que l’accès libre sur Goblin Valley ne viendra pas perturber la beauté des lieux .

DSCF1310 DSCF1307 DSCF1301

DSCF1313

Seulement 6 miles nous séparent du trailhead du célèbre slot canyon de « Little Wild Horse Canyon » , 38°34’58.1″N,110°48’10.3″W . Little Wild Horse canyon est typiquement le canyon accessible au plus grand nombre et notamment aux familles avec enfants . En effet on peut profiter d’une balade facile , c’est tout plat, dans un slot canyon sans une trop longue marche d’approche et en partie à l’ombre .

DSCF2068 DSCF2089 DSCF2098 DSCF2124

On veillera seulement à vérifier les conditions météos avant de s’engager pour éviter le pire . On retrouve tous les ingrédients de ce type de rando , étroitesse des passages , couleurs magnifiques en fonction de la lumière , roches façonnées par les élements naturels, l’eau principalement.

DSCF2150 (2)   DSCF2147 (2)

 

DSCF2142 DSCF2164

Il ne faut pas hésiter à s’engager assez loin tant le canyon ne présente aucune difficulté , parfois la gorge s’élargit laissant le regard se prolonger vers le sommet des parois pour mieux se rétrecir de nouveau .Si l’on revient par le même chemin à la sortie du canyon , on gagnera à faire quelques metres en direction de Bell Canyon sur la droite pour voir des pierres aux couleurs pourpres, jades, oranges de toute beauté .

DSCF2177     DSCF2179      DSCF2180

 

DSCF2133 DSCF2146

De retour sur la route vers Goblin Valley , je conseille de prendre une piste sur la droite que l’on trouve aux coordonnées suivantes :38°34’50.2N,110°48’22.8″W, en à peine 0.5 mile on se retrouve au pied de hoodoos et aux autres champignons ocres sur fond verdoyant remarquables tandis qu’au loin on aperçoit les contreforts du WaterPocket Fold nord qui file vers le sud sur 160km jusqu’au lac Powell.

DSCF1321    DSCF1335

Pour qui passe la nuit à Hanskville, carrefour touristique important,loger au Whispering Sands Motel n’est pas la pire des soulutions, chambres confortables et petit déj inclu(dans le restaurant adjacent).
Mais qui parle de s’accorder le moindre repos dans une région comme celle là , il sera bien tant de l’envisager au retour d’un tel voyage et surtout nous sommes trop restés sur notre fin la veille où nous avons pris la fuite devant le déluge .C’est donc avec un grand plaisir que nous retournons sur la piste de Cathédral Valley , au passage Butte Factory est toujours là , toujours aussi majestueuse .

Panorama6
Nul besoin de s’engager bien loin pour profiter pleinement de ce que donne Cathédral Valley et de toute façon les stigmates de l’orage d’hier sont encore là pour nous le rappeler . D’ailleurs au bout de quelques miles alors que nous baladons au pied de nouvelles Betonites Hills , nous croisons un jeune couple suisse qui circule de façon un peu inconsciente en berline ,nous confirme que la traversée de la Fremont River était interdite la veille .
Le retour sur Hanskville alors que la lumière est rasante sur Cainville Mesa nous enchante une nouvelle fois ,Capitol Reef quel parc tout de même !

DSCF1411

 

Panorama4

La « 95 South » , trop belle ! Natural Bridge : trop sympa ! Mulay Point et Valley of Gods :Immanquables ! Bluff : Hébergement et restauration de qualité !
Ce n’est pas pour rien que la route 95 south figure sur le site des America’s Scenic Byway , plus on descend vers le sud plus elle donne à voir de beaux paysages typiques de l’ouest . Je ne sais pas comment dire mais on ne trouve pas de lassitude à voir ces panoramas tous plus extraordianires les uns des autres et ce n’est pas un manque d’objectivité puisque nombreux sont ceux qui partagent ce sentiment .

DSCF1435     DSCF1428

Panorama
Et lorsque la Dirty Devil River s’élargit pour finalement se jeter dans le Colorado c’est du grand spectacle qui mérite un arret prolongé . Plus loin franchir le Colorado ici bien calme est toujours un moment particulier entre émotion et respect tant se fleuve est mythique …

DSCF1457       DSCF1460        DSCF1467
Natural Bridge est un superbe petit parc , nous avons passé 3h00 ici et avons adoré DSCF1475
Arches , Ponts , la confusion est facile .Pour faire simple ici c’est le travail de la rivière qui a donné naissance aux trois ponts du parc .A différencier des Arches dont l’appartion est du la force conjuguée des éléments .
Sipapu Bridge est le deuxième plus grand pont naturel du monde avec 82m de long ,pour l’apprecier il faut faire un peu de gymnastique entre escaliers et échelles de bois à descendre .Je ne recommande pas de s’aventurer trop loin avec de jeunes enfants.

DSCF2259

 

DSCF2197         DSCF2247        DSCF2231

 

Panorama3

Kachina Bridge , troisième plus long pont du monde avec ses 62m est plus massif et difficile à observer dans son ensemble. Par contre la promenade accessible à tous depuis le parking assure une belle vue sur tout le canyon.

DSCF1478

Owachomo Bridge , le plus fin des trois avec une épaisseur de 3m , par un chemin facile on peut descendre au pied du pont de pierre mais aussi de passer en dessous . Ce dernier est très photogénique et facile à photographier dans son ensemble .C’est mon préféré par son élégance , il n’est pas sans me rappeler Landscape Arch à Arches NP.

