Navigation | Les Rocheuses

Pages

Merci de votre visite

Les Rocheuses

Les Rocheuses dans carnet de route les-rocheusses

 

Les Rocheuses, cette épine dorsale qui parcourt 4600km du nord au sud et dont les eaux se jettent dans 3 océans offrent une variété de paysages qui nous comblera durant les 19 jours que nous y passerons de Seattle à Denver.

C’est simplement pour des raisons économiques et pratiques que nous avons choisi d’atterir  sur le continent américain à Seattle.
Economique: C’est en décembre 2011 que nous avons trouvé la meilleure offre aérienne correspondant à nos souhaits (2500€ pour 3) sur le site orbitz.com pour un vol Paris- Seattle via Amsterdam puis Las Vegas- Paris via Detroit pour le vol retour.
Pratique:Il était nettement plus avantageux pour nous de louer la voiture aux USA puisque nous terminions notre voyage à Las Vegas.Nous avons pris l’habitude de louer chez National qui offre les frais d’abandon les moins honéreux par l’intermédiare de voituredelocation.fr  ,essentiellement pour la qualité du site et notamment les assurances proposées ,cette fois ci nous optons pour un SUV 4×4 qui nous permettra d’aborder certaines pistes dans de meilleures conditions.
 Enfin nous avons essayé de varier les types d’hébergements :location chez des particuliers par l’intermédiaire de airbnb ,motels classiques mais aussi bungalows dans les campings , on en trouvera la liste et mes observations ici:  »Hébergements de Seattle à Denver

 

 

Afficher Seattle – Denver sur une carte plus grande</small

Seattle

 Ville la plus importante de l’état de Washington (WA),Seattle est surtout connue pour être le berceau de l’industrie aéronautique américaine avec les usines Boeing ,elle joue aussi un rôle majeur dans le commerce transpacifique ,son port étant le plus grand de la façade Pacifique des USA. La topographie des lieux n’est pas sans nous rappeler San Francisco , nous le découvrons dès notre arrivée ,l’appartement loué étant situé sur l’une des collines de la ville.
Dès le lendemain ,nous nous rendons au typique  » Pike Place Market » , plus vieux marché alimentaire des Etats Unis. Si l’endroit est très touristique, la partie du marché consacrée aux poissons est très impressionnante :Saumons ,crabes, langoustes alimentent les étals et respirent la fraicheur maritime.  Les environs immédiats du marché ressemblent aussi à Fisherman’s Warf à SFO avec les restaurants, les échopes de souvenirs et le nombre de sans domicile fixe qui y est tout aussi important.

pike-market-place-2-300x225 dans Voyagespike-market-place-300x225the-needles-172x300

 

 

 

 

Petite déception alors que nous avions prévu de déjeuner au restaurant panoramique de Space Needles, la tour symbole de la ville,  nous sommes aimablement refoulés faute de réservation. Pas grave nous rabattons sur un fish and chips et on se dit que l’on trouvera bien le moyen de dépenser le budget prévu autre part.  L’après midi nous conduira  dans un premier temps au sympathique parc « Hiram M ; Chittenden Locks & Carl S; English Jr Botanical Garden »  qui donnent acces à des écluses formant tampon entre les eaux salées du Pacifique et les eaux douces du Lac Washington. Ces écluses présentent l’intêret de posseder des échelles à poissons . Elles permettent aux saumons, par des sauts de plus d’un metre parfois de rejoindre le lac pour y pondre leurs oeufs. (47.664752 ,    -122.397544 . Il suffit d’entrer ces coordonnées dans le cadre de recherche de Google Maps pour afficher la carte correspondante).
Fin de journée sur Kerry Park pour une vue époustouflante  sur toute la ville depuis un quartier très résidentiel …(47.629349 , -122.360079 )

copie-de-dscf2198-300x225    

    copie-de-dscf2188-300x56

    

Jasper

fichier pdf Guide officiel Jasper    fichier pdf Carte officiel Jasper

C’est donc le 26 juin que nous quittons Seattle pour passer une semaine dans les parcs Canadiens, nous atteindrons ainsi Jasper en deux jours et 900km plus loin . A ceux qui s’inquieteraient du passage de la frontière, je précise que dans le sens USA- Canada, les formalités sont rapides, tout juste nous demande t-on si nous n’avons pas d’armes. Au delà de Kamloops où nous passons une nuit, la route devient plus alpine, elle longe un long moment la rivière Thomson à qui la fonte des neiges donne un débit important, nous voilà  plongés dans l’ambiance grand nord. La route qui enfin nous conduit à Jasper est seulement dégagée depuis une quinzaine de jours, partout la neige témoigne de la longueur de l’hiver dans ces contrées. L’accueil à l’entrée du parc de Jasper est des plus sympathiques mais l’entrée à 19,60$ /jour sonne comme un coup de bambou ; le pass , à 136$ tout de même, n’étant pas avantageux pour nous.
jasper-300x225jasper-2-300x246Jasper est une petite ville bien agréable avec ses maisons bien arrangées et entourées de montagne . Bon choix pour nous d’avoir loué ces 2 chambres -cuisine dans une belle maison de caractère .Tout juste y  déposons nous nos bagages que nous rejoignons le téléphérique qui domine la ville. Je découvre que nous avons une heure de retard , en effet nous avons quitté Pacific Time pour l’Heure Normale des Rocheuses. Heureusement cet oubli sera sans conséquence sur la vue extraordinaire que nous découvrons au sommet du Mt Whisler’s apres une montée de 30mn , bien sentie, depuis la gare supérieure du téléphérique. Jasper à nos pieds , les montagnes sur un panoramique à 360° et partout des lacs. On ne pouvait rêver mieux comme entrée en matière . Le froid ne nous fait pas regretter de nous être chargés en vêtements d’hiver et lorsque nous redescendons il fait tout juste 4°C sur la ville.

telepherique-jasper-225x300         whistlers-mount-2-300x225

 

  

 

 

 

 

 

whistlers-mount-3-300x225whistlers-mount-4-300x93

 

 

 

 

 

 

 

 

Mt Edith Cavell – Maligne Canyon – Lac Maligne

Programme chargé aujourd’hui et les quelques forces prises à l’excellente Bear’s Paw Bakery  sont les bienvenues.
Nous empruntons la route des Glaciers vers le sud  sur une trentaine de kilometres avant de prendre la bifurquation vers Mount Edith Cavell . Des lors la route serpente dans une forêt de conifères infinie qui laisse paraitre les sommets enneigés tout autour. Avant de rejoindre le lac gelé Edith Cavell (Hommage à une infirmière anglaise et espionne durant le 1er conflit mondial) , je me mèle à un groupe de Japonais qui pratiquent des étirements pour une balade de 30 mn , mon mimétisme moqueur nous fait partager une partie de rigolade internationale où aucun langage commun n’est nécessaire. L’arrivée en surplomb sur le lac encore bien pris par les glaces et dont les reflets bleutés du glacier qui termine sa course dans ses eaux est vraiment magnifique . Le chemin facile et bien aménagé nous invite à rejoindre le bord du lac pour un moment de contemplation comme je les aime .

mount-edith-cavell-8-300x225    mount-edith-cavell-300x225mount-edith-cavell-2-300x225

        

 

 

 

mount-edith-cavell-3-300x225  mount-edith-cavell-7-225x300mount-edith-cavell-4-300x84

 

 

 

 

 

