Navigation | L’Ouest Eternel !!!

Pages

Merci de votre visite

L’Ouest Eternel !!!

L'Ouest Eternel !!! dans carnet de route monticello-las-vegas

 

C’est l’Ouest avec un grand « O » , celui dont on ne se lasse jamais et qui en offre davantage encore à chaque visite . Quand en plus on a la chance inestimable de faire le parcours de « The Needles » à Canyonlands à Las vegas en 13 jours , on imagine aisément le plaisir immense qui fut le notre . Notre voyage touchant à sa fin, nous en goutons tous les instants même si à chaque fois nous maudissons le temps qui passe trop vite. 
Alors oui assurément nous reviendrons une 4eme fois à Bryce Canyon . Capitol Reef , ce magnifique parc trop souvent survolé , nous reverra  aussi pour un plus long séjour et comme sur  » Les Routes du Sud » nous vivrons ici de grands moments d’émotions avec deux merveilles de notre « Top Five ». Ce parcours pour magnifique qu’il soit ne conviendra pas pour un premier séjour dans l’ouest, pour cela on préferera ce circuit.  » L’Ouest Eternel » tel que décrit ici étant un approfondissement des 2 voyages précédents.
La carte ci dessous bien connue des amateurs de l’Ouest , révèle quelques passages qui sont de véritables invitations à l’évasion.
La liste des hébergements de « Monticello à Las Vegas » permettra de découvrir des adresses que nous recommandons vivement!!

 

The Needles at Canyonlands

Canyonlands : Doc officielle en Français

Pistes et randos at « The Needles » en Anglais

De tous les lieux communs sur la préparation des voyages auxquels je souscris : « Gérer c’est prévoir « , « le plaisir est aussi dans la préparation « , etc … J’en ajoute un qu’il faut, je pense ,toujours avoir à l’esprit : »Bien maitriser son projet pour mieux s’en échapper » !!!
J’avais prévu de ne passer qu’une matinée dans le sud de Canyonlands à  » The Needles  » et finalement nous y passerons la journée sans avoir à le regretter. Heureusement aussi que nous avions passé la nuit précédente assez près à Monticello. S’il faut parcourir plus de 35 miles pour  officiellement être dans le parc , toute la partie qui le précède présente un grand intéret. Des pétroglyphes de Newspaper Rock aux Messas toutes proches que la route sinueuse approche et aussi aux paysages plus ouverts sur les montagnes qui élargit le champ de vision du coté du Visitor Center.

panorama1 dans carnet de route

 

the-needles-140-copie-300x225the-needles-133-copie-300x225

 

 

 

 

 

La piste , très facile , qui se termine en cul de sac à Eléphant Hill est le point de départ de nombreuses randonnées. Celle de Chesler Park Viewpoint est une synthèse de  » The Needles » , champignons de pierre qui surplombent de petits washs , aiguilles (the Needles) bicolores très photogéniques , on chemine là assez facilement sur un terrain plat et sablonneux où l’on peut aussi s’amuser à « escalader » quelques rochers accueillants…

the-needles-114-copie-300x225the-needles-223-copie-300x155

 

 

 

 

the-needles-239-copie-300x156

 

 

 

 

 

 

Bref passage à Big Spring Canyon Overlook pour une vue lointaine sur la confluance de Green River et du Colorado mais aussi à l’opposé belle vues sur les pics de « The Needles ». Enfin belle partie de cache cache à Pothole trail où les cavités sous les gros rochers sont autant de cachettes improbables pour celui qui arbitrairement a été selectionné pour faire le loup. Pas loin de 130km nous sépare de Moab et c’est finalement vers 17h00 que nous quittons à regret cette partie de Canyonlands.

Sur le bord de la route , c’est à une invitation des plus sympathiques à laquelle nous répondons en grimpant au pied de Wilson Arch en 15mn. Elle est massive mais sa facile accessibilité permet d’en faire le tour et de s’accorder un petit moment de repos!!

the-needles-305-copie

panortama13

 

C’est donc bien tardivement que nous prenons possession, pour deux nuits, de notre très confortable bungalow au Morri’s Last Resort. Empruntant le petit chemin pour nous y rendre nous sommes un peu inquiet puisque sur la gauche un entrepôt d’engins de travaux publics n’est pas engageant mais cela est vite oublié lorsque nous dinons d’un BBQ sur la terrasse avec vue sur les LasSal Mountains .

Isle in The Sky-Shafer trail-Potash Road-Fisher Tower

Rando à Fisher Tower et autour de Moab en Anglais

C’est typiquement la journée préparée pour un parcours  spécifique suite à une précédente visite . En fait depuis que j’avais aperçu la Shafer Trail (Qui devient vers Moab la Potash road)  serpenter près du Colorado depuis Dead Horse point en 2009, je m’étais toujours promis de parcourir cette piste de Canyonlands jusqu’à Moab. Ce fut fait ce jour après un petit détour par Mesa Arch ,facile d’accès et au panorama grandiose et aussi un crochet pour la vue toujours « scotchante  » à Green River Point.

panoramaa

green-river-point-copie

Nous voilà donc partis sur la piste empierrée et en descente de la fameuse Shafer Trail. Cette piste mythique que nous abordons pour la deuxième fois à la vue bien plus impressionnante que sa pratique, seuls les virages en épingle à cheveux sont à négocier avec prudence et concentration . C’est Flore qui opère au volant du Santa Fé avec assurance , peut être un peu trop puisque du coté de Musselem arch , nous nous retrouvons dans une position délicate sur trois roues. Une autre passage délicat nous attend lors d’une courte balade sur les rochers dominants le Colorado lors d’une rencontre fortuite avec une vipère de belle longueur.

shafer-trail-3-copie-300x225shafer-trail-55-copie-300x225

 

 

 

 

 

shafer-trail-123-copie-300x225shafer-trail-132-copie-300x225

 

 

 

 

 

 

 

L’amorce de la route reliant Moab par la Potash Road ( route 279) est sévère et technique. C’est non sans angoisse que nous descendons au fond d’un canyon après avoir franchi les obstacles les uns après les autres , en regard de ce passage la descente de la Shafer Trail est une douce rigolade. Il est vaillant notre 4×4 avec sa garde au sol généreuse même si j’entends les cris des bras de suspensions , mais bon nous assumons pleinement les éventuelles conséquences de notre témérité.
Heureusement après ces 2kms plus que délicats , le reste de la piste est beaucoup plus facile et très roulante au point que nous croiserons une superbe Ford Mustang blanche toute décapotée levant un beau nuage de poussière !
La vue sur le Colorado au pied de Dead Horse Point est vraiment à la hauteur de ce que nous avions imaginé . La douceur de la courbe du fleuve à cet endroit , l’harmonie de la végétation qui le ceint , la couleur de la roche toujours aussi fascinante , la lumière parfaite me font indubitablement penser à ceux de nos amis qui s’interrogent presque avec réprobation de notre passion pour l’Ouest Américain…

shafer-trail-167-copie

 

 

Ce moment d’exaltation n’empêche pas la lucidié forcément subjective mais très clairement nous avons assez peu gouté le reste de la piste qui est interminable jusqu’à Moab .D’abord le passage près des bassins de potasse ne rend pas les couleurs aperçues depuis Dead Horse ,3 ans auparavant et les paysages n’ont rien d ‘extraordinaires. Mon conseil : A moins de vouloir faire le coucher de soleil sur Corona Arch , on gagnera beaucoup en spectacle de revenir sur ses pas apres la vue sur le Colorado à la hauteur de Dead Horse point et de remonter ainsi la Shafer trail à son point de départ près du visitor center d’ « Island in the Sky ».