Panorama5

Aie , aie aie , le ciel s’obscurcie douloureusement en ce début d’apres midi. Nous n’avons pas trouvé le traihead de House of Fire ( J’ai fait demi tout juste à l’endroit où il fallait s’engager pour trouver le trailhad) , ma déception est vite apaisée par le déluge qui s’abat sur le parking . C’est notre premier orage violent dans l’Ouest Américain cette saison et c’est du sérieux . Des qu’une éclaircie apparait nous reprenons la route pour aller voir un très beau point de vue depuis Mulay Point .Le contraste entre le sombre horizon et les couleurs de la terre qui précède le canyon de la San Juan River est saisissant .

DSCF1487    DSCF1492    DSCF1488
Je recommande vraiment de faire la piste de 5 miles somme toute assez facile , quelques slickrocks à négocier, qui part juste avant que la 261 amorçe sa fameuse descente sous le nom de Mocky Dugway. Il faut donc s’engager sur la droite aux coordonnées suivantes :37°16’41.4″N,109°56’34″W.
Pas d’inquietude même détrempée la Mocky Dugway est facile à descendre , le panorama est complet avec sur la gauche vers l’est Valley of Gods et à l’opposé plus loin vers l’ouest Monument Valley.

DSCF2292      DSCF2294
Pour finir la journée , nous avions prévu de parcourir la Valley of Gods dans son integralité avant de rejoindre Bluff pour une fin d’après midi relaxe .Bah non , ce ne sera pas tout à fait le cas car il est hors de question pour moi de lacher le morceau alors que j’aperçois le retour du ciel bleu vers l’ouest . J’ai maudit pendant plus de 30mn ces foutus nuages qui n’avançaient pas assez vite , qu’ils aillent au diable vers l’est à la fin!!!

DSCF1521 DSCF1546 DSCF1545

Notre patience fut bien récompensée et Valley of Gods est vraiment une piste superbe avec des Mesas majestueuses bien mis en valeur par la lumière qui commence a donné ses plus belles nuances. L’autre charme de Valley of Gods , c’est la tranquilité des lieux , nous avons du croiser qu’une voiture sur les 17 miles de la piste.

Panorama4

Nous avons adoré le charme désuet de notre hébergement du soir : Recapture Lodge et la qualité de son petit dej, inclus dans le prix, nous font recommander vivement cette adresse . En plus quand nous avons la très bonne idée d’aller diner d’un bon burger au Twin Rock Café , la journée riche de découvertes ne pouvait s’achever mieux . A noter que ce restaurant qui fait aussi Trading Post est tenu par un couple mixte avec la maitresse de maison Navajo , c’est trop rare pour ne pas le souligner .

DSCF2298

Shiprock : de très très près ! Farmington : la ville Navajo ! Bistis Badlands: forcement au top 5 du voyage!
Nous avions été impressionné et à la fois frustré en 2012 , de ne passer qu’au loin de Shiprock que nous nous étions promis d’inclure impérativement un passage à ses pieds . Ce n’est pas un vain mot et les pistes empruntées justifieraient à elles seules le titre de cet article : »Au bout des pistes ! »
C’est en franchissant la frontière de pas moins de 3 états, Utah,Arizona et Nouveau Mexique, que nous parvenons par un dédale de pistes très très rarement empruntées à la montagne sacrée des Navajos .La légende , assez simple, prétend que ce « Rocher avec des ailes  » transporta les ancêtres Navajo des lointaines terres du nord vers le sud lorsque lors d’un arret de repos ,le rocher ailé fut attaqué par un monstre , réussissa à le chasser mais sucomba à ses blessures pour se poser définitivement là .

DSCF1566     DSCF1587

Shiprock est impressionnant avec sa roche volcanique qui culmine à 2188m et qui tranche avec celle plus rouge de son environnement .;Par temps clair , Shiprock peut être vu à des miles à la ronde . Certes si se retouver seuls à cet endroit si vénéré force le respect et nous impressionne , nous ne sommes pas au bon moment pour en apprécier pleinement la magie , il aurait fallu être là au lever du soleil .

Panorama3

Longue piste pour rejoindre le bitume et Farmington. Cette dernière est très majoritairement peuplée d’Indien Navajos et l’entrée de ville avec ses bungalows modestes alignés donne plus l’impression de camp de sinistre mémoire plutôt que de réserve mais au bout du compte il y a t il vraiment une différence , j’exagère certainement?
Nous déjeunons d’un buffet tout à fait correcte au Golden Corral de Farmington..
Bon fini de rigoler, il est tant de rejoindre les Bistis Badland qui restera une étape majeur de notre voyage 2015 . C’est vraiment un endroit sublime avec des formations rocheuses torturées , des bois pétrifiés , des oeufs essaimés , tout cela et plus encore dans un environnement sauvage mais facile d’acces .
J’ai déjà eu l’occasion sur ce blog d’expliquer pourquoi j’excecre le culte du secret sur des endroits hors du commun dans l’ouest américain (Blue Canyon hier , Delta Pool semblerait il aujourd’hui) . Bien entendu il ne s’agit pas de cela dans les Bistis Badlands mais plutôt de démystifié une éventuelle appréhension sur l’accès à ce site tant pour trouver le parking que de la randonnée elle même . En effet  trouver les coordonnées du trailhead est assez aisé ,obtenir le cheminement aussi , alors j’ajoute qu’aux précautions d’usage près (eau , chapeaux , crème solaire ) c’est tout à fait possible de les découvrir en famille pour peu que les enfants marchent . C’est tout plat mais sans ombre .

panorama6

Apres ne pas se tromper de point de départ de la randonnées, les Bistis Badlands comportent deux parties, nord et sud, qui ne sont pas reliées entres elles par la piste 7290 , nous en avons fait l’expérience. Pour visiter la partie sud , la plus courrue il faut emprunter la piste 7297 (attention 7295 sur Google Maps) depuis la route 371 qui rejoint Farmington au nord et l’Interstate I40 au sud .Apres 2,1 miles sur la 7297, on tourne à gauche sur la piste 7290 où l’on trouve le parking pour les Bisti Badlands sur la droite apres 1,5 miles , une carte est bien plus parlante .