Nous avions achetés un billet combiné téléphérique de Jasper / croisière sur le lac Maligne  et avant de nous rendre à l’embarcadère nous faisons un stop à Maligne Canyon pour une balade tumultueuse tant les sauts de la rivière qui atteignent par endroit 50m sont impressionnants . Mais c’est bien la faune qui nous réservera sa meilleure surprise alors que nous longeons le lac Medecine , un ours brun , de bonne taille déambule tranquillement  à moins de 50 mètres dans une  prairie au bord de la route .Whaouhhhhhh!!!! C’est toujours  pareil dans ces circonstances et les photos dont on ne se lasse pas, le traduisent insuffisament, on est comme des enfants émerveillés !!! Pour bien identifier la faune rencontrée dans les parcs Canadiens et Américains , on pourra utilement se référer aux documents ci dessous

cannyon-maligne-2-225x300      cannyon-maligne-225x300

 

 

 

 

 

 

lac-maligne-2-300x160lac-maligne-4-300x250

 

 

 

 

fichier pdf Faune rencontrée dans les parcs     fichier pdf Faune 2

Ce sera une constance de notre passage dans les parcs canadiens ,avantage et inconvénient ;avantage de la neige abondante qui magnifie les paysages et la même comme inconvénient qui nous empechera de faire certaines randonnées. Pour cette fin d’apres midi c’est plutôt avantage  !!! Le bateau qui nous conduit vers le fond du Lac Maligne longe les montagnes qui de droite ou de gauche scintillent de leur blancheur immaculée…. Et ce n’est pas étonnant que la vue sur l’Ile Spirit et le lac Maligne reste l’endroit le plus photographié des Rocheuses Canadiennes…

Et de deux plus un bonus!!!!!  Au détour d’un virage, plus près de nous encore , un ours retourne toute les pierres rencontrées sur son passage à la recherche de nourriture, surtout il faut se garder de tout enthousiasme démesuré et respecter scrupuleusement les consignes de sécurité partout rappelées, mais que c’est beau !!! Et s’il était besoin la journée se termine avec la rencontre tout aussi fortuite d’un wapiti aux bois démesurés … Je ne sais plus si dire « Vivement demain !! « 

dscf2477-300x225dscf2624-300x225

 

 

 

 

 

dscf2633-300x225


Ours brun au lac Maligne par videodefred

La route des Glaciers

fichier pdf Guide officiel Route des Glaciers   fichier pdf Carte officiel Route des Glaciers 

C’est sous une météo capricieuse que nous quittons Jasper, point le plus septentrional de tout notre voyage, pour rejoindre Lake Louise Village par la trop fameuse route des Glaciers. Il suffit d’imaginer une succession de panoramas plus beaux les uns que les autres sur une distance de 250km . C’est bien cela qui caractérisent les Rocheuses canadiennes, bien plus que la vue sur les montagnes (apres tout nous ne sommes pas en reste ici en France!!) c’est l’immensité qui en font un lieux unique.
Déjà Athabasca Falls est d’une splendeur impressionnante non par la hauteur de la chute, 25m, mais bien par le débit de celle ci à cette époque de fonte des neiges . Les chutes suivantes, Sunwapta Falls bien que moins impressionnantes évoluent dans un cadre bien agréable. Des lors la route va grimper et offrir une succession de vues saisissantes, ce n’est pas pour rien qu’elle se nomme route des glaciers . Chaque virage laisse découvrir de nouveaux panoramas mais le froid qui règne  nous oblige à pique niquer dans la voiture . Reconnaissons qu’il y a pire comme pause déjeuner.

athabasca-fallls-4-225x300athabasca-fallls-225x300

 

 

 

 

 

 

 

columbia-icefield-300x225columbia-icefield-2-300x225columbia-icefield-5-300x225

 

 

 

 

 

 

Sans jeu de mot , il fait glacial à Columbia Icefield , immense calotte glacière dont les eaux alimentent des rivieres qui se jettent dans 3 océans. Nous apprécions peu les immenses bus qui promènent les touristes au coeur du glacier. Bien plus intéréssantes sont les explications données sur le glacier et son recul.Des bornes situant le glacier en 1908,1992, 2000 ne laissent aucun doute sur les méfaits du réchauffement climatique.

Continuant notre progression ver le sud , nous découvrons apres une courte marche le lac Peyto aux eaux turquoises ou émeraudes comme on voudra . D’une forme particulière (tete de loup ?) il doit sa couleur resplendissante unique aux fines particules de farine glaciaire en suspension dans l’eau qui réfléchissent le spectre de lumière bleu- vert, malheureusement nous découvrons qu’il a perdu 60% de sa superficie en un siecle!! 
Rapide passage au lac Bow dont la route longe les rives et tout d’un coup et comme à l’accoutumé dans ces situations , un subit stationnement anarchique de voitures nous laisse à penser que l’animal tant recherché rode dans les parages. Effectivement un bel ours  est là indifférent à notre attroupement tout juste préoccupé par sa recherche de baies.

bow-lake-300x172dscf2849-300x225

 

 

 

 

 

 

 

lake-peyto-300x129copie-de-dscf2891-300x225aj-lake-louise1-300x225

 

 

 

 

 

Nuit à la très belle AJ de Lake Louise : Accueil chaleureux , chambre privative confortable (pas donnée tout de même!!)  , Sanitaire nickel , immense cuisine et ambiance internationale . Conseils :Acheter la carte des AJ  en France pour bénéficier des meilleurs tarifs , réserver longtemps à l’avance, faire ses courses à Jasper ou Banff (tout dépend du sens ) car tout est hors de prix à Lake Louise.

Lake Louise – Lake Moraine

fichier pdf Guide Officiel secteur Lake Louise 1 fichier pdf Guide Officiel secteur Lake Louise 2

Mais quelle journée!!!!!
Toujours une météo incertaine et au programme deux lieux mythiques des Rocheuses ; le lac Louise et le lac Moraine.

Le lac Louise , qui honore une des filles de la reine Victoria d’Angleterre , est le lieu touristique par excellence et donc hyper fréquenté :acces facile ,couleur du lac et environnement grandiose .Nous l’abandonnons vite pour une randonnée qui nous conduira en 400m de dénivellé au ravissant lac Agnes encore bien pris par les glaces en ce dernier jour de juin. Au chalet d’altitude qui offre une vue  superbe sur le lac nous nous offrons un plaisir gustatif intense en prenant un thé infusé aux fruits des bois locaux et agrémenté d’un gateau maison nommé:Peach Tea Cake . Nul ne sera étonné que son fondant nous oblige à en reprendre une part pour profiter encore plus de la magie des lieux.Aujourd’hui c’est inconvénient puisque la neige nous empêche une nouvelle fois de poursuivre vers Big Beehive  et la vue imprenable sur le Lake Louise,une prochaine fois c’est sur!!!

panorama-300x94copie-de-dscf2930-225x300

 

 

 

 

 

 

copie-de-dscf2943-225x300
dscf2962-300x56

 

 

 

 

 

Décrire l’indicible :Lake Moraine !!

Qu’est ce que je fais là maintenant , je laisse une page blanche et laisse le loisir à tout un chacun le soin d’apprecier les images ci dessous ou paraphrasant Walter Wilcox ,je déclame  » Jamais paysage n’a créé avec autant de force une atmosphère de solitude inspirante et de splendeur sauvage »?
Ce n’est pas tant la partie de balade le long du lac qui nous a émerveillés mais bien le sentier de Lake Moraine Rock Pile qui en 10mn nous mène sur une petite butte qui domine tout le lac… Je ne sais plus le temps que nous avons passé là  ,à ne rien dire ,à rire ,à pleurer tellement le spectacle fut intense. Pourtant la vue sur la « vallée des dix pics » n’est pas des plus dégagée mais qu’importe c’est là que se construit notre oeuvre d’art. Mais quoi ; est venu le moment comme toujours de repartir , nous voilà sur le parking , on se regarde complice comme jamais et en un mot nous remontons sur le tas cailloux pour jouir , non pas de la vue mais pour jouir de la vie . Pffffff je ne peux plus écrire sur mon clavier là ,c’est malin!!!!!!
copie-de-dscf2995-225x300panorama3-300x238

 

 

 

 

 

 

 

 

dscf2987-300x126dscf3007-300x225

 

 

 

 

 

 

 

Parc Yoho – Lac Emerald – Bow Valley – Banff

fichier pdf Guide officiel Yoho  fichier pdf Carte officielle Yoho

Départ pour le petit mais admirable parc Yoho . Distant d’une quarantaine de kilomètres de Lake Louise , nous y faisons une incursion pour  faire une rando autour d’Emerald Lake . Sur la route nous marquons un stop intéréssant à Spiral Rail où ont été déployés des trésors d’ingéniosité pour faire circuler des trains dans un environnement hostile . Un autre arret à Natural Bridge où l’on peut voir l’érosion de la roche due au passage incessant de l’eau chargée de matière abrasive. Chouette rando à Emerald Lake dont nous effectuons tout le tour, tres facile c’est tout plat  , ce lac est une invitation à explorer les chemins de traverse , bref à revenir quoi!!!