Shafer Trail (4) par videodefred
Pas le temps de respirer que nous voilà engagés sur la 128 ( A droite avant le pont sur le Colorado en quittant Moab) vers Fisher Tower et Cathédral Valley. La route qui longe le Colorado ménage quelques espaces de baignade où il est fortement conseillé de rester au bord tant le courant peut être conséquant. Plus loin la vue sur Fisher Tower est tout simplement époustouflante , nous assistons là à une des plus belles vues de l’ouest américain au moment où le soleil tire sa révérence . C’est magique et nous sommes d’autant plus émerveillés que nous attendions pas à une telle splendeur… Allez donc sur Fisher Tower!!!
 

fisher-tower-2

 

Si nous avions point fait la rando sur Corona Arch alors que la Potash road nous faisait passer devant c’est que j’avais un autre projet. Il s’agissait sur la 128 en revenant de Fisher Tower de nous engager sur la gauche dans la Castel Valley Road conduisant au village du même nom et de poursuivre vers le fond de la vallée et faire la « La Sal Moutain Loop Road «  qui par une route de montagne , tranchant avec le reste de l’environnement devait nous ramener juste à notre bungalow sur la 191 au sud de Moab. Le début de la route offre aussi de belles perspectives sur Fisher Tower et la vallée bien verte contraste avec les paysages vus toute la journée. Malheureusement et ce ne sera pas la dernière fois, la route est fermée à quelques miles de là , cruelle déception…

fisher-tower-24-copie-300x225fisher-tower-34-copie-300x191

 

 

 

 

 

 

Moab – Capitol Reef – Torrey

fichier pdf Capitol Reef: Doc officielle en Français

Bien souvent les itinéraires qui parcourt l’Ouest américain n’effectuent qu’un survol rapide , trop rapide,  de Capitol Reef. Ce qui fut notre cas lors de notre précédent voyage dans l’ouest, pressés que nous étions de rejoindre Bryce Canyon après Moab . Cette année alors que nous disposions de plus de temps , nous avions programmé un stop de 2 nuits dans ce parc et nous aurions pu en passer le double sans problème.
Capitol Reef est un parc de toute beauté , sauvage, varié et géologiquement très intéréssant . Mais déjà sur la route qui doit nous conduire à Torrey , nous n’avons pu résister à nos habituels petits écarts . Ainsi nous n’hésiterons pas à nous éloigner de l’itinéraire direct pour passer une heure à Little Egypt (A copier-coller tel quel dans Google Maps:38.080933,-110.62726) .Ce n’est pas un parc à proprement parlé mais plutôt un lieu méconnu et dont les champignons de pierre bicolores se laissent admirer de tous cotés et très photogéniques.

little-egypt-pano

little-egypt-5-300x225little-egypt-6-300x225

 

 

 

 

 

 

 

Retour sur Hanskville dont le charme réside dans son dépouillement puis route vers l’entrée du parc de Capitol Reef . De loin en loin , nous sommes fascinés par cette masse isolée au milieu de cette partie de territoire appelé  » San Rafael Desert » au sommet éclairé par le soleil et dont quelques rayons laissent apparaitre des tons jaunes qui ne sont pas sans nous rappeler les Badlands et qui tranchent avec le sol à l’aspect lunaire ou martien comme on voudra…Il s’agit de la merveilleuse  » Factory Butte » qu’une piste très roulante (N°6650 east) sur la droite de la route 24 nous invite à admirer  de plus près encore.

butte-factory-300x213

 

Changement de décor en pénétrant dans le parc national de Capitol Reef. Ce parc est une véritable invitation à des découvertes géologiques . Entre sédiments volcaniques gris-verte et pourpre ; sables pétrifiés qui forment le plus souvent des dômes qui ne sont pas sans rappeler les parlements des Etats et qui ont donné leurs noms au parc ; sans oublier aussi les rochers plus solides qui vire au jaune-vert comme du coté de la très belle piste de Capitol Gorge.   
Nous entreprenons la facile rando vers Hickman Bridge qui comme son nom de l’indique pas est en fait une Arch de belle dimension. L’idéal est de passer dessous et d’en faire le tour par la gauche et si possible faire la balade le matin pour la lumière dans le bons sens. Au retour la traversée de la tumultueuse Frémont River nous laisse rien de présager de bon pour faire la piste de Cathédrale Valley prévue le lendemain.

panorama19

La halte au visitor center nous confirme hélas que la rivière n’est pas franchissable en raison des orages nombreux qui l’ont fait sortir de son lit…Pour l’heure c’est un petit tour sur la Scenic Drive qui nous attend et la première piste sur la gauche dite « Grand Wash » ne laisse aucun répit à l’appareil photo tandis qu’au retour le soleil met littéralement le feu à « The Castle » .
Bonne adresse que le « Capitol Reef Motel&Café Inn » à Torrey ,d’abord le très bon rapport qualité/ prix du motel que ne dément pas le restaurant attenant . L’orage qui tonne une bonne partie de la soirée met définitivement un terme à nos projet du lendemain…Pas grave !!!! 

Vidéo d’un petit affluent de la Fremont River en furie un lendemain d’orage.
33-Capitol Reef33-Capitol Reef

 

 

Capitol Reef

Le temps est mausade aujourd’hui et le restera une partie de la journée. Nul besoin d’une confirmation au Visitor Center , nous savons déjà, avec les orages de la nuit, qu’il sera impossible de faire Cathédral Valley. Ce n’est pas tant le débit de la Frémont River qui pourrait nous en empêcher mais bien le risque de rester enlisés au lieu du gué …
Du coup nous nous accordons un moment de farniente et cette brève coupure nous fait le plus grand bien car nous n’avons guère ménagé la monture depuis le 24 juin . Pour cela nous avons trouvé une fort agréable aire de repos sur l’oasis de Fruita mais auparavant nous irons voir la vue sur la Fremont River depuis les points de vue tres impréssionnants de Panorama Point et plus encore à Goosenecks Overlook… Donc pique nique et sieste à Fruita où en vistant la Gifford Farm House nous replogeons dans la vie locale des années 20-30 lorqu’une petite colonie de Mormons investissa les lieux. Accessoirement on pourra gouter une bonne glace locale et aussi de bonnes confitures  …Hummm !!