Nous voila enfin au trailhead de De-Na-Zin , nom Navajo des Bisti Badlands, et partons pour une rando de 3h30 jusqu’à la tombée de la nuit .Si nous partons vers 16h30 , il eut été plus judicieux de partir une heure plus tôt. Un gps de randonnée ou une application sur smartphone capable de lire un fichier gpx est très utile voire indispensable du moins à l’aller pour cheminer vers les points principaux . Ci dessous la carte, le fichier gpx, les Points d’Interet de la randonnée de 7,5km qui permet une visite assez complète des lieux!
Découvrir une randonnée à Bisti Badlands sur sitytrail.com !

DSCF2448    DSCF2400
S’engager vers les points remarquables des Bisti , c’est l’assurance d’aller vers le merveilleux . Si le point d’orgue est bien les « Eggs Factory » on veillera à s’y trouver juste avant le coucher du soleil , les autres endroits ne sont pas à négliger notamment du coté de Petriefied Wood .

DSCF2443      DSCF2330

Ce sont les premiers troncs pétrifiés qui nous sont  donnés de voir et à s’y méprendre on dirait des vrais jusqu’aux copeaux de bois fossilisés qui jonchent le sol … Incroyable . La partie plus au nord ouest tout près de Bisti Arch est aussi remarquable entre les hoodos avec leur sommet tout plat et les roches éparpillés au sol.

 

   DSCF2486   Copie de DSCF2349

DSCF2399    DSCF2493     DSCF2386

On déambule ainsi entre les hoodoos , on va jusqu’au fond de petits recoins toujours derrières un autre et bien entendu on ne voit pas cette maudite horloge qui ne cesse de tourner.On pourrait passer bien plus de temps et pourquoi pas rejoindre la partie nord des bistis , nous n’en n’aurons pas le temps . C’est toujours aussi seuls que nous retrouvons facilement le chemin de retour , pour ceux qui aurait un doute il suffit de suivre le grand wash qui ramène vers le trailhead. Petit feu de camp et nuit étoilée en bivouac achevent de rendre cette journée immémorable .

Copie de DSCF2487

 

Incroyables Bisti Badland en diaporama , cliquez sur la photo ci dessous . Du plein écran et de la musique ? N’hésitez pas à utilisez les boutons de controle en haut à gauche de l’image!
Bisti BadlandBisti Badland

King of Wing: L’équilibriste! Ah Shi Slé Pah: Quel nom ! Window Rock:Une arche mais pas seulement! Hubell Trading Post: La déception! Painted Desert en Panoramique: Waoooohhh!!!

C’est une très longue journée qui nous attend par les endroits à visiter , les kilomètres à avaler et le timing à respecter pour toujours bénéficier de la bonne lumière. On jugera avec la carte ci dessous de quoi il en retourne exactement .
Heureusement nous sommes d’attaque des 7h30 , en se faisant la promesse de revenir dans les Bisti Badland , pour aller non loin de notre bivouac à la recherche du Roi des Aile,King of Wing ou KOV . Ci dessous la carte qui donne le moyen de rejoindre le trailead de KOV depuis la 371 (une fois affichée , cliquez en haut à droite pour l’agrandir et voir les détails) . Bien poursuivre la piste sur la gauche après l’éolienne.

Pour rejoindre cette formation rocheuse hors du commun , la pierre horizontale à un porte à faux de 3m, un gps est indispensable et les précautions suivantes respectées:
Du parking , on passe sous une cloture et on marche hors sentier pendant 0.5 mile , ce sont des broussailles qu’il faut contourner le plus possible pour éviter les rencontres inopportunes , batons de marche vivement conseillés , puis on descend au pied de buttes de bentonite .

Copie de DSCF2552       DSCF2511    DSCF2543

Toujours hors sentier la trace part sur la droite jusqu’au Roi des Aile qui apparait au dernier moment . C’est un vrai mystère géologique que cette pierre plate avec de douces courbes qui s’allongent dans le vide .

Copie de DSCF2520     DSCF2526      DSCF2529

J’espère que nous saurons préserver la magie de tel lieu en s’abstenant , par exemple, de grimper sur l’aile déployée . Il faut compter 2h00 aller-retour depuis le trailhead.
Ci dessous la carte de la trace gps et le fichier gpx à telecharger pour découvrir KOV sans se perdre.
Découvrir une randonnée à King of Wing sur sitytrail.com !

Panorama

Dernière découverte d’endroits insolites: Ah Shi Slé Pah .Tout de suite la carte pour se rendre au trailhead .

On descend tout de suite pour se retrouver dans un petit canyon qui part sur la droite pour se terminer en cul de sac . C’est certainement là que se trouve les plus belles formations et il faut bien aller jusqu’au bout .

DSCF2606 DSCF2571 DSCF2561

Apres c’est une vaste plaine parsemée de quelques hooddoos que l’on peut parcourir en boucle pour revenir à son point de départ. Disons le franchement apres les Bisti Badland ,la visite d’Ah Shi Slé Pah ne procure pas la même émotion que celle de la veille.

DSCF2584

Panorama

La carte et le fichier gpx téléchargeable là: Découvrir une randonnée à Ah-shi-sle-pah Wilderness Study Area sur sitytrail.com !  » target= »_blank »>Ah Shi Slé Pah

Peut être que l’autre partie plus à l’ouest appelée ; Valley of Dream (VOD) est elle bien plus photogénique? Voir le blog de mon ami boncampeur pour se faire une idée .
Nous dirigeant vers l’ouest pour rejoindre Window Rock nous voilà de nouveau en Arizona que nous ne quitterons plus d’ici la fin de notre voyage .
Nous ne savons pas si nous avons plus apprecié la belle arche de Window Rock qui domine toute la ville ou le parc à ses pieds qui rend notamment hommage aux  » Navajo Code Talkers » ,ces indiens Navajo qui furent employés durant la seconde guerre mondiale pour transmettre des informations codées dans leur langue . Code que les forces de l’Axe ne réussirent jamais à casser.