 

dscf3030-300x225natural-bridge-300x225natural-bridge-3-300x225

 

 

 

 

 

emerald-lake-225x300emerald-lake-4-300x126emerald-lake-2-300x169

 

 

 

 

 

 

 

Retour vers Lake Louise Village et au lieu de prendre la trans-canadienne qui nous conduirait directement à Banff nous empruntons la pittoresque Bow Valley Parkway . La route longe la riviere et la voie ferrée et offre des panoramas d’une splendeur sauvage incroyable (voir l’itinéraire du jour ci dessous.). Cette route alternative est vraiment un incontournable d’un itinéraire dans les Rocheuses Canadiennes.


Afficher Itinéraire en voiture vers HI- Alpine Center ;Banff sur une carte plus grande
 Excentrée du centre ville l’AJ de Banff nous accueille dans un écrin de verdure, les tarifs sont à l’image de la ville :chers !!!! D’ailleurs je fais le constat que la vie en général est nettement plus chère ici au Canada que de l’autre coté de la frontière aux USA.
Le 1er juillet, c’est la fête nationale du Canada. Ici à Banff c’est l’occasion d’un tres sympathique défilé de toutes les associations locales, des majorettes aux pompiers, des footbolleurs aux chars d’enfants, tout le monde y va de sa participation patriotique. Je découvre à cette occasion le poids de la communauté Chinoise ici et dans l’ouest du  Canada en général. En cette fin d’apres midi du 1er juillet, prenant la route  de Banff Hot Spring, les sources d’eaux chaudes, nous faisons le constat que la ville est plus huppée que Jasper et ressemble aux stations de sports d’hiver chez nous parmis les plus fortunées…

dscf3104-300x225

 

banff-2-245x300banff-300x225

 

 

 

 

 

 

 

Imaginons une piscine dans un cadre enchanteur ,entourée de montagnes et dont l’eau serait refroidie à 39°C  (non non pas d’erreur :refroidie !!).Voilà à quoi ressemblent les eaux thermales de  Banff Hot Spring . Cependant il ne faut pas s’attendre à etre seul dans la piscine ,beaucoup de monde en effet alors qu’il est déjà 18h00 .Puis il faut reconnaitre qu’à cette température on fatigue assez vite et que l’on sent comme une oppression ,une heure de baignade nous aura donc suffit… Astuce:Réduction avec la carte de l’AJ de Banff!!!

banff-upeer-hot-spring-2-225x300banff-upeer-hot-spring-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 

Parc National des Lacs Waterton

fichier pdf Guide officiel des lacs Waterton fichier pdf Guide Officiel Lac Waterton 2

Immanquablement nous avons bien conscience que notre passage à Banff fut trop rapide , une journée supplémentaire eut été appréciable!!
Mais la route qui nous conduit vers la frontière d’avec les Etats Unis et le parc national des Waterton nous font vite oublier ce manque. Lumineuse idée d’avoir modifié notre itinéraire initial pour rejoindre ce parc de toute beauté. Toujours à la recherche de chemins de traverse nous empruntons la 22 south plutôt que l’autoroute via Calgary. Je recommande vivement cette itinéraire, extraordinaire mélange de paysages aux collines verdoyantes   auxquels on aurait ajouté dans un mouvement surréaliste un fond alpin aux pics acérés ,le tout réhaussé par quelques beaux cumulus…. 

22-south-road-300x18422-south-road-2-225x300

 

 

 

 

 

 

 

 

L’entrée du parc Waterton est aussi au tarif de 20$CAD  , en fait il serait plus juste de l’appelé  « Parc International de la Paix Waterton- Glacier « .  Né en 1932 de la volonté du premier fonctionnaire du parc  Canadien et d’un ranger Américain (en 1911) ,il symbolise l’amitié entre les deux peuples.

Des notre arrivée nous nous rendons sur l’esplanade du « Princes of Wales » ,mythique hotel construit en 1927 et classé monument historique et qui domine de sa splendeur tout le lac supérieur de Waterton. Si je promets à Flore de loger là la prochaine fois pour aujourd’hui ce sera plus modestement que nous passerons la nuit au sympatique  Bear Mountain Motel .

waterton-village-2-300x225

 

 

 

waterton-village-3-300x102

 

 

 

 

 

waterton-village-4-300x54

 

cameron-lake-2-300x225faune-2-300x180

 

 

 

 

 

Direction le lac Cameron ,niché dans un cirque glacière remarquable de part son caractère sauvage. Si nous nous engageons sur la rive droite ce n’est pas pour rejoindre le bout du lac car la présence de grizzlys y est signalée . La route de retour vers Waterton village donne toute sa signification au titre de ce voyage:USA-Canada Destination nature . Ours ,Cerf Mulet , Chèvre de montagne font crépiter l’appareil photo et quand une biche et ses deux faons se promenent en toute liberté dans le village nous sommes les plus heureux du monde….

Notre diner au Zum’s Eatery vaut plus pour la déco de la salle et l’ambiance que pour la carte des plus classiques. Douce promenade au soleil couchant au bord du lac pour cloturer cette merveilleuse journée…

faune-3-300x225waterton-village-300x161

 

 

 

 

 

 

Route vers Glacier NP

 Oh là là ,plus d’une semaine après notre départ ,c’est bien la pire des journées qui s’annonce avec une météo excécrable ,il a plu intensément dans la nuit et le ciel est tout sombre. Du coup nous trainons un peu et c’est vers 9h30 que nous prenons la direction des USA. Le passage de la frontière ,sans faire la queue, se passe sans souci malgré une douanière pour le moins reveche, tout juste le contenu de notre glacière fait il l’objet d’un controle plus rigoureux (queues de tomates confisquées !!!!). Ce passage frontalier n’est ouvert qu’en saison de mi mai à fin septembre . 

copie-de-dscf33891-300x225C’est peu dire que je rêvais de découvrir Glacier NP, l’éloignement certainement , le nom aussi ,la montagne inondée assurément ,je savais ainsi que tous les ingrédients étaient réunis pour m’ émerveiller mais arrivés à Saint Mary à l’entrée est du parc ,la météo ne s’est pas améliorée et nous voilà désespérés.
Nous avons prévu de traverser le parc d’est en ouest par la trop fameuse route « Going to the Sun » mais celle ci est toute bouchée ,pour « The Sun » on repassera. C’est le moment ,enfin apres coup ,de relativiser puisque nous sommes là depuis une semaine et tout est vraiment super ,alors??? Une petite sieste s’impose dans la voiture pendant qu’une franche dépression balaie le lac Saint Mary.Bon plan pour nous et des éclaircies apparaissent en milieu d’apres midi, Flore devant un tel spectacle de peut cacher sa joie. Apres « The Loop » nous profitons  de la deuxieme partie de  » Going to the Sun » avec l’eau qui suinte de partout y compris sur la route elle meme .Plus loin c’est le lac Mac Donald qui nous attend ,empruntant une piste sur la droite (North Lake Mc Donald Road)  les lieux apparaissent encore plus sauvage ,nul ne vient en troubler la sérénité .

dscf3407-copie-225x300dscf3416-copie-225x300
dscf3425-300x225dscf3455-300x225

 

 

 

 

 

 

Nous avions reservé une « cabin » dans un camping ,Timberwolf Resort, à Hungry Horse juste à l’entrée du parc.Le chalet au confort  spartiate est niché au mileu des bois .On a l’impression  d’etre des trappeurs perdus à l’extreme nord du Montana.Sentiment renforcé  par notre diner au restaurant  » Elkhorn  Grill » , ambiance garantie et burgers succulants …Je profite de ce paragraphe gustatif pour préciser que l’on commet une erreur si l’on se prive de gouter de tels plats au prétexte de l’image négative qu’ils véhiculent chez nous !! Bref ,je recommande cette adresse!!!