capitol-reef-190-225x300

capitol-reef-152-300x225
capitol-reef-255-300x225 capitol-reef-233-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La scenic Drive , au départ du Visitor Center, est une route de 13 km superbe et les couleurs des roches dans leurs variétés sont le paradis des photographes. Mais la bonne surprise du jour est la piste qui nous conduit sur la gauche  au bout  de Capitol Gorge. Assez facile cette dernière s’engage dans un Canyon qui va en se resserant, on passe devant  » Pionner register »  (à pied) sur la droite où ceux qui s’aventuraient là; gravaient leurs noms , ce qui vous est formellement interdit aujourd’hui . Il faut continuer encore un bon mile pour trouver sur la gauche un sentier qui monte sans difficulté pour atteindre une succession de bassins qui sont autant de reservoir d’eau (Water Tanks) indispensables à tout l’éco systeme . Alors qu’ils sont pratiquement tous à sec , cette rando au milieu des bassins révèle encore des couleurs incroyables comme ces jaunes cernés de noir qui font penser à des écailles de poissons tropicaux. Attention cette très très agréable balade n’est mentionnée nulle part sauf là peut etre :http://www.utah.com/ . Retour sur le parking sous la pluie et légère appréhension puisque par ici des flash flood sont également possibles. Ces crues soudaines alors que la précipitation peut avoir eu lieu à des km de là ne sont pas à prendre à la légère , il n’y a qu’à voir la taille des troncs d’arbres qui restent parfois bloqués entre les roches …

 capitol-reef-218-300x225

 

Capitol Reef – Tropic via la Nottom Road et la Burr Trail.

Parfois les rangers appliquent trop rigoureusement le principe de précaution et si nous les avions écoutés, nous aurions été punis une deuxième fois d’un itinéraire mythique, Nottom Road et Burr trail , il en était hors de question. 
Très rapidement alors que la Nottom Road , empruntée depuis la 24, devient une piste , toute l’enfilade du Waterpocket Fold se déroule devant nous . Cette immense faille géologique finit sa course folle à Bullfrog Bay au bord du lac Powell. Souvenez vous il y a environ 70 millions d’années lors de la naissance des montagnes rocheuses est apparue cet immense plissement de la croute terrestre long de 160km du nord au sud. Hier encore , c’est à dire il y a environ 20 millions d’années lors du soulèvement du plateau du Colorado , les couches supérieures de ce pli rocheux ont été révélées dans sa forme actuelle , l’érosion naturelle faisant le reste. La piste rectiligne au milieu du Warterpocket permet d’apprécier les strates géologiques marquant différentes époques qui on l’aura compris se chiffre en millions d’années. C’est très nette sur la partie est de la faille moins haute que la partie occidentale mais dont les différences de couleur permettent une datation quasi certaine…

waterpocket-flods-38-300x225waterpocket-flods-43-300x225

 

 

 

 

 

 

 

Après une trentaine de miles dans cet environnement hallucinant deux options sont possibles : Continuer vers le sud et le lac Powell ou prendre à droite une piste qui s’éleve fortement et rejoint la célèbre Burr Trail. L’empruntant la seule difficulté que l’on pourrait rencontrer se situe à son origine et en cas d’orage où le passage d’un gué deviendrait problématique. Néanmoins et pour rassurer le plus grand nombre toute la partie piste depuis la route 24 est praticable en voiture de tourisme.
Peu après être parvenus à son sommet , nous prenons la piste sur la droite dont un panneau de bois nous informe qu’il s’agit de la « Twist Mulay Canyon » . En effet notre objectif était de contempler le Waterpocket Fold depuis « Strike Valley Overlook » point de vue imprenable sur la faille , nous serons servis au delà de tout nos espoirs. Mais attention atteindre ce point de vue se mérite ; moins pour l’aspect physique que psychologique . On marche pendant plus d’une heure sur une piste sans un brin d’ombre et sans aucune indication. Ce n’est que parvenu au dernier parking (Malheureusment la piste jusque là n’est seulement praticable que par de réels 4X4 , impossible en SUV.) qu’un nouveau panneau de bois nous donne la direction à prendre , celle ci est confirmée par des cairns réguliers le long de la rapide montée (15mn) .

strike-overlok1

 

waterpocket-flods-86-300x225waterpocket-flods-79-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 
Bon , je respire un bon coup pour vaincre l’émotion qui m’habite à l’évocation du spectacle que nous vivons. C’est tout simplement fabuleux , le regard embrasse tout le Waterpocket Fold sur 180° du nord au sud et pour une fois le soleil haut dans le ciel vers le sud met bien en valeur toutes nuances de couleurs et nous épargne de contre jours contrariants. Bien entendu à un moment donné ,il a fallu que l’on se décide à redescendre et refaire l’interminable piste en sens inverse seulement troublée par la sonnete d’un méchant crotale.
Retour sur la Burr trail qui redevient asphaltée et dont la réputation n’est pas usurpée …Magnifique !!! On longe le canyon durant plusieurs miles et on ne se lasse pas des jeux de couleurs de la roche. D’aucuns pourraient s’interroger sur notre engouement pour ces paysages qui pourraient sembler se répéter et de fait de notre absence complète de lassitude , c’est vrai …Mais pourtant nous en voulons encore .

burr-trail4-300x164

 

burr-trail3-300x137

 De retour sur la scenic drive 12 au niveau de Boulder c’est désormais une roche blanchatre qui domine. Une trop brêve halte à Escalante , charmante bourgade mais dont les rues perpendiculaires à l’US12 semblent indiquer , par le nombre de maisons des années 30 à vendre, que l’activité doit être réduite .

burr-trail1-300x119

burr-trail-et-us12-32-300x225

Un tour à Kodachrome Bassin est vraiment de trop aujourd’hui , le temps couvert comme souvent les après midi d’été ne donne pas raison aux fameuses péllicules auquelles ce parc fait référence.
A Tropic ,terme de notre étape du jour, il me plait de recommander deux adresses .Tout d’abord notre hébergement pour deux nuits :Buffalosage , confortable B&B à la sortie de Tropic ( formule assez rare dans l’Ouest) à l’accueil chaleureux et dont le coucher de soleil depuis la terrasse est un must . Mais aussi notre diner au Clarke’s Restaurant où l’attente est généralement gage de qualité ce qui fut le cas ici…Bon appétit !!!

Capitol Reef en diaporama , c’est là:85pxiconeappareilphoto1
Conseils: Mettre le son ,cliquer sur n’importe quelles vignettes pour démarrrer le diaporama , les diapos sont classées dans l’ordre chronologique du texte ci dessus.