Copie de DSCF2614   DSCF2608
On ne sait jamais à l’avance si un site à visiter « vaut le détour » comme on dirait chez Michelin.
Celui que nous avons effectué pour aller au « Hubbel Trading Post » nous a déçu , d’abord les abords de la batisse ne sont pas mis en valeur puisque les voitures peuvent stationner là et l’intérieur ressemble plus à une boutique de souvenirs qu’à une reconstitution que furent ces lieux de rencontres et d’échanges. Sans compter que les seuls articles abordables proviennent directement d’Asie.

DSCF2618    DSCF2620    DSCF2621

Pour loger au plus près du parc « Pétrified Forest » nous avions fait le choix de Chambers , il n’y a rien à voir à Chambers sauf que son Days Inn présente un rapport qualité/prix imbattable.
Nous voilà partis pour le parc de Petrified Forest qui en fait se compose de deux parties bien distincts , au nord Painted Desert ,objet de notre visite en cette fin d’après midi, et Petrified Forest proprement dite plus au sud que nous découvrirons le lendemain.

Panorama2

S’il y a bien un endroit dont l’heure à laquelle on le visite est importante c’est bien à Painted Desert . Le coucher de soleil là est vraiment fabuleux sur toute la plaine juste interropue par cette succession de « Betonite Hills » qui sont bien mises en valeurs par les couleurs du couchant.

Panorama6

A l’entée du parc , il y a lieu de déclarer toutes pierres qui seraient en notre possession , elles sont scellées dans des sacs en plastique.Il va s’en dire que tout ramassage de quelque nature que ce soit est strictement prohibé et sanctionné , ce qui est bien le moins.
Comme à Valley of Gods ,il y a quelques jours , nous patienterons un long moment avant que le ciel ne se dégage et ce qui nous obligera à une fin de journée au pas de course pour faire les points de vues les plus emblématiques .

Panorama3

Pour les avoir tous fait , je puis affirmer ici que les spots à prioriser au coucher du soleil sont Chinde Point et Tawa Point , facilement identifiables sur cette carte. On dirait que nous sommes confrontés à une oeuvre impressionniste , les douces collines , les couleurs chatoyantes , quel tableau !!

Panorama5

Petrified Forest: La suite! Grand Canyon du Colorado :Shoshone Point, l’inconnu !
Ce 23 juillet 2015 , notre programme de la journée est assez bien réparti; le matin nous le consacrerons à la partie sud de Petrified Forest et la fin d’après midi au Grand Canyon et particulièrement à un fabuleux coucher de soleil sur Shoshone Point.
Je ne savais pas que la trop mythique route 66 traversait le parc de part en part .Nous commençons la visite dans l’ordre géographique où les points se présentent du nord au sud .On attaque fort avec Blue Mesa , déjà les points de vue depuis « le haut » sont magnifiques mais pour ceux qu’une petite balade ne rebute pas je conseille vivement de faire Blue Mesa trail .

DSCF2668

Comment souvent dans les parc nationaux américains , le parcours d’un mile est très bien aménagé ; on passe pres des buttes de bétonite aux couleurs stratifiées qui se contrastent entres elles . Le pourpre et le gris s’harmonisent à merveille et lorsqu’ils hébergent des troncs pétrifiés c’est nous qui sommes scotchés une nouvelle fois par « Dame Nature »!

Panorama2

Plus loin sur la gauche c’est Christal Forest trail qui nous attend . S’il y a bien une balade à faire dans ce parc ,c’est bien celle ci . Des troncs à profusion , des coupes qui permettent d’admirer la richesse de la cristalisation avec la aussi des couleurs à tomber par terre .

DSCF2709     DSCF2692   DSCF1660

Qu’on ne se méprenne pas tous ces arbres ne furent pas pétrifiés du jour au lendemain , plus prosaiquement à leurs morts, ils furent recouverts de sédiments riches en silice qui les pétrifiat ainsi . Recouvert durant des millénaires, des mouvements de terain associés à l’érosion des sols favorisa leur appartition pour notre plus grand bonheur . Ce n’est pas pour rien que Petrified Forest est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité.

DSCF2712      DSCF2745     DSCF2716

DSCF2735
A 300km de là , c’est un autre acteur majeur du Patrimoine Mondial de l’Humanité qui nous attend : Le Grand Canyon du Colorado . Apres nous être installés au camping de Mather Campground, réservation 6 mois à l’avance date pour date, nous filons sur un point de vue peu voire pas du tout connu : Shoshone Point . En fait Shoshone Point est un point de vue extraordianire sur le Grand Canyon au coucher du soleil . Les autorités du parc ont décidé d’en privatiser l’accès et de l’offrir à la location pour de l’événementiel. Après quelques recherches sur le net et en bon Français qui se respecte je découvris qu’il était assez facile de profiter de ce point de vue .

DSCF2760  DSCF1680    DSCF2761

 

J’en donne ici les indications : De grand Canyon Village se diriger vers l’est en empruntant la Desert View Drive, 200 m environ après le mile maker 244 se garer sur un petit parking sur la gauche, 36°2’7.3″N,112°4’9.1″W, ne pas tenir compte du panneau qui indique « Site Use by Permit Only » et prendre le large chemin qui en une vingtaine de minutes conduit au point de vue de Shoshone Point en passant derrière des aménagement festifs.