Apres le diner nous nous livrons à une déambulation automobile dans les quelques rues de Hungry Horse et qui laisse apparaitre de vraies ilots de pauvreté avec des baraques (c’est malheureusement le mot) pour le moins délabrées…

« Going to the Sun »  - Route vers Great Falls.

Nous avons joué les apprentis trappeurs en dormant dans la petite cabane . Réveil frisquet et des 8h00 nous sommes prets et d’attaques après un bon petit dej de nouveau chez Elkhorn Grill,trop bon. Nous sommes joyeux ce matin car apres une breve réflexion nous avons décidé de refaire « Going To the Sun » en sens inverse et le soleil resplendissant nous assure des vues d’une toute autre nature que la veille. Jamais nous ne regretterons les kms en plus que nous devrons faire pour rejoindre Great Falls en fin de journée.

dscf3540-300x225

panorama1-300x94
dscf3559-225x300dscf3566-225x300

 

 

 

 

 

 

 

C’est vraiment à partir de l’épingle à cheveux « The Loop » que les vues sont les plus impressionnantes et notamment à Big Ben où l’on jouit d’un panorama exceptionnel .Préalablement on ne manquera pas de laver la voiture de façon ludique à Weeping Wall qui rencontre toujours un vif succes.

Les sports d’hiver un 4 juillet (tiens c’est la fete nationale ici aux US) c’est possible à Logan Pass ,le col de « Going to the Sun » .Jeunes avec leur planche de surf ,parents avec les luges pour les enfants et nous voilà partis sur les pistes .C’est fou toute la neige encore présente et la marmotte qui tente sa première sortie apres son hibernation en reste coi. Tout de suite quittons nous Logan Pass que nous marquons un arret à Jackson Glacier Overlook , pour qui aime les cartes postales je conseille vivement la vue depuis ce stop …Puis au coeur de la nuit froide de l’hiver il suffira de fermer les yeux pour illuminer nos souvenirs…Dans la descente vers St Mary Lake ,la sympathique et facile rando vers St Mary Falls est un véritable enchantement ,l’eau comme bleuie par les glaciers se fracassent avec force sur les rochers qui ne font que contrarier leur marche résolue . Enfin lorque nous parvenons au terme de la balade c’est pour prendre une bonne douche d’embruns à Virginia fall (attention au pont en bois au pied de la cascade tres glissant)  

dscf3530-300x225dscf3474-300x225

 

 

 

 

dscf3640-225x300dscf3672-225x300

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est déjà 16h00 lorsque nous quittons à regret comme souvent d’ailleurs Glacier NP. C’est dit comme pour ses frères Canadiens , nous reviendrons!!! 

Il nous faudra 3h00 pour rejoindre Great Falls et son super 8. La route là aussi est dépaysante , on dirait presque un paysage de steppes alors que la montagne s’affaisse , avec des collines verdoyantes parsemées de temps à autres de ranchs . Le Montana ,fier de ses traditions ,conservateur à souhait  est vraiment un état d’élevage aux prairies infinies. Les traversées de villages laissent apparaître des situations patrimoniales bien divers , c’est flagrant dans les différents types d’habitat observés. Fête Nationale ou pas les supermarchés sont ouverts et nous trouvons dans le haut de la 10th Av un très beau magasin pour faire le plein de produits frais à prix très raisonnables…

dscf3682-300x225copie-de-dscf3701-300x201

 

 

 

 

 

De Great Falls à West Yellowstone via Mammoth Hot Springs

Ce soir nous marcherons sur les traces de notre voyage de 2009 avec ce retour tant attendu sur Yellowstone. Dans l’imaginaire d’un « voyageur de l’Ouest  » ,ce parc reste un must qui se mérite.:Loin de tout ,hébergements dans le parc à réserver très longtemps à l’avance ,étude précise des lieux de visites …Bref une vraie préparation.
 Donc pour cette deuxième visite nous savions précisément ce que nous voulions faire ou refaire ;concentré essentiellement dans la partie nord du parc.
Pour parvenir au terme de notre étape à West yellowstone , une des plus longue, nous n’hésitons pas à modifier notre parcours pour faire un détour sur Mammoth Hot Spring. Ce détour de 80 km nous fait prendre conscience de l’évolution de la nature en seulement trois ans .Mauvaise nouvelle :Mammoth Hot Spring  a perdu beaucoup de son charme du fait de la raréfaction de ses sources d’eau chaude .La partie supérieure de « Lower Terraces Aera » ne présente plus grand intéret ,les concrétions calcaires sont désormais asséchées , les photos ci dessous  prises à trois ans d’intervalle témoignent de cet état de fait. Tout ça sous un ciel uniformément gris  ,c’est démoralisant .
Bonne nouvelle : En trois ans c’est fou comme la végétation à repris le dessus .Alors que les stigmates de l’incendie de 1998 étaient encore bien visible plus de 10 ans après ,là de jeunes pousses de résineux commencent à masquer la noirceur des troncs calcinés.

 

mammoth-hot-spring-2009-2-300x225

 

mammoth-hot-springs-2012-300x225

Mammoth Hot Springs 2012

panorama4-300x213mammoth-hot-springs-40-copie-225x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moi j’aime bien West Yellowstone ,bourgade à l’entrée ouest du parc (Pour West c’est mieux ainsi ,non???) et complètement dédiée au tourisme , la rue principale ,Madison Avenue  est animée et assez typique  .Par souci de simplification ,nous avions réservé au même motel ,City Center Motel  , que lors de notre précédente visite . Simple (120$ la nuit tout de même)  ,il présente l’avantage d’offrir l ‘accès à une immense salle équipée d’une cuisine  pour la préparation du petit déjeuner qui favorise les rencontres forcément internationales . J’avais bien noté quelques restaurants sympas dans mon road book mais ayant oublié de le consulter nous revoilà aussi à la Gusher Pizza (40 Duranven Street) pour ce qui reste comme la référence en matière de pizzeria de tout notre voyage ,le temps d’attente le rappelle ,je la recommande donc  !!!

Yellowstone : Grand Prismatic , Norris Bassin

C’est  la premiere erreur de timming de notre circuit, en effet alors qu’à mon réveil je constate que le ciel est tout gris et je décide donc de laisser dormir toute la famille. Mais voilà qu’à 10h00 ,le ciel se lève et qu’il fait grand beau.Fissa nous quittons l’hôtel à 10h30 bien tardivement .
Revoir « Grand Prismatic » sous un autre angle faisait partie de nos priorités ,frustré que nous étions en 2009 de ne l’avoir vu que depuis la promenade  qui en fait le tour (Attention ,c’est déjà très très beau). Nous mettrons 1h30 pour faire les 40km qui nous en sépare ,la faute à 2 , 3 bisons qui trainent sur la route et dont tout un chacun prend son temps pour l’immortaliser, s’en suit des bouchons dignes du périphérique.. En venant de West Yellowstone ,il faut emprunter la première à gauche (voir carte ci dessous) puis marcher 15 -20 mn après avoir franchis le pont sur la Firehole River . C’est là qu’il faut être attentif : si l’on suit la première  trace au pied de la colline à gauche, on grimpe une forte pente jonchée de troncs d’arbre calcinés .C’est déjà très beau bien que l’on ne soit pas complètement en face de « Grand Prismatic » mais l’on gagnera beaucoup à suivre la piste (attention aux vélos) et 200m plus loin sur la gauche on prend un vrai sentier qui conduit à éperon rocheux d’où la vue est nettement plus majestueuse.