Mossy Cave – Bryce Canyon

Bryce Canyon :doc officielle en Français

Carte et guide de randonnée à Bryce Canyon :doc officielle en Français

Le petit déjeuner au B&B confirme , s’il en était besoin, notre impression de la veille :Buffalo Sage B&B est une très bonne adresse que nous recommandons.
A une encablure de là , la petite mise en jambe matinale à Mossy Cave est une introduction rafraichissante à Bryce Canyon. La rivière qui serpente au pied des Hoodos tout juste éclairés par le soleil qui s’élève doucement met bien en relief la dentelle de pierre ainsi offerte à notre premiers regards du jour . Premiers éblouissements !!! Mais bien entendu l’essentiel de la journée n’était pas là ….

mossy-cave-3-300x225mossy-cave-7-300x225

 

 

 

 

 

 

Ah Bryce Canyon !!! Attaché à jamais à notre premier voyage dans l’ouest en 2007 , il reste pour moi le parc des parcs avec un grand P (Ok ok je me calme , les autres sont magnifiques aussi !)
Pour notre troisième venue à Bryce , forcément il y aura une 4eme fois , nous souhaitions faire une rando conséquente qui nous laisse le temps d’apprécier loin de la foule plusieurs endroits du parc. Qui laisse la place aux Hoodos moirés de blanc et d’ocre ,on ne s’en lassera jamais, mais aussi à la végétation et aux cheminements à flanc de colline …Ce sera donc la randonnée de Fairyland Loop . Celle ci d’une durée d’environ 5h00 ,si on la parcourt dans son intégralité et de 500m de dénivelé est assez peu fréquentée du moins dans sa première partie jusqu’à Tower Bridge .

fairyland-at-bryce-canyon-32-225x300

fairyland-at-bryce-canyon-6-300x225

 

 

 

 

 

 

fairyland-at-bryce-canyon-44-300x225fairyland-at-bryce-canyon-41-300x225

 

 

 

 

 

 

 

Que l’on envisage ou non cette rando , on gagnera beaucoup à admirer ,longtemps , le paysage depuis Fairyland Point . L’amphithéatre ici plus renfermé qu’à Sunset Point offre une vue plongeante sur une infinité de Hoodos insolents de beauté. Attention la route pour se rendre au départ de la randonnée et donc au parking de Fairyland Point se situe avant l’entrée officielle du parc et n’est pas indiquée dans ce sens.
C’est par une longue descente entre les cheminées de fées que nous atteignons le fond du cirque où la vue se concentre surtout sur la gauche pour un vaste panorama . Apres une bonne remontée on passe dans un autre cirque où quelques arbres bienvenus nous abritent modestement du soleil qui tape fort.Il ne faut donc pas hésiter à charger la mule en eau pour étancher la soif . Avant de resdencendre sur Tower Bridge et retrouver un peu de monde , le chemin serpente à flanc de colline au pied des Hoodos , c’est pour moi la partie la plus belle de la rando. Depuis Tower Bridge , une longue remontée nous attend pour rejoindre Sunrise Point , de là il nous restera à parcourir 4km pour rejoindre le départ de la rando à Fairyland Point . Mon conseil : Comme cette dernière partie présente assez peu d’intêret (on ne longe pas tout le temps le bord ), on peut facilement prendre la navette à l’arret de Sunrise Point et descendre tout de suite après l’intersection qui conduit en 1 mile au parking de Fairyland.

fairyland-at-bryce-canyon-54-300x225fairyland-at-bryce-canyon-9-300x225

 

 

 

 

 
Quelle journée !!! C’est la plus belle rando que nous ayons faite à Bryce Canyon , non pas que l’enchainement classique Navajo Loop/ Queen’s Garden Trail soit dépourvu d’intêret (la preuve nous l’avons fait deux fois ) mais Fairyland Loop est plus sauvage , plus variée et aussi plus sportive par sa longeur (12km).
Mention spéciale à notre Rafa qui comme à son habitude en demande encore , une fois parvenu à la voiture .

fairyland-at-bryce-canyon-46-229x300

Bryce , mon amour , tu es là !!    85pxiconeappareilphoto1

Comme pour Capitol Reef :Mettre le son et cliquer sur une vignettes pour lancer le diaporama. Profitez bien!!!!

Bryce Canyon -Page

Grand Straicase- Escalante  : Doc en Anglais

Petit déjeuner internationnal  à la table du B&B dont je vante de nouveau le confort . Nous passons un agréable moment à discuter avec un couple d’Américain accompagnés d’amis Australien entre fruits frais et autre délicieuses omelettes , bien entendu tout cela se termine en séance photo souvenir collective… Net refroidissement lorsque notre hotesse nous annonce que la Cottonwood qui devait etre le clou de notre trajet entre Bryce et Page est impraticcable dans le sud de la piste pour cause d’orages récents…. Pffffffff c’est la deuxieme fois que les conditions météo nous empêchent de respecter notre programme si durement construit…

dscf9728-copie-300x225

 

Par acquis de conscience nous nous rendons au visitor center du BLM (Bureau of Land Management ) dont dépend la Cottonwood . Il est situé à la sortie de Cannonville sur la doite lorsque l’on prend la route qui conduit à Kodachrome Bassin et la Cottonwood Road à sa suite . La ranger qui nous accueille , confirme, hélas, que la piste est bien fermée . Pour appuyer sa démonstration , elle nous présente des photos de véritables 4X4 enlisés dans la boue jusqu’au capot . Si la Cottonwood peut être emprunter par des véhicules de tourisme par temps sec , elle devient vite un piege inextriccable y compris pour les meilleurs 4X4 en cas d’orage . Mon conseil : Ne pas prendre de risques inutiles aux conséquences lourdes (surtout financièrement ) si les rangers vous invitent à renoncer . D’autre part des renseignements plus actualisés peuvent etre obtenus au BLM de Kanab ( Là ou se déroule la loterie pour « The Wave ».)
Bon nous reste à faire le grand tour par Kanab pour rejoindre Page . L’étude de la carte (agrandir celle ci dessus) m’informe qu’une alternative est possible ; il s’agit à l’entrée de Glendale de prendre sur la gauche la « Glendale Bench Road » piste très roulante qui nous conduit à la « Johnson Canyon Road » plus connue et qui devient vite asphaltée . Cet itinéraire qui n’a pas pour objet de raccourcir le trajet entre Bryce et Page est très sauvage et une nouvelle fois ambiance de bout du monde . Quant à la Jonhson Canyon Road on l’impression de se retrouver sur la Nottom Road à Capitol Reef.  Anecdote : Une voiture de police stationne dans la descente de Glendale sur la gauche , je m’arrete pour confirmer notre choix et arrivé à hauteur je fais un bon de 2 metres en arriere : au volant un simple mannequin qui m’a bien fait peur !!!

dscf9731-copie-300x225dscf9732-copie-300x225

 

 

 

 

 

 