DSCF1702

Panorama5

 C’est un large panorama à 180° qui s’offre à nous et le fait que ce point de vue s’avance au dessus du canyon lui donne encore plus de profondeur. Peut être étions nous là trop tôt mais ce fût un vrai régal de passer une heure trente ici pratiquement seuls avec seulement 5 personnes rencontrées alors qu’à quelques miles de là les trépieds photos s’entremellent à Hopi Point.

Panorama9

Sur le chemin de retour ceux qui courrent pour ne rien voir me rappellent férocement les mêmes qui à Delicat Arch arrivent après la bataille .
Nuit tranquille et étoilée au Mather campground à l’emplacement vaste et confortable et aux douches chaudes payantes (prévoir sa monnaie ).

Sur la South Kaibab Trail: Cedar Ridge! Gran Falls : Superbe… A la bonne saison ! Sedona :l’intemporelle !
Un des avantages du camping est le lever matinal qu’il impose. On est sur d’être pret de bonne heure et aujourd’hui la descente vers Cedar Ridge l’exige.
Si nous amorçons cette descente depuis la South Kaibab trail avant 8h00 qu’elle n’est pas notre surprise de croiser des randonneurs qui en remontent déjà.
La South Kaibab trail est l’une des deux voies d’acces au fond du Grand Canyon ,la plus exigente, elle est généralement empruntée à la descente .

DSCF2830   DSCF2822  DSCF1766
Pour acceder au traihead de la South Kaibab deux possbilités :soit prendre la navette depuis le visitor center , soit garer sa voiture sur un petit parking sur la droite de la Desert View Drive, 36°2’45.5″N112°5’6″W et rejoindre le trailhead en 0.7 mile . En effet il est interdit de garer sa voiture au départ du trail .
La descente jusqu’à « Ooh AAh Point » s’effectue à l’ombre, le matin. De ce point de vue, on a déjà un bel aperçu sur le canyon et sur l’objectif de la rando: Cedar Ridge .
Le seul inconvenient étant que la beauté des lieux est juste troublée par la foule qui parle fort .Toroweap où es tu?

DSCF2783 DSCF2800
Juste apres la descente comme la montée d’ailleurs est un peu plus casse patte avec une volée d’escalier mal rythmée. On arrive sur le plateau de Cedar Ridge apres 350m de dénivelé où la vue est encore plus impressionnante sur le canyon d’abord mais aussi de la rim que nous avons quittée il y a une heure. Il ne faut pas hésiter à aller au bout de la plate forme pour s’isoler un peu et suivre du regard le sentier qui s’enfonce dans les méandres du Colorado.

Panorama
Remontée tranquille , un peu mois à l’ombre alors qu’en sens inverse c’est la foule des grands jours .Finalement nous aurons passé 3h00 AR en prenant notre temps sur ce parcours vraiment super. Avant de quitter le parc, nous faisons un dernier stop à Grand View Point qui n’usurpe pas son nom , c’est un point de vue grandiose.
Ce n’était pas un défi encore moins une contrainte mais au bout du compte réunir dans un même voyage les trois points de vue principaux sur le Grand Canyon (Toroweap, North Rim, South Rim) reste un privilège rare dont l’avantage ne nous échappe pas .
Plutôt que de descendre directement sur Sedona ,j’avais repéré un coin bien sympa bien qu’exigeant un beau détour , il s’agissait de Grand Falls .

DSCF2842   DSCF1777   DSCF2833

C’est peut dire que nous avons galéré pour trouver la bonne piste qui nous conduirait aux chutes de Grand Falls. Même si le débit est moins conséquant en plein été , les chutes en plusieurs paliers sont impressionnantes de par leur largeur , leur couleur et la rupture qu’elles imposent .Avec un SUV on peut tout à fait traverser la rivière au sommet des chutes , c’est plutôt ludique .

Panorama2
La carte pour se rendre à Grand Falls depuis la South Kaibab trailhead.

Si l’on imagine l’Arizona comme une vaste zone désertique , on fait fausse route , le trajet entre Grand Canyon et Sedona est la pour témoigner du contraire avec des fôrets comme pratiquement seul horizon. C’est la deuxième fois que nous faisons le choix de loger au Day’s Inn de « Village of Oak Creek » à quelques encablures de Sedona .
Ce motel de la chaine bien connue offre un excellent rapport qualité/prix à condition de reserver assez tôt.

Blue Canyon (3) Slide Rock Park (7)
Personnellement j’aime bien Sedona et son environnement notamment la couleur de la roche plus rouge encore qu’ailleurs comme à Bell Rock à deux pas de notre hébergement.
Alors que j’avais les bonnes coordonnées pour le trailhead de la facile rando autour de Chimney Rock à faire en fin de journée, je ne m’explique pas pourquoi je ne l’ai pas trouvé sur le terrain , une occasion supplémentaire de revenir.

West Fork Oak Creek Trail: Réputation surfaite ! Cathédral Rock :Coucher de soleil fabuleux !
J’ai déjà eu l’occasion sur ce blog, d’évoquer l’importance d’une préparation minitieuse pour se trouver au bon endroit au bon moment , le dernier exemple en date étant de faire « Painted Desert » en fin d’après midi pour le coucher du soleil. J’avais oublié de tenir compte du jour de la semaine pour certaine rando , c’est le cas ce samedi 25 juillet 2015 où nous avons prévu de faire la populaire rando de « West Fork Oak Creek Trail » . Déjà en amont le « SlideRock State Park » affiche complet et lorsque nous arrivons sur le parking de West Fork (10$) , on nous annonce pas moins de 1h15 d’attente pour stationner. Je vous livre notre solution pour éviter une telle attente :P oursuivre la 89A sur 600m et sur la droite il est tout a fait possible de stationner le long de la route , voici les coordonnées:34°59’24.1″N,111°44’16″W .