Afficher Grand Prismatic vu d’en haut!! sur une carte plus grande
Nul autre qualificatif ne peut ete employé pour décrire ces couleurs si intenses ,du profond bleu turquoise du bassin aux ocres qui le ceignent !!
panorama12-300x122copie-de-grand-prismatic-54-300x185

 

 

 

 

grand-prismatic-9-300x181copie-de-grand-prismatic-92-225x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant de poursuivre notre route vers Norris Basssin ,nous nous accordons une courte pose près de la Firehole River où Flore et Rafa ne résistent pas aux joies de la baignade dans un cadre idyllique .C’est tout de même formidable de vivre des instants tels que ceux là .

norris-41-225x300copie-de-grand-prismatic-125-225x300

 

 

 

 

 

 

 

Là aussi nous sommes parfaitement dans le bis répétita de notre voyage 2009 , refaire Norris Bassin et notamment sa partie la plus occidentale :Back Bassin nous faisait vraiment envie tant nous avions le sentiment d’être passé à coté .Bien nous en pris car tout les chemins de planche du secteur ont été redessinés cette année et ainsi on profite mieux de chaque geyser. J’apprécie au plus haut point ces chemins de planches qui permettent aux personnes à mobilité réduite de profiter elles aussi des merveilles de la nature mais aussi de préserver l’environnement sans se sentir entravé dans ses déplacements.Ce n’est pas le moindre des paradoxes américain :L’individualisme forcené indissociable d’un grand dessein collectif.

norris-2-300x225norris-3-300x225

 

 

 

 

 

norris-300x123

Un petit stop à Steamboat Geyser le plus haut du monde qui là ne se contente que de quelques « crachouillements » .Pour l’heure c’est Cistern Spring qui retient notre attention tant ses nuances de vert nous interpellent .Dommage qu’un gros nuage bien gris n’aura de cesse que de nous poursuivre ,relevant néanmoins le caractère lunaire des lieux surtout au bout de Back bassin du coté de Blue Mud Steam Vent sur le chemin du retour.Sans nous en rendre compte nous aurons passé deux heures sur Norris  .

norris-6-300x220norris-5-225x300norris-4-300x225

 

 

 

 

 

 

 

Finalement c’est vert 19h45 que nous arrivons à Canyon Village pour prendre possession d’un cabin au confort spartiate (Pas de frigo) mais la situation exceptionnelle du village à deux pas du canyon de Yellowstone fait bien vite oublié ces considérations matérielles.Dinner roboratif à la cafet du parc….

Canyon Yellowstone

 fichier pdf Canyon Aréa Trail Guidefichier pdf South Rim Walks & Overlooks

fichier pdf North Rim Walks & Overlooks

Voilà une journée que j’avais minutieusement préparé tant j’avais été subjugué ( Oui oui je trouve encore des superlatifs ,des adjectifs subliminaux) par Canyon Yellowstone en 2009. Pas de doute c’est bien ici que le parc tire l’origine de son nom: La roche y est bien jaune…
L’avantage d’une bonne préparation et du respect du sens de la lumière c’est que l’on est sur d’etre au bon endroit au bon moment.L’équation est assez simple : Compte tenu de l’orientation du Canyon quand et à quelle heure dois je me trouver à tel endroit ? Le canyon étant orienté ouest- est dans le sens de l’écoulement de la Yellowstone River ,il y a lieu de visiter le Rim Sud le matin et la nord plutôt en fin d’après midi. L’autre bonne nouvelle est qu’il n’est pas obligatoire de se lever aux aurores pour un quelconque lever de soleil , pour l’avoir fait ça n’apporte rien de particulier. Néanmoins je n’ai pu résister ,moi qui ne suis pas du matin, au plaisir de me lever à 6h00 pour aller trainer sur la rim nord à deux pas de notre cabin pour assister à l’éclairage progressif de Lower Fall dans le silence seulement troublé par la chute vertigineuse de la rivière…
Me voilà rassurer lorsqu’une rangers me confirme que Uncle Tom trail est praticable (pas comme en 2009 où c’était fermé).Pas trop de monde sur le parking permettant de rejoindre le sentier d’Uncle Tom Trail.Je mets en ligne ici la petite brochure en vente libre sur place qui explique toutes les randos possibles dans le secteur.

canyon-yellowstone-275-300x225vue-depuis-south-rim-4-196x300

 

 

 

 

 

 

vue-depuis-south-rim-5-300x202vue-depuis-south-rim-3-225x300

 

 

 

 

 

 

vue-depuis-south-rim-2-300x234

 

 

En fait  » Uncle Tom » c’est essentiellement une descente prononcée par un escalier de fer (328 marches) et qui permet d’admirer au plus près la chute de 94m de Lower Fall et son rebond d’embruns où la lumière se décompose pour former un arc en ciel du plus bel effet. La cascade ,la rim nord sont bien éclairées ,il est 10h00 et la dernière plate forme est bien envahie. Il faut dire qu’à cet époque de l’année (7 juillet) nous sortons à peine de la fonte des neige et le débit de la Yellowstone River est à son paroxysme .Mécontent de mes photos je ferai en fait deux fois la descente mais surtout la remontée (ouf!!!) .Nous continuons la balade jusqu’à un point de vue sur Upper Fall qui ne chute que de 33m mais dans un bouillonnement tout aussi spectaculaire.
Flore ayant fait la connaissance de 2 sympathiques Japonaises ,c’est après échange d’adresses mails et autre facebook que nous rejoignons Artist Point dont la fréquentation n’a d’égale que la vue imprenable sur le Canyon vers l’ouest qui est à cette heure dans de tres bonnes conditions photographiques.

panorama5-300x132canyon-yellowstone-166-300x225

 

 

 

 

 

canyon-yellowstone-175-300x225canyon-yellowstone-187-300x225

 

 

 

 

 

 

Pique nique agréable au bord de la Yellowstone River , avec toujours ces  aires de détentes soigneusement aménagées et d’une propreté qui nous laisse pantois en regard de que l’on peut rencontrer chez nous…Alors que le ciel s’assombrit ,la route qui serpente jusqu’à Lake Yellowstone avec de temps à autre des troupeaux de bisons ,nous montre une nature à préserver.Cela nous est confirmé lors d’un autre stop pres de la rivière pour admirer 3 « Américain White Pelican » posés comme par magie sur un ilot de pierre. Promenade agréable au bord du Lake Yellowstone du coté de Fishing Bridge seulement perturbée par un touriste abruti qui entraîneses enfants au plus près d’un bison au mépris des risques encourus.