Est ce la frustration de n’avoir pu faire la Cottonwood toujours est il que de retour sur la 89 en direction de Page juste à l’endroit où elle dessine une large courbe à droite nous filons tout droit et prenons la piste 585 qui descend en forte pente vers Pahreah Town Site (voir doc pdf ci dessus). Cet endroit est rarement sinon jamais décrit , il est pourtant assez exceptionnel puisqu’il domine la Paria River longée par la Cottonwood et que tout autour ce n’est qu’une féeries de couleurs , un SUV est recommandé ici.

panorama18

panorama110

 

 

 

Plus loin c’est un lieu plus connu mais insolite qui nous attend : Toadstool Hoodos . Apres avoir laissé son nom et le nombre de visiteurs sur le registre à disposition , c’est en 20 minutes de marche que l’on découvre ces Hoodos avec leurs droles de chapeaux dans un paysage lunaire  .Il faudrait faire un film millénaire pour vivre la force des éléments qui façonnent de tels lieux…. Mais qu’il fait chaud dans le petit wash du retour .

dscf9799-copie-300x225dscf9780-copie-300x225

 

 

 

 

 

 

 
Nombreux sont ceux qui s’appuient sur l’excellent site « Ouest Usa.fr » pour préparer leurs visites hors des sentiers battus et si on envisage de faire Wahweap Hoodos (37.170234 , -111.749926 dans google maps) à partir de la Cottonwood que l’on soit rassuré la piste BLM 431 est bien ouverte et seul  un ciel bien noir qui se rapproche à grande vitesse  nous fait renoncer alors que nous avons parcouru plus de la moitié de la piste , je ne me sens pas assez expert sur pistes détrempées pour nous engager plus en avant … Une prochaine fois !!! C’est moins pour la baignade dans le Lake Powell sur la plage de Lone Rock que pour l’ambiance très américaine qui y règne que nous avons apprécié le temps passé là . Imaginez d’immenses camping-car presque aussi grand qu’un autobus à quelques metres de la rive du lac , le compresseur tournant en permanence pour faire fonctionner les éléments de confort de la clim au réfrigérateur . Et lorsque je me penche pour simuler de me servir dans le frigo , c’est avec des rires que la conversation s’engage avec la maitresse de maison… Coca pour tout le monde , ils sont vraiment super ces américains !!!

dscf9837-copie-300x187copie-de-dscf9831-copie-300x174

 

 

 

 

 

 

J’avais rencontré Bob ( de Bob Bashful Motel ) en 2007 lors de notre précédent passage à Page . Son déces en 2011 m’avait attristé tant son accueil fut chaleureux, heureusement j’ai retrouvé la même ambiance au Red Rock Motel. En fait de motel c’est un véritable appartement qui est loué là avec deux chambres, un séjour , une cuisine et un bout de jardin pour faire un BBQ pour la modique somme de 65$/nuit (meilleurs prix  en payant en espèces) . Il s’agit en fait des maisons où logeaient les ouvriers pendant la construction du barrage , c’est kitch à souhait !!!

Lower Antélope Canyon- Horseshoe Bend – Page

Après Upper Antélope Canyon en 2007 , il nous tardait de descendre dans la faille de  » Lower Antélope Canyon ». Le slot canyon est à 2 pas de la baraque qui tient lieu de caisse . A 70$ pour 2 adultes et un enfant, en especes s’il vous plait , le prix n’est pas donné mais bon….Levé matinal donc pour etre présent à 8h30 -8h45 sur place , c’est l’heure  maximum à laquelle il faut arriver, moins pour la lumière que pour la queue conséquente que nous pourrons constater à notre sortie.
C’est par un jeu d’échelles très facile d’accès que l’on pénètre dans le fond du canyon. Les vues , les couleurs sont ici plus jolies , à notre goût , que sur Upper . Le canyon est aussi  plus étroit (très à certains passages) et les « vagues  » de la roche plus marquées. Bien entendu les photos valent bien mieux que tous les discours mais tout de même la beauté des lieux , la douceur des courbes , les couleurs éphémères méritent ces quelques émotions traduites ici. A 10000km de distance, la vitesse à laquelle le guide Navajo nous pousse vers la sortie me fait penser à la visite du gouffre de Padirac . Heureusement il a pris Flore à la bonne et me laisse tout loisir pour ma séance photo , dragueur tout de même le mec !!!!

lower-antelope-canyon-2-225x300lower-antelope-canyon-187-225x300

 

 

 

 

 
3 remarques à propos de ces lieux exceptionnels : D’abord une pensée pour ceux qui en 1997 ont perdu la vie ici suite à un » flash flood « , ensuite pour ceux qui possèdent un appareil photo réflex : Venez avec un pied photo digne de ce nom et vous pourrez acheter un pass  qui permet de prendre son temps dans les entrailles de la terre. Enfin l’on me pose souvent la question s’il est possible d’enchainer Lower et Upper Antélope (dans cette ordre) Canyon dans la matinée , je réponds que temporellement c’est possible si on commence tôt la visite de Lower , le parking pour Upper n’est pas très loin sur la droite . Après cela dépend de chacun, moi j’aime jouir du moment présent et m’accorder un long moment après pour m’imprégner de tout ça.(Euh ???? Pas de méprise je parle bien de plaisirs contemplatifs ici !!! Ah Ah AH !!!!). Justement un petit tour du coté d’Antélope Canyon au bord du lac dans le prolongement de la route qui mène à Lower permet déjà de visionner en boucle les photos de ce que nous venons de vivre intensément ….

lower-antelope-canyon-300x225lower-antelope-canyon-23-300x225

 

 

 

 

 

lower-antelope-canyon-65-225x300lower-antelope-canyon-20-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il eut été incompréhensible d’être sur Page et de ne point faire un tour à Horseshoe Bend. La petite marche pour y parvenir est toujours aussi pénible sous la chaleur même si à mi parcours un abri a été installé. Parce que nous y sommes à une heure plus favorable qu’en 2007 , nous goutons encore plus la vue qui surplomble le méandre du Colorado 300m en contrebas. De petits points minuscules fendent les eaux limpides du fleuve qui s’écoule là tranquillement . Comme lors de notre précédent voyage il nous plairait de voir ça de plus pres de vraiment plus près…. De la même façon à 5 ans d’intervalle je m’étonne agréablement qu’il ne soit pas déploré plus d’accidents ici tant les bords de la falaise sont dangereux et qu’ils exigent une surveillance accrue des plus jeunes enfants.

panorama22

 

horseshoe-bend-27-300x225horseshoe-bend-25-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lower Antelope Canyon , Horseshoe Bend, la matinée est pour le moins riche d’émotions . Nous accumulons les instants de bonheur et ma mémoire procède à de profonds rangements pour ne jamais perdre ce qui s’y grave !!!
Quelques jours plus tard dans l’avion de retour ,j’otiendrai ce cliché très révélateur et que j’ai légendé pour faciliter le repérage.