DSCF2862 DSCF2872 DSCF2865 DSCF2847
Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi cette randonnée est si fréquentée; elle chemine pratiquement tout le temps à plat , à l’ombre et en bordure d’une petite rivière bien sympathique. Croiser à plusieurs reprises cet affluent de l’Oak Creek , c’est d’autant d’occasions de petites trempettes pour les familles qui viennent pique niquer ici . Bien entendu plus on avance sur le trail moins il y de monde , plus la végétation est incursive aussi et la rando perd de son intéret. Nous l’avons parcouru sur 5 miles (10 miles AR) et franchement j’estime que sa réputation est légèrement surfaite.Non loin du début du trail , la rivière à creuser la roche presque à en faire un mini « Subway » comme à Zion , ok ok on se console comme on peut!

DSCF2854

C’est un autre parc à caractère familial qui nous attend pour la fin de journée: Crescent Moon Park dont on dit que le coucher du soleil est l’un des plus photographié de tout le southwest.Ce parc payant ,10$,est tout d’abord une grande aire de détente dont les familles ne se privent pas d’investir les lieux comme toujours superbement aménagés.

DSCF2884  DSCF1782 DSCF1794

Bien entendu pour qui recherche un beau coucher de soleil , c’est du coté de la rivière , toujours l’Oak Creek , qu’il faudra le trouver . En traversant la rivière , attention ça peut glisser, on découvrira qu’il y a là une sacré aire de jeu aquatique dont les enfants rafolent.

DSCF1782 DSCF1784 DSCF1787

Ce n’est pas évident de trouver le bon endoit où les fameuses réflexions de Cathédral Rock donneront le meilleur rendu . Bien sur du soleil mais aussi des flaques d’eau bien remplies sont des gages de réussite de l’exercice, partiellement atteint pour nous.Je rappelle ici qu’il y a trois ans nous avions fait l’ascension de Cathedral Rock de l’autre coté sans personne , quel contraste!
Bon diner au Red Rock BBQ que nous avions déjà fréquenté en 2012 et que nous conseillons de nouveau .

Panorama

Jérome : Gohst Town méconnue !  De Roosevelt  Lake à  Apache Lake : L’Apache Trail , la dernière piste !

Jérome connue son apogée dans les années vingt (1920) quand elle comptait 15000 habitants dont une grande partie travaillait à la mine où l’on extrayait essetiellement le minerai de cuivre . Il en est resté de belles batisses bien entretenues et classées par l’équivalant des Monuments Historiques .

Panorama2

 

DSCF2919 DSCF2920 DSCF2931

Nous sommes confrontés à un drôle de dilème :Nous avions prévus une balade en bateau sur L’Apache Lake situé à mi parcours de la piste éponyme et auparavant une visite des ruines de Lower Cliff Dwelling qui dominent le lac Roosevelt . Sauf que pour le bateau la réservation n’est pas possible et que c’est toujours ce sacro saint principe de premier arrivé premier servi qui prévaut . Nous décidons de zapper Cliff Dwelling pour tenter notre chance à la marina pour la location d’un bateau .
Décision qui ne sera pas couronnée de succès, un dimanche les bateaux sont tous pris d’assault des le matin . Avant de rejoindre l’Apache tail , je signale un superbe endroit pour pique niquer avec abri contre le soleil qui tape dur, tables, bancs, barbecues à proximité, toilettes et vue imprenable sur le lac Roosevelt et situé juste avant la bifurcation pour la piste de l’Apache trail , il s’agit de Vineyard Canyon Picnic Site; que l’on trouve facilement aux coordonnées suivantes: 33°41’46.4″N 111°10’49.1″W. Cette piste nous avait tellement enthousiasmée lors de notre précédent passage que nous avions prévu d’y passer une nuit pour mieux en profiter .

DSCF1795 DSCF2936 DSCF3019

Pour l’avoir parcouru dans les deux sens , je trouve qu’elle est plus belle dans le sens de la descente , l’autre sens qu’aujourd’hui. Bon c’est tout de même très sympa ce mélange de canyon aquatique dans lequel meurent les collines peuplées de saguros.Finalement belle partie de baignade pour finir la journée sur une petite plage dont je donne les coordonnées ici :33°34’23.9″N,111°15’21.8W. La nuit au motel de la marina au confort incertain présente l’avantage d’avoir les pieds dans l’eau.

Balade en bateau sur l’Apache Lake: On a adoré ! Fin de l’Apache Trail : Plus belle encore! Arrivée sur Phoenix : Pas terrible du tout !
Finalement ce n’est pas plus mal de ne pas avoir disposé de bateau la veille , d’abord il y a moins de monde , il fait moins chaud sur l’Apache Lake et nous pouvons bénéficier d’un forfait demi journée de location pour 100$ avec l’essence.Pour la location c’est là: http://www.apachelake.com/boat-rentals/
C’est une chouette balade que nous avons faite en remontant l’Apache Lake , le bateau à fond plat permet d’aller naviguer au fond de petites criques .

DSCF2989 DSCF1845 DSCF1817
C’est sauvage à souhait avec les collines pleines de Saguros qui plongent dans les eaux du lac. Là aussi on bénéficie de belles couleurs que le soleil bien présent mais bien en évidence .Je conte une anecdote pour ceux qui auraient l’intention de partager cette expérience ne vivent pas pareil mésaventure .En effet il était trop tentant de ne pas piquer une tête dans le lac et de nager dans un beau décor; aussi tôt dit aussitôt fait ! Sauf qu’au moment de remonter sur le bateau, je m’aperçois qu’il n’y pas d’échelle et aucune prise sinon de remonter en s’aggripant au moteur , arreté bien évidement . Bref, constat amer que l’on a plus 20 ans!!