Heureusement que j’étais moins exigeant pour la Rim Nord puisque nous l’avions bien parcourue en 2009 car, comme à Norris la veille ,la grisaille nous empêche de profiter pleinement des nuances de jaunes de la pierre  du canyon. Néanmoins la vue depuis Brink of Lower après une longue descente est extraordinaire ,juste à l’endroit où la rivière entreprends son saut impétueux. J’ajoute que l’enchaînement des deux points de vue dans la même journée est un must… Tout juste apres le diner ,faisons nous un dernier tour à Inspiration Point (meilleur spot pour le coucher de soleil) où le soleil a vaincu pour ces derniers instants les nuages…

canyon-yellowstone-10-300x159copie-de-panorama2-267x300

 

 

 

 

 

 

canyon-yellowstone-27-300x225canyon-yellowstone-54-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Canyon Yellowstone – Cody  via  Lamar Valley

 Fort heureusement un voyage ne ressemble jamais à un autre , même à lieux identiques . En effet je n’avais pas garder un fol souvenir de Tower Fall lors de notre précédent voyage en 2009 ,nous nous y arreterons néanmoins puisque nous avions décidé de rejoindre Cody par Northeast Entrance et la trop belle Lamar Valley plutôt que par la route directe et East Entrance. Nous passerons finalement un moment des plus agréable à Tower Fall . Rafraichissant aussi puisque après la vue sur la cascade le sentier descend maintenant jusqu’au lit de la Yellowstone River à l’endroit où celle ci décrit une sinusoïde des plus gracieuse en léchant une falaise de pierre jaune teintée d’un rose du plus bel effet. Le tableau photographique ne pouvait être plus complet avec la présence d’un pêcheur à la mouche qui d’un geste assuré taquine la truite …
tower-fall-and-cody-7-225x300

 

 

panoramab-300x94

 

 

tower-fall-and-cody-55-300x225copie-de-tower-fall-and-cody-52-300x229

 

 

 

 

 

copie-de-tower-fall-and-cody-69-300x281panorama6-300x168

 

 

 

 

 

 

 

A peine parvenus sur le parking apercevons nous un attroupement conséquent .Comme tout un chacun je presse le pas et après quelques explications nous apercevons une maman ours avec ses deux petits qui gambadent à ses coté. La scène reçoit les meilleures explications par un Rangers à l’humour débordante .Mais le plus fort se passe bien en contre bas lorsque l’un des oursons décide de grimper au sommet d’un arbre,spectacle qui nous laisse sans voix.Je n’ai cessse de le répéter  les timing doivent être suffisamment souple pour profiter pleinement de tel instant . D’une pause prévue de 20 minutes , nous repartons vers la Lamar Valley deux heures plus tard.

Prendre la route qui conduit à Cody par la Lamar valley ,c’est s’assurer de découvrir une nature sauvage complètement intacte , sanctuaire d’une grande partie de la faune en hiver et notamment de troupeaux de bisons .Cette route rallonge l’itinéraire de 50 km et je la recommande vivement. A peine sortis du parc de Yellowstone ,la route s’élève franchement , passe un col où se déroula un affrontement guerrier entre le général Sturgis et les Indiens en 1877.La descente sur Cody est tout aussi belle avec des reliefs aux nuances de couleurs remarquables et quel contraste avec la plaine asséchée autour de Cody.

tower-fall-and-cody-3-300x225tower-fall-and-cody-105-300x179

 

 

 

 

 

 

Nous avons bien aimé cette bourgade créée par William Cody alias Buffalo Bill à la réputation surfaite  surtout localement  ,business is business , et dont le massacre de milliers de bisons n’est pas le moindre de ces faits d’armes. La rue principale possède de belles devantures d’époque où les boutiques de souvenirs succèdent aux marchands de chapeaux…De cow boy ,il va s’ en dire et autres « Primitive Art » sans doute en hommage tardif aux peuples premiers…
Diner chez Irma dont , dit on , les burgers seraient les meilleurs du Wyoming .Irma ,fille de Buffalo Bill ,ouvrit ici un hotel- saloon qui a gardé son authenticité.C’est vrai que la viande est bonne et les portions généreuses…

tower-fall-and-cody-131-225x300tower-fall-and-cody-147-300x225

 

 

 

 

 

 

 

 

En bons touristes qui se respectent nous ne pouvions être présents dans la capitale mondiale du rodéo et ne pas assister au spectacle .Le corral est situé au sud de la ville en direction de East entrance de Yellowstone. A 18$/adulte et 8$/ enfant le prix n’est pas prohibitif pour le spectacle proposé ,celui ci se tient autant dans les tribunes que sur la piste.Déjà lorsque retentit l’hymne national et que tout le public ,petits et grands, à la main sur le cœur cela m’interpelle toujours. Sur la piste ,on assiste à ’immobilisation plus ou moins réussie de vaches récalcitrantes et aussi de taureaux nettement moins sympathiques . Belles images aussi d’une horde de chevaux sauvages que des cow boys canalisent par la maitrise de leur propre monture , sans oublier cette façon toute américaine de faire participer les enfants qui rajoute de la convialité à l’instant passé là !!!

copie-de-tower-fall-and-cody-155-300x252tower-fall-and-cody-159-300x230

 

 

 

 

 

 

Cody – Shéridan via Bighorn National Forest

Déjà 15 jours que nous sommes partis !
C’est volontairement que l’étape était prévue suffisamment courte pour profiter de la matinée sur Cody. Nous nous attarderons près de 3h00 au Buffalo Bill Historical  center . très bien fait ,il nous replace très pédagogiquement dans la vie des habitants de l’époque vers 1860. La partie Indian Art est aussi intéressante et l’on devine ce que fut la rudesse des confrontations avec les  immigrants et les sacrifices qu’ont eu à subir les Indiens. Si cette partie a été reconnue pour son volontiers effort pédagogique ,je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a aussi là , comme pour les afros américains ,une volonté de se racheter une bonne conscience. Bref passage dans la partie armes ,calibres en tout genre,qui nous rappelle que les américains ont vraiment un rapport particulier à la mitraille reconnue comme une liberté fondamentale….Il faudra qu’on m’explique longtemps.

buffalo-bill-museum-80-300x225copie-de-buffalo-bill-museum-68-182x300

 

 

 

 

 

 

copie-de-buffalo-bill-museum-81-208x300buffalo-bill-museum-85-300x193

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de la préparation ,j’avais repéré un site à visiter :Medecine Wheel, grande roue de pierre à 28 rayons qui est un lieu sacré pour les indiens Crows située au cœur de la magnifique Bighorn National Forest.Mais bien plus que le site ,volontairement peu mis en valeur (les indiens et les écologistes New Age s’opposent à toute exploitation commerciale des lieux) c’est bien la route pour y parvenir qui vaut largement le détour .Imaginez vous trouver dans une large plaine aride autour de Cody et subitement apres 70 miles ,grimper ,grimper er grimper encore un col qui vous conduit à plus de 3000 m d’altitude et de facto se retrouver dans un environnement alpin…

Attention du parking de Medecine Wheel , il y a 2 km (aller) de marche sur une large piste ,de là l’on domine un vaste plateau où forêts et pâturages laissent aux troupeaux tout le loisir de profiter d’un environnement exceptionnel.Je recommande à ceux qui vont ou qui viennent du Mt Rusmore ou des Badlands d’emprunter cet intinéraire.En agrandissant la carte en début d’article ,on a exactement l’itinéraire pour y parvenir dans les meilleures conditions. I love Bighorn Nationale Forest!!!!!!

panorama7-300x154bighorn-natinale-forest-22-300x225

 

 

 

 

 

copie-de-bighorn-natinale-forest-39-300x181copie-de-bighorn-natinale-forest-37-300x225copie-de-bighorn-natinale-forest-38-300x192

 

 

 

 

 

 

Sur Hotel.com ,j’avais trouvé une chambre à 63€ dans la chaine Candlewood que je ne connaissais pas .C’est une tres bonne surprise puisque nous héritons d’une suite avec cuisine et coin salon. Et comme notre arrivée tardive sur Sheridan ne nous a pas laissé une bonne impression comme à  Cody ,Main Street désert à 18h45 aucun batiment d’époque mis en valeur ,nous décidons de dîner dans notre confortable hôtel…

Demain grosse journée vers Deadwood via Devil’s Tower, Calamity Jane n’a que bien se tenir!!