page-et-horseshoe-bend-vu-davion

 

 

Pour l’après midi nous décidons de ne rien faire … Une bonne sieste sera la bienvenue , la chaleur étant accablante et nous avons besoin de souffler un peu en cette fin de séjour,. A mon réveil , je prends plusieurs décisons : Laver la voiture au carwash du coin et réserver secrétement la balade sur le Colorado au départ du Barrage Dam jusqu’à Lee’s Ferry…. Se rendre au car wash en prenant les rues moins fréquentées derrière le motel est riche d’enseignements , l’on découvre que ce n’est pas la grande richesse dans le coin et que nombre d’habitations ne sont que des mobil homes tout déglingués . L’aire de lavage est un lieu d’observation privilégié comme la « Laudry  » la veille . J’observe les gens sans avoir le sentiment de jouer les voyeurs , une constance planétaire s’affirme : astiquer sa voiture jusqu’à l’ultra brillance est inversement proportionnelle à la richesse de ceux qui s’y adonnent , qui ne pourrait le comprendre ??? La fin des vacances oblige à quelques comptes mais je veux faire aussi une surprise à Flore et Rafael , va donc pour la réservation de la demi journée de descente du Colorado , l’agence à deux pas de l’hôtel me donne rendez vous à 7h00 le lendemain matin après m’avoir allegé de 257$.
La nuit va être courte !!

Marvelous Lower Antelope CanyonMarvelous Lower Antelope Canyon

Colorado River

S’il advenait que je dusse dédier cette journée ce serait sans nul doute pour mon fils Rafael. En parents indignes mais passionnés nous le réveillons à 6h00 pour être à l’heure convenue devant l’agence « Colorado River Discovery » . Objectif : la descente du Colorado depuis le pied du barrage Glen Canyon jusqu’à Lee’s Ferry ; là où commence les premiers rapides du célèbre fleuve . Se rendre à l’embarcadère relève presque du roman d’espionnage : Portiques , gardes , route dans un long tunnel , port d’un casque , seul le sourire désarmant et au demeurant charmant de Mégane notre capitaine du jour nous presse de nous installer à bord. 

colorado-river-9-300x225colorado-river-111-300x155
En fait de navire ,il s’agit d’énormes bateaux pneumatiques ( à double boudins)  motorisés qui peuvent accueillir une vingtaine de passagers et en aucun de raft. L’impressionnante masse de béton que constitue le barrage Glen Canyon construit en 1957 et qui a mis 17 ans à remplir ce qui deviendra le Lake Powell (du nom de cet explorateur qui au XIX eme siecle descendit le premier  le Colorado) s’éloigne progressivement et nous laisse à notre descente tranquille dans un silence absolu. Chance pour nous , nous  sommes le premier des 3 bateaux à fendre les eaux plus que fraiche du Colorado . Ce que nous ne soupçionnons  pas, à la vue  depuis Horseshoe Bend, est que les bords de la rivière sont une véritable réserve orthinologique . 

colorado-river-131-193x300colorado-river-116-225x300
Pour s’en convaincre ,fermons un instant les yeux : » De l’ombre à la lumière les parois de pierre ocre si caractéristiques sortent de leur torpeur matinal , le fleuve n’est que miroir en aval de notre embarcation et notre léger clapot réveille à coup sur ce Héron cendré qui dans un baillement majestueux déploie son plumage … » Tout est dit sur ces meveilleux moments.
Plus loin ,nous débarquons sur une sympathique petite plage où les plus téméraires , dont votre serviteur , tentent une baignade glacée dans le Colorado ,brrrrrrrrrrr …Elle est  fraiche !!! Ce n’est qu’à l’approche de Horseshoe Bend que nous brisons la quietude des lieux en interpellant haut et fort ceux que nous apercevons tout petits en haut de la parois haute de plus de 300m… C’est tout de même magique de naviguer au pied du fer à cheval où le Colorado décrit une courbe profonde et parfaite . Plus loin toujours , le parcours fait pas loin de 25km, je vis un de ces instants qui me sont chers et dont leur simple évocation me serre les tripes et m’arrache quelques larmes . Alors que le fleuve s’élargit après Horsehoe Bend , les guides des trois bateaux les laissent dérivés jusqu’à se rapprocher , l’un deux , Indiens surement , sort sa flute et nous joue un morceaux de musique traditionnelle qui dans un tel environnement agitera encore longtemps tous mes sens…
Juste avant l’arrivée sur Lee’s Ferry , alors que les parois se rapprochent de nouveau avec de belles couleurs de jolies vues s’offrent à nous comme ce cheval broutant au bord du fleuve . Du point de débarquement nous apercevons les premiers véritables rapides qui en aval s’engouffrerons dans le Grand Canyon du Colorado.

colorado-river-145
colorado-river-281

Colorado River (4) par videodefred
Je n’ai aucun souvenir du retour en bus  vers Page ; j’ai dormi tout le long du trajet .De Page justement nous retournons sur Lee’s Ferry pour la vue sur Marble canyon , pique-niquer tardivement au bord du Colorado en face des rapides et tout près de Cathédrale Wash que finalement nous ne ferons pas !! Pour rejoindre Kanab , terme de notre étape du jour (Eh ,Eh demain je participe à la loterie pour « The Wave »)  nous empruntons la 89A, tres bellle alternative à la route directe par la 89 au nord de Page (Attention : rejoindre la 89A depuis Page est impossible à la date de rédaction ;la 89 étant coupée au sud .)  C’est le type de route qui donne envie d’y revenir ,ne serait ce que pour faire la « North Rim  » du Grand canyon . Une fois n’est pas coutume durant ce voyage , nous dinons d’un simple Mc Do ce soir . Il présente l’avantage d’être juste à coté du bureau de BLM où se déroule désormais en toutes saisons le tirage local  de la loterie pour « The wave » ( Sur la gauche en direction de Page sur la 89) ce qui me sert de repérage . Si le diner est d’une banlité déconcertante , je recommande le motel confortable où nous passons la nuit:Aikens Lodge . Parfait pour les familles en quete d’un peu d’intimité puisque nous avons deux chambres indépendantes …Bonne nuit!!! 