DSCF2957  DSCF1813 DSCF1830

Panorama
C’est vers 13h00 soit 4h00 plus tard que nous rendons le bateau après en avoir bien profité, j’indique que comme pour la location d’une voitue , les formalités de retour sont simples.
Nous voilà de retour sur l’Apache Trail dont la partie après la Marina jusqu’à la fin est plus photogénique que celle faite la veille. Le fait surement que la piste longe plus souvent la rivière que la déclivité soit plus importante et offre ainsi de meilleures perspectives et qu’enfin les couleurs sont plus contrastées et donc plus belles .

DSCF2941     DSCF3020

Un stop à Tortilla Flat s’impose tant ce relais de diligences sur la piste à garder toute son authenticité: les façades des batissent toutes en bois , le saloon avec de vraies selles en guise de chaise de bar, les murs tapissés de vrais billets de banque , généralement de « One $ » laissés par les voyageurs du monde entier . Même si l’on en fait vite le tour , ce stop à Tortilla Flat est vivement conseillé.

DSCF3025 DSCF3031 DSCF3038
L’arrivée sur Phoenix me laisse pour le moins dubitatif : succession sans fin de villages de mobilhomes que seul le niveau de securité et donc d’enfermement distingue.
Downtown légèrement moderne est réduit à sa plus simple expression et il ne prendra guère de temps à en faire le tour . Quant au quartier où nous logeons tout proche de l’aéroport est glauque au possible le soir venu et si j’évoque le Knights Inn sur East Van Buren, où nous avons réservé, c’est simplement pour dire qu’il est à fuir absolument.

Hall of Flame : Musée très intéressant ! Phoenix Premium Outlet : Shopping du dernier jour !
Le musée des combattants du feu « Hall of Flame » est riche d’une collection d’engins de lutte contre les incendies d’une grande qualité . Réunis dans 3 salles différentes,il retrace l’évolution des techniques pour lutter contre le feu, à noter l’espace rendant hommage aux pompiers qui ont sacrifié leurs vies lors des attentats du 11 septembre 2011.

DSCF3050 DSCF3043 DSCF3075

Dans une autre zone, les différents systèmes d’alarme exposés, de la simple borne aux centraux téléphoniques complexes sont aussi très instructifs.Nous passons là   3h00 sans voir le temps passé, inutile de préciser que c’est le genre de musée qui plait à toute la famille.
DSCF3058 DSCF3094 DSCF3059
Hommage aux soldats du feu ,cliquez sur la photo ci dessous
Hall of Flame - PhoenixHall of Flame – Phoenix

Je ne vais pas m’attarder ici sur les derniers dollars dépensés au « Phoenix Premium Outlets ». Simplement souligner la belle architecture de ces centres commerciaux qui tranchent avec le massacre de nos entrées de ville ici en France .
Courte nuit car notre premier avion sur le chemin de retour décolle à 7h00 pour Washington . Heureusement rendre la voiture ,s’enregistrer puis finalement embarquer est aux USA d’une facilité déconcertante. Phoenix – Washington disais je, suivi de Washington -Montréal et enfin Montréal- Paris, voyage à 2 escales mais qui s’est très bien passé …

Epilogue
Ces 42 jours de voyage nous aurons permis, une nouvelle fois, de découvrir des coins fabuleux de l’Ouest Américain.
L’Oregon tout d’abord avec ses variétés de paysages qui en font tout le charme que ce soit sur la côte ou au travers ses territoires intérieurs si variés.
L’Oregon revendique le titre d’Etat le plus vert des USA et je confirme que ce titre n’est pas usurpé . Partout l’environnement est protégé, partout il respire la bonne santé et c’est forcément trasmissible à l’homme . Puis bien sur, il possède des lieux majeurs de l’Ouest Américain voire des USA , je pense à Canon Beach sur la côte Pacifique , Crater Lake et son bleu si intense ou encore les trop sublimes Painted Hills . Allez donc dans l’Oregon!!
Bien sur la suite du voyage ne fût pas en reste et de pistes défoncées en poussière avalée, nous avons été au bout de nos rêves qui étaient cachés « Au bout des pistes ».
Je ne compte plus les moments de plaisirs intenses que cette expérience unique nous procura et ce n’est pas nos passages répétés dans l’Uath , Le Nouveau Mexique , l’Arizona qui entamerons notre engoument sans faille pour cette partie du monde, au contraire! Il ne se passe pas un jour sans que l’envie de repartir ici et maintenant nous traverse l’esprit , il y a encore tellement à découvrir. En attendant il me suffira, les longues nuits d’hiver, de fermer les yeux et encore et toujours de revoir Coyote Buttes South au fin fond de l’Utah, ses formes incroyables , ses couleurs tout autant alors que leur simple évocation prend aux tripes . Mais alors que dire de Cathedral Valley:le choc émotionnel , l’immensité de la solitude choisie et une sorte de Paradis sur terre . Plus loin les Bisti Badlands si timides avec ses apendices comme « King of Wing » s’offrent pourtant à notre regard assez facilement pour qui aiment et respectent ses tas de cailloux.
Alors on sera pas surpris d’apprendre que nous ne résisterons pas longtemps à l’appel de l’Ouest !!

Copie de Copie de DSCF3387

Par rafa7722 le 30 décembre, 2015 dans carnet de route

  1. Félicitations pour ce superbe récit qui donnera très certainement envie à certains d’y aller ou d’y retourner !

    Commentaire by boncampeur — 21 janvier 2016 @ 8 h 36 min

    Répondre

  2. Bravo Fred pour ce magnifique billet. Que de travail (et nous savons de quoi nous parlons !).
    Un bel article, de belles photos, le bonheur dans vos yeux,…cela nous donne envie d’y repartir encore…. peut-être en juin !!
    Amitiés
    Michèle et Jean-Michel

    Commentaire by Michèle et Jean-Michel — 21 janvier 2016 @ 10 h 32 min

    Répondre

  3. Salut Fred,

    Bravo et merci pour le partage. Quelques souvenirs de 2014, des notes prises pour le prochain départ dans 5 mois et toujours cette magie de l’Ouest qui fait agrandir la wish list. On y va, on y retourne et au final on se dit qu’il y a encore largement de quoi y revenir. Bref c’est un cercle vicieux dans lequel nous sommes nombreux à nous prélasser et d’où au final on n’a pas vraiment envie de sortir.