Shéridan – Deadwood via Devil’s Tower

Plus que la légende qui s’y rattache hautement vénérée par les indiens  , histoire d’une fratrie de 6 filles et d’un garçon qui se transforme en ours et qui veut dévorer les filles qui se réfugient dans un arbre qui croit et dont les griffes laissent des traces visibles sur la « Tour » et dont la fin tragique les transforme en étoiles qui forment la Grande Ourse (Ouf!!) , c’est bien la nature scientifique du site qui m’a impressionné lors de notre visite de Devils Tower.
Enorme bloc basaltique sorti de nulle part et dont les stries verticales ,plutôt que les griffes de l’ours de la légende, interpellent . Ç’eut été trop simple qu’ils s’agissat d’une poussée volcanique inachevée haute de 264m , non c’est tout bonnement et cela donne une certaine idée de temps, l’érosion qui mit à nue Devils Tower . Bon ,tout de même au bout de 50 millions d’année !!!

devils-tower-38-300x225devils-tower-33-copie-233x300

 

 

 

 

 

 

 

devils-tower-53-300x225devils-tower-27-225x300

 

 

 

 

 

 

 

 

50 millions d’années à comparer à 150 ans qui nous séparent de l’age d’or de la petite et typique ville de Deadwood où nous passerons deux nuits dans une maison victorienne à l’intérieur exceptionnel avec ses boisseries ,parquets et autres fenetres à vitraux d’époque et mis en valeur par l’accueil chaleureux de Dustin et Laura ,les hôtes des lieux . Une des meilleures adresse de notre voyage.

La visite de Main Street , nous rappelle que c’est ici que passa de vie à trépas , Wild Bill Hickok ,le compagnon de la non moins célèbre Calamity Jane entérrés l’un près de l’autre dans le cimetière qui domine la ville (2$/pers) .
C’est un peu comme les sources de la Seine chez nous ,chacun en revendique le lieu officiel et nombreux sont les saloons qui de la même façon portent le N°10 ,là où fut assassiné Wild Bild qui pourtant n’était pas un enfant de cœur. Quoiqu’il en soit la ville a gardé un certain cachet de cette époque de la conquête de l’ouest avec ses façade si caractéristiques .
Pour finir nous dînerons dans un restaurant à l’ambiance là aussi de l’ouest avec en prime un chanteur de Country.

deadwood-36-225x300deadwood-13-255x300

 

 

 

 

 

 

 

deadwood-39-225x300deadwood-28-300x225

 

 

 

 

 

 

 

deadwood-2-300x225 deadwood-24-300x225

 

 

 

 

 

 

Les Badlands

fichier pdf Badlands doc officiel en Français   fichier pdf Badlands Doc officiel en Français 2

Bien entendu c’est moins le fait que nous soyons au point le plus  oriental de notre voyage que la traduction littérale des Badlands, Les mauvaises terres , qu’il convient de retenir aujourd’hui. J’étais pour le moins impatient de  découvrir ce parc où nous passerons la journée. Rien que son nom signifiait pour moi désolation, rudesse d’un climat continental mais aussi solitude et méditation…Tout ce dont j’avais rêvé correspondant bien aux lieux visités sauf peut être cette insistance justifiée à nous méfier des rattlesnakes bien présents ici.
Une terre sèche ,craquelée,fragile et dont les strates, marquant le temps, rompent de temps à autre la monotonie par des anneaux rouges orangés donnant toute sa splendeur aux Badlands. Ce 11 juillet 2012 alors que nous sommes dans le Dakota du Sud donc relativement  « haut » en latitude ,il fait une chaleur étouffante ,elle ne nous lâchera plus durant le mois suivant.

badlands-26-300x225badlands-153-300x225

 

 

 

 

 

Selon que l’on visite le parc à la journée ou à la demi journée ,l’on ne l’abordera pas de la même façon et surtout pas par la même entrée .Dans tous les cas on s’attachera à être dans le secteur de  Yellow Mounds Overlook en fin d’ après midi pour profiter des incroyables couleurs des petites collines qui tirent sur le jaune-vert au fuchsia. Pour une découverte à la journée (vivement conseillée) ,il faut parcourir le parc d’est en ouest et donc prendre la sortie 131 sur l’I90 et entrée par « Northeast Entrance » .Déjà à peine dans le parc ,une courte balade à Big Badlands Overlook nous met immédiatement dans l’ambiance , nul besoin d’aller sur la lune ,nous y sommes !!!!!

badlands-25-300x134badlands-13-300x225

 

 

 

 

badlands-13-300x225badlands-221-300x225

 

Apres le visitor Center et Cedar Pass Lodge la route au travers le parc se poursuit sur la droite (Badlands Loop trail). Un peu follement nous n’hésiterons pas à faire l’une des plus courtes mais des plus difficiles randos du coin: Saddle Pass Trail .Ça monte dur sur un terrain glissant ,la chaleur ajoutant à la difficulté mais arrivés au sommet nous voila au croisement de Castle trail et de Medecine Root Trail ,vaste plateau herbeux qui contraste avec l’aridité des pics alentour. Plus loin la route offre de beaux panoramas et notamment au point de vue éponyme. Le plus bel endroit du parc se situe bien du coté de Yellow Mounds Overlook la bien nommée. Ceux disposant de peu de temps pourront profiter de ces magnifiques point de vues en accedant au parc par Pinnacles Entrance après avoir pris la sortie 110 à Wall sur l’I90.

badlands-17-300x225badlands-86-300x225

 

 

 

 

copie-de-badlands-37-300x225badlands-21-300x117

 

 

 

 

 

 

Dans tous les cas plutôt que de ressortir du parc par Pinnacles Entrance et la 240 , on gagnera beaucoup mais vraiment beaucoup à poursuivre sur la gauche la 590 ( Sage Creek Rim Road) qui devient une piste très roulante et parfaitement praticable en véhicule de tourisme.Cette absence de couardise sera vite récompensée par le caractère plus sauvage du parc et notamment à Sage Creek Basin Overlook . Si la chance vous sourit peut être apercevrez vous des coyotes en bande ce qui est très rare (Nous en avons vu trois ensembles ) et forcément vous approcherez de très près les sympathiques « Chiens de prairie ». La piste se termine sur la 44 que l’on emprunte sur la droite pour rejoindre Rapid  City .

badlands-191-300x137copie-de-badlands-76-300x225

 

 

 

 

 

 

A la double condition de rouler en SUV (ou 4×4) et d’avoir le temps ,on pourra à Scenic (oui oui c’est bien le nom du village ,noter les maisons d’époque abandonnées) prendre la 589 à gauche et plus loin à droite rejoindre la piste Sheep Mountain Road .Il s’agit d’une vraie piste qui se termine en cul de sac après une bonne montée , on est plus content d’être là par la solitude des lieux et la difficulté de la piste que par la beauté du paysage !!

badlands-228-300x225badlands-193-300x225

 

 

 

 

 

 

De retour tardif à Deadwood chez nos hôtes Dustin et Laura nous partageons notre modeste repas avec deux New Yorkaises qui passent la nuit là. Très à l’aise , très New Yorkaise elles apprécient la pasta party confectionnée par Flore qu’elles arrosent jusqu’à plus soif d’une bouteille de blanc et pour ne pas faire de jaloux d’une autre de rouge…Bonne nuit!!!