Colorado River en Images:85pxiconeappareilphoto1
Infos:En haut à gauche du diaporama dans « View » différentes formes de présentation sont disponibles. Le son est volontairement bas …

The Narrows at Zion NP

Guide officiel de Zion NP (avec index des randonnées) en Français

Au petit matin de ce 7 aout 2012 à trois jours de la fin de notre voyage  d’une exceptionnelle richesse , j’ignorais qu’il nous restait à vivre l’un des moments les plus fabuleux , le mot est faible .
Pourtant la journée n’avait pas commencé sous les meilleurs hospices . Confidence ici , je n’ai jamais joué au loto de ma vie et le mois de mai précédent tentant ma chance à la loterie pour acceder au reve de tout passionné de l’ouest américain « The Wave » , me confirmait, s’il en était besoin , mes peu de dispositions pour les jeux de hasard :j’avais perdu !!! C’est donc sans illusion que je me rendis au bureau du BLM (Bureau of Land Management) de Kanab , situé à la sortie de la ville en direction de Page sur la gauche apres le Mc Do, pour participer à la loterie locale (encore !!) qui accorde quotiennement et généreusement dix permis de visite de ce qu’il convient de nommer par son nom: « Coyotte Butte North ». Inutile de venir aux aurores en espérant être le premier puisque tout le monde est admis dans la salle où se déroule le tirage en même temps à 9h00 tapantes.
Bien entendu , mon N° resta désespérement au fond du panier . Le plus dur fut certainement pour le dernier gagnant d’une place alors qu’ils étaient deux ….
C’est donc  sans amertume que nous prenons la route vers Zion. Petit tour au visitor center pour m ‘enquerir des conditions pour faire « The Narrows » , cette mythique randonnée au coeur du parc de Zion. La réponse ressemble à ce que l’on peut lire parfois sur le site du Ministère des Affaires Etrangères : On ouvre grand le parapluie . La navette qui nous conduit à Temple of Sinawana est l’occasion d’une rencontre très sympa avec Michele et Ken de Cincinnati et pour le moins Europhile . Ce sont eux qui m’informent , puisqu’ils en sont équipés, qu’au visitor center il est possible de louer des chaussures de canyonning (montantes et avec chaussons néoprène  à l’intérieur ) pour 8$ et des batons pour 4$ (ces derniers peu recommandables vu le poids et la préhension peu adéquate ), informations que je n’avais lu nulle part.

the-narrows-14-225x300the-narrows-28-300x225

 

 

 

Lors de notre première venue en 2007 ,tout au bout de la Riverside Walk , j’enviais déjà ceux que je voyais partir à l’aventure dans le lit de la rivière faire « The Narrows » et me jurais là aussi de revenir lorsque Rafael serait plus grand . Pour préparer cette rando que certains n’hésitent pas à qualifier comme la plus belle de l’ouest (voir OuestUsa.fr) je me suis aidé de l’excellent site de Joe .
Première surprise :l’eau de la Virgin River est bien plus haute qu’en 2007 fin septembre; conséquence certainement des récents orages . Deuxième surprise :il y a beaucoup de monde au départ de la randonnée alors qu’elle n’est pas forcement évidente , ceci est du au fait qu’elle fut impraticable ces derniers jours (la veille encore ) et aussi que la météo du jour est excellente . 

the-narrows-62-236x300the-narrows-130-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous voilà partis au travers « The Narrows » ; on est vraiment au coeur du canyon et les 3/4 de la rando s’effectue dans l’eau . Le début de la rando est un peu déroutant car il faut s’habituer à marcher sur des cailloux glissants sans les aprecevoir (au moins un baton de marche par pers est indispensable ) mais l’eau à 18°C est agréable .Il faut compter deux heures de marche aquatique sans les poses pour parvenir la confluence des deux rivieres la Virgin River et celle d’Orderville Canyon. Mais comme toujours c’est en avançant que le spectacle devient plus beau. Au fur à mesure que les parois du canyon se resserent, moins de 10m les séparent à certains endroits et deviennent plus sombres alors que leurs sommets sont magnifiés par le soleil. Le passage incessant de la rivière a creusé la roche formant de véritables surplomb aux couleurs d’une beauté infinie. Mais attention à force d’admiration si l’on n’y prend pas garde l’on glisse dans un trou jusqu’à la taille , rigolade assurée . D’ailleurs cette randonnée est tout à fait faisable avec des enfants des lors qu’ils aiment l’eau et qu’ils sont un temps soit peu endurants .

the-narrows-177-225x300the-narrows-187-225x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Finalement c’est une bonne option d’entreprendre la rando en fin de matinée , cela permet un retour bien plus tranquille , le plaisir n’en est que plus redoublé .Arrivés au terme de notre périple , il nous reste un mile à parcourir pour rejoindre la navette à Temple of Siwana qui nous conduit en 30mn au parking du visitor center .
Nous avons fait « The Narrows » !!! Combien de fois au coeur de la nuit noire de l’hiver n’ai je rêvé à marcher ainsi dans le canyon et dont mon regard porté plus haut découvrait un petit coin de ciel bleu au sommet des buldings de roche??  Encore une fois à  quoi bon établir un classement des beautés de l’Ouest Américain  forcément subjectif même si je sais que les nuits du prochain hiver seront plus belles …

the-narrows-224

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, nous découvrons en cette fin de  journée et quelle journée, un des meilleurs plans hotelier de notre voyage .
Imaginez deux chambres , une cuisine équipée , un coin repas pour la modique somme de 67$ , c’est ce qu’offre le Comfort Inn Zion à Hurricane .

« The Narrows » :   85pxiconeappareilphoto1

Valley of Fire – Las vegas

Las vegas sonne  définitivement la fin de notre voyage commencé le 24 juin puisque c’est de l’aéroport Mc Carran que nous nous envollerons vers le vieux continent .
Auparavant nous profitons d’un peu de repos à l’excellent hôtel précédement conseillé et ce n’est qu’en fin de matinée que nous rejoignons Valley of Fire par Overton . Ce « State Park  » mérite bien son nom . Bien entendu par la couleur intensément orangée des paysages mais aussi par la chaleur intense qui règne ici: Un four . Du coup nous nous contenterons de faire les pricipaux points de vue de ce joli park que nous traversons d’est en ouest .

panorama20

valley-of-fire-32-300x225valley-of-fire-2-300x225

 

 

 

 

 

 
La température ne baisse pas à l’approche de Las Vegas où nous serons pour deux nuits . Cette fois ci nous avons choisi « Le Sratosphere » excentré au nord du Strip avec une chambre avec vue sur ce dernier . Mais c’est bien plus pour celle en acces libre au sommet de la tour ( Des lors que l’on réside à l’hotel ,18$ sans quoi !!) qui vaut vraiment le déplacement . La visite de jour pour se repérer puis de nuit pour s’éblouir des mille feux de la ville est vraiment exceptionnelle à l’inverse du buffet qui est d’une banalité sans nom.

las-vegas-37-225x300las-vegas-122-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 

 

las-vegas-141-300x225las-vegas-160-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne sais si c’est la fin du voyage et toute les merveilles naturelles que nous avons découvertes ou la lassitude de notre 4eme passage à Las Vegas ou encore les 42°C dès 10h00 du matin qui deviennent vite insupportable mais nous ne ressentons pas le même engouement que les fois précédentes . Cela nous ne nous empeche pas de faire un peu de shopping aux fameux Outlets Centers et une virée sur Fremont Street , le soir , que j’adore pour l’ambiance familiale typiquement américaine qui y règne.
Restitution de la voiture et vol de retour sans histoire ….