    Eric

    Commentaire by ERIC — 24 janvier 2016 @ 8 h 29 min

    Répondre

    • Michèle , Jean Philippe , Eric
      A vous trois qui connaissez si bien tous les lieux évoqués dans cet article , vos témoignages vraiment chaleureux me touchent et je vous en remercie bien vivement .
      Avant notre retour dans l’ouest en 2018 , je suivrai attentivement vos détours dans ces lieux que nous aimont tant et des cet été pour Michèle et Eric .
      A très vite
      Fred

      Commentaire by rafa7722 — 24 janvier 2016 @ 14 h 48 min

      Répondre

  4. merci et félicitations pour la réalisation c’est une invitation au voyage

    Commentaire by clupty — 25 janvier 2016 @ 9 h 19 min

    Répondre

    • Merci Michel !! Nous pourrons en reparler sur les chemins de rando !!
      Amitiés
      Fred

      Commentaire by rafa7722 — 25 janvier 2016 @ 23 h 02 min

      Répondre

  5. Merci Fred pour cette immersion totale grâce à ta narration toute en émotion, qui encore une fois me tire quelques larmes et me serre le cœur.
    Je prends note de quelques endroits :)
    Nous ne tenons plus en place et comptons les jours qui nous séparent de notre pays de cœur.
    J-103!

    Marie et Chris

    Commentaire by Marie — 31 janvier 2016 @ 21 h 51 min

    Répondre

    • Chers amis
      Merci de votre commentaire . Marie , tu as bien compris l’essence même de ce blog : faire passer des émotions , des coups de coeur , des sentiments …
      Patience , ça va passer vite comme pour l’autre voyage d’ailleurs et quel voyage !! …Ah Ah AH !!!!
      Bises
      Fred

      Commentaire by rafa7722 — 1 février 2016 @ 1 h 03 min

      Répondre

  6. Vraiment un grand bravo!
    j’ai tout lu de long en large et franchement waouh! quel aventurier! quel poëte! quel photographe! bref, je ne peux que vous faire des compliments, votre « post » est super enrichissant. Comme dit, Marie et Chris, vous faites ressortir des émotions, et aie aie aie, quelques frissons et une p’tite larme à l’oeil. C’est vrai que c’est du boulot mais heureusement que vous êtes là pour nous donner ces envies et là je meurs d’envie d’y être!PATIENCE… encore quelques mois et le rêve sera à nous!
    Bonne continuation et sans doute à très vite!
    Christel et Franck

    Commentaire by kiki22 — 13 février 2016 @ 16 h 50 min

    Répondre

    • Bonsoir Christel et Franck
      Oh là là là , merci beeaucoup de votre commentaire . Je ne sais pas trop quoi dire sauf que je suis bien heureux que vous ayez eu du plaisr à lire mon compte rendu de voyage .
      Merci aussi pour les photos mais il faut préciser que la nature est de bonne composition dans cette partie du monde . Parfois (souvent ) il s’agit aussi d’être au bon endroit au bon moment.
      Merci encore .
      Fred

      Commentaire by rafa7722 — 14 février 2016 @ 1 h 22 min

      Répondre

  7. Je découvre ton très bon blog. Je projette le même type de road trip en septembre. Petite question : qu’as tu utilise comme matériel photo?

    Commentaire by Maxime — 14 février 2016 @ 19 h 59 min

    Répondre

    • Bonjour Maxime
      Mes excuses pour le retard de réponse. On me pose souvent la question du matériel utilisé . Comme je suis randonneur par ailleurs , je suis confronté au problème du poids et j’utilise donc un compac dit « expert ».
      Aujourd’hui un Fuji X10 demain un Canon G5x . Je sousexpose la plupart de mes clichés et j’aime bien les photos contrastées alors j’agis dessus à la prise de vue . Les photos qui valent la peine sont recadrées .
      Mais surtout surtout , je n’hésite pas à multiplier les prises de vues et jette des centaines de photos . Durant ce voyage de 42 j ,j’ai fait 7200 photos pour en garder 650 .
      Bonne préparation et si je peux t’aider n’hésite pas . Bientôt sur mon blog : Le Sultanat d’Oman.
      Bien cordialement
      Fred

      Commentaire by rafa7722 — 22 février 2016 @ 9 h 32 min

      Répondre

  8. Bonjour,

    J’ai pris le temps de découvrir la page consacrée au « bout des pistes ». Je vous félicite pour la qualité de la photographie. ce fut un voyage vraiment hors catégorie, merci pour le partage.

    Commentaire by Jean-Marc — 22 août 2017 @ 18 h 46 min

    Répondre

    • Bonsoir Jean Marc
      Mes excuses pour le retard de réponse . Merci de vos encouragements qui me touchent . Dans l’article « Au bout des pistes » , reconnaissons que la nature nous aide bien .
      Coyotte Butte South et White Pocket sortent néanmoins du lot.
      L’an prochain pour notre 5eme voyage dans l’Ouest, nous partirons découvrir de nouveaux coins assez peu parcourus avec pas mal de « Off Road »pour une visite approfondie du Colorado et bien entendu quelques spots dans le sud de l’Utah .
      A bientôt
      Fred

      Commentaire by rafa7722 — 13 septembre 2017 @ 20 h 55 min

      Répondre

Laisser un commentaire