Epilogue N°3:

Ce n’est pas pour rien que cette partie de l’Ouest Américain soit la plus visitée . Alors que l’on redoute parfois les longues distances entre les différents sites , là nous avons une concentration de merveilles plus belles les unes que les autres  sur un territoire finalement assez réduit . Je mesure l’infinie chance que nous avons de revenir plusieurs fois ici pour gouter tous les plaisirs de la découverte . Je sais aussi les sacrifices qu’il faudra consentir pour de nouvelles aventures dans cette partie de l’Ouest . Mais comment pourrai je abandonner Capitol Reef à ses cachoteries , comment ne pas tenir la promesse chuchotée à mon ami Bryce de le fouler une quatrième fois , en même temps que la « North Rim » de GC m’interpelle ???  Et  toi Escalante -Grand Staircase insuffisament parcouru et toi Zion qui nous a tant donné cette année comment vous faire patienter ???
Récemment encore je confirmais à une amie virtuelle son constat que l’on ne voyage pas dans l’Ouest , que chaque expérience est du cousue main et finalement une oeuvre d’art…

 

 

 

 

Par rafa7722 le 17 janvier, 2013 dans carnet de route

  1. Salut Fred
    encore une belle histoire sur ton voyage aux States.Merci pour tes bons plans et tes explications très détaillées.

    encore bravo
    Dominique

    Commentaire by Dominique — 8 juin 2013 @ 16 h 02 min

    Répondre

    • Bonjour à vous
      Merci de vos encouragements.Votre départ approche ,je vous souhaite le meilleur voyage possible .
      Bien amicalement
      Fred

      Commentaire by rafa7722 — 8 juin 2013 @ 19 h 16 min

      Répondre

  2. Promis après l’Ouest Eternel , je ne vous embète plus!!! non non on adore

    Commentaire by Dominique — 8 juin 2013 @ 18 h 57 min

    Répondre

  3. Fred,

    Je reste bouche bée devant tant de beauté de la nature de cet Ouest Eternel que tu nous fais partager. Les photos sont magnifiques, les commentaires me seront très utiles.
    Green River Point Waouh, je veux le voir, sans 4 x 4 réalisable ?. Merci pour disponibilité à toutes épreuves et patience. Chris.

    Commentaire by destinationailleurs — 9 juin 2013 @ 11 h 47 min

    Répondre

  4. Un grand MERCI pour partager vos magnifiques vyages et expériences en famille.
    Nous projettons d’aller pour la première fois dans l’Ouest l’été prochain. Ca a l’air grandiose et marquant. Dans un autre genre nous avons fait l’Islande il y a 2 ans, et le contact avec une si belle Nature nous également marqué au point de vouloir y retourner un jour. J’ai l’impression que l’ouest américain procure le même sentiment à vous lire !

    En tout cas merci, car votre blog nous est précieux pour la préparation de notre itinéraire et pour les choix des sites à visiter.

    Bien amicalement
    Jérôme

    Commentaire by Jérôme — 2 octobre 2013 @ 21 h 29 min

    Répondre

  5. Nous sommes allés en 2007 en voyage organisé dans l’Ouest Américain. 10 jours à cheval sur mai et juin. Je m’étais toujours promis d’y retourner tellement les paysages étaient super. Nous y retournons en individuel du 27 mai au 13 juin. Nous allons retourner à Los Angeles, Désert de Mojave, Monument Valley, Bryce Canyon, Dead Valley, Lake Powel, Las Vegas, les séquoias et San Francisco.
    Mais en plus nous irons au Studio Universal à L.A, voir la ville fantôme de Calico, refaire une partie de la route 66,le parc des Arches,Canyonland, Antelope Canyon Upper et Lower, sortie bateau sur le Lake Powel que l’on avait survolé en 2007, Horseshoe Bend, le parc de Zion et plein de points de vue qui avaient été zappés lors du voyage en groupe.

    Le vol, la voiture et les hôtels sont retenus. Nous achèterons sur place les tickets d’entrée à Universal Studio, Monument Valley et à Antélope Canyon. Je pense que tous les autres parcs pourront se visiter avec le pass? Juste une question: Vaut il mieux acheter le pass sur Internet avant le départ ou l’acheter sur place. nous serons 5 personnes dans un Dodge 7 places. Connaissez vous le prix de ce pass? Je le vois affiché à différents montants sur Internet.
    Merci de votre réponse.
    Cordialement.

    Commentaire by Vieville — 5 février 2014 @ 22 h 00 min

    Répondre

  6. J’ai oublié: Vos renseignements m’ont permis de programmer des endroits que je n’avais pas prévu.
    J’ai préparé toutes les étapes sur le logiciel « TYRE » et je les ai enregistrés sur un GPS pour éviter de perdre du temps à chercher sur place.
    Autre question: A part le passeport et la carte d’identité, y at-il besoin d’un permis spécial pour conduire aux USA?
    Merci et encore félicitations pour tous vos commentaires.

    Commentaire by Vieville — 5 février 2014 @ 22 h 07 min

    Répondre

  7. bonjour

    bravo pour ce magnifique blog!
    puis je vous poser une question? nous sommes une famille de 4 dont deux enfants de 11 et 15a et partons 3 semaines du 28/06 au 20/07/2014 faire le tour des parcs de l’ouest avec départ et arrivée à las vegas.
    pour vous, est il vraiment important de reserver tous les hotels à l’avance?
    merci bien cdlt
    bruno

    Commentaire by duparc — 1 avril 2014 @ 11 h 00 min

    Répondre

  8. bonjour,
    bravo pour vos différents blog sur les USA ! c’est une merveille ! nous partons en famille cet été dans l’ouest et j’ai un conseil à vous demander: je suis à la recherche d’une logement lors de mon passage à la death valley et j’aurais voulu savoir si c’est vraiment justifié de loger à Furnace creek (afin d’éviter de longues distances pour aller ensuite visiter les points d’interet de la death valley mais incinvénient logements chers ) ou est ce que le fait de loger à Beatty ou stovepipe wells est jouable et judicieux ? Merci de votre réponse.

    Commentaire by eliane — 5 février 2015 @ 9 h 30 min

    Répondre

  9. Félicitations pour ton blog! nous y serons en octobre avec nos 2 enfants (10 et 13ans). J’ai une petite question(si possible): on arrive sur Moab le 25 pour 2 nuits, à ton avis est-il possible de faire le park des Arches et Mesa arch sur Canyonland? si oui, commment faire?

    merci

    Régis

    Commentaire by traguet — 18 mars 2015 @ 13 h 46 min

    Répondre

Répondre à Dominique Annuler la réponse.

Location villa tilapia au S... |
Grenoble, perle du Dauphiné |
Gares de France et ailleurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Location maison à 300 m de ...
| Rendez-vous à Namuncha
| New Zealand, oh yeah!