Mt Rushmore -Black Hills – Fort Laramie

Ce n’est pas la première que je suis surpris à faire part de mes impressions ,très fortes, sur la façon dont s’exprime le patriotisme ici aux Etats Unis d’Amérique. Le Mt Rushmore   » Haut lieu de la démocratie » en est une nouvelle fois l’illustration. Si je n’ai de cesse de déplorer le communautarisme savamment revendiqué par les uns et les autres ,c’est bien à une communion auquel on assiste ici . Communion autour de présidents illustres ,Georges Washington ,Thomas Jefferson , Abraham Lincoln et Théodore Roosevelt qui portent à une titre ou un autre les valeurs de la nation  et sur lesquelles chacun quelque soit  ses origines se reconnait et respecte  avec dévotion. Moi aussi j’aime mon pays ,son histoire ,ses traditions , ses habitants , ses montagnes et son littoral , ses campagnes et ses villes ,son vivre ensemble aussi  …Et chaque fois que je reviens des US ,j’ai très envie  de mettre un mat dans mon jardin et y hisser notre drapeau dont quelques extrémistes voudraient s’approprier l’exclusivité…Bref,alors que le site dépend des Parks Nationaux , l’entrée ici est gratuite ,c’est surement une forme pédagogique de faire partager ce lieu hautement symbolique.Bien entendu plus on se rapproche de la falaise , plus les visages présidentiels semblent imposants et revient à ma mémoire le final d’antologie de  » la Mort aux trousses  » avec Cary Grant , esquivant les balles derrière le nez rocheux d’ Abraham Lincoln. Faute de  moyen ,les travaux cesserent en 1941 pour rester dans l’état actuel ,dommage j’y aurais bien vu (avis tout personnel) le buste du grand ,de l’immense Président Franklin Delano Roosevelt…Conseil pratique :préférer une visite matinale pour voir les 4 présidents sous un bon éclairage . A 11h00 Théodore Roosevelt est déjà dans l’ombre.
Je ne saurai trop conseiller la visite du musée de la construction juste en dessous de  » Grand Terrasse View » au pied de l’amphithéatre . C’est très instructif…Mt Rushmore ,c’est sans doute le symbole facile de l’Amérique mais nous  nous sommes en quête ,je l’écris avec émotion , de cette Amérique des clichés d’autant plus lorsqu’ils sont positifs.

mount-rushmore-7-300x195mount-rushmore-22-300x225

 

 

 

 

panorama21-300x174

Plutôt que de plonger directement vers le sud , nous traversons les Black Hills de façon agréable en prenant ,au sortir du Mt Rusmore,la 244 sur la gauche puis la pittoreque route 16A qui nous permet de rejoindre Custer par le « State Park Custer » .Parc non compris dans le pass mais qui est gratuit si l’on ne fait que le traverser dans la journée ,il suffit de le préciser au péage. En prenant l’Iron Mountain road , on enjambe des circonvolutions impressionnantes d’anciens ponts dont la struture est constituée de rondins de bois puis c’est la traversée de tunnels à voie unique taillés au carré dans la roche. La région de Custer State Park est vraiment sympa et invite au repos et à la tranquilité , elle mérite de s’y attarder plutôt que de simplement la traverser.

iron-mountain-road-300x103laramie-bridge-300x134

 

 

 

C’est par une longue et interminable route que parvenons aux confins du Wyoming à Fort Laramie (à ne pas confondre avec Laramie) . C’est une amie érudite du forum du Routard (Merci à toi Mayannick) qui m’avait suggéré  cette halte au milieu de nulle part , nous y passames un excellent moment mélange d’histoire et de cuture dans le contexte de la conquête de l’ouest. Fort Laramie joua en effet un role dans la sécurisation des migrants au mileu du XIXeme siecle en tant que poste militaire avancé où logeait une garnison mais aussi économique par sa position géographique.Il entra définitivement dans l’histoire lorsque fut signé en 1868 le « Traité de Laramie » qui consacra une paix hélas éphémère entre les Etats Unis et les indiens Lakota .

fort-laramie-8-300x225fort-laramie-67-300x213

 

 

 

 

fort-laramie-55-300x225fort-laramie-28-300x225

 

 

 

 

copie-de-fort-laramie-34-300x225fort-laramie-47-300x225

 

 

 

 

 

De nombreux bâtiments sont dans un bel état de conservation ,des lieux de vie des soldats de la garnison ,des dortoirs en passant par les réfectoires et  les cuisines aux aristocratiques maisons victorienne réservées aux officiers et leurs familles , le tout baigné dans  une lumière rasante de fin d’après midi.

Ce n’est pas pour « tailler » au plus court qu’en sortant de Fort Laramie » nous prenons la 160 ,tout de suite à gauche mais bien pour éviter de rejoindre Wheatland par I25. J’ai eu le nez fin et c’est bien volontiers que je partage ici le super moment que nous donneras cette route qui se transforme rapidement en piste de gravillon . Souvent évoqué ici ,c’est d’abord le sentiment de  » seuls au monde » qui nous habite , non pas avec appréhension mais bien avec plénitude et lorsqu’au détour d’un virage la vue s’ouvre sur un lac (Grayrocks Réservoir ,agrandir la carte en début d’article ,route jaune) au soleil couchant ,on comprendra notre envie de partager notre bonheur!!
Wheatland le 12 juillet 2012 :là ,il ne s’est rien passé !!!

Denver

Du patelin perdu de Wheatland ,nous retiendrons la gentillesse des gens.Ils sont vraiment friendly ces américains. C’est en cour de route que nous décidons de modifier notre programme.Alors que nous devions visiter le centre historique de Denver puis filer vers le sud à Castel Rock pour du shopping dans un outelet,nous décidons d’ajouter la visite d’un musée : « Black Américain West Muséum » dont la lecture du « Routard » nous apprend qu’il vaut vraiment le déplacement. Et c’est vrai!!! Il retrace l’histoire des noirs américains dans la conquête de l’ouest , dans leur détermination farouche  à fuir l’esclavage ,la soumission et le racisme des états du sud . De façon tout aussi passionnante en apprend t on beaucoup sur les « Blacks Inventors » , comme Jak Johnson inventeur de la clef à molette ,tout comme Georges Crum  que son génie fit passer les chips à la postérité…
Attention ce musée situé au 3091 California Street n’est pas facile à trouver ,GPS vivement conseillé . D’ailleurs le quartier donne une image moins reluisante que le centre animé de Denver, ma recherche d’un distributeur de billets laisse entrevoir un quartier déshérité où les ravages de la came n’attendent pas la nuit tombée pour s’exhiber.

denver-2-300x225denver-3-239x300

 

 

 

 

 

 

 

Il est temps de rejoindre Downtown ,où nous nous contenterons d’une balade dans Larimer square et 16th street Mail. Larimer sq ,l’une des plus vieilles rues de la ville héberge désormais des boutiques et des cafés branchés et aux prix en conséquence. La 16 th ,perpendiculaire, toute proche, est bien plus populaire et animée. Ecolo cette grande artère piétonne est desservie en son milieu par un systeme de navettes gratuites qui circulent en boucle à intervalle très court. . On va ,on vient sans souci ;c’est intelligemment fait puisque bon pour l’environnement mais aussi pour les affaires.

copie-de-denver-29-300x175denver-34-300x225

 

 

 

 

copie-de-denver-151-212x300 denver-17-300x225

 

 

 

 

 

 

Bien entendu Denver mériterait bien plus que ce bref aperçu. D’ailleurs à l’image de Los Angeles ,la ville semble s’étaler de plus en plus et c’est avec d’interminables bouchons de fin de journée ( Rendez moi vite Jasper ,Lake Louise ,Glacier  NP, Yellow… , les Badlands) que nous rejoignons, au sud, Castel Rock et son sympatique outlet center où nous ferons de bonnes affaires malgré un taux de change moins favorable …GGrrrrrrrrrrr!!! 

Epilogue N°1

Apres 20 jours de voyage et près de 4500 km parcourus , nous achevons ici la première partie de notre voyage, la plus longue et déjà la tête bien remplies d’images plus magnifiques les unes que les autres. De part et d’autre de la frontière , c’est la Nature avec un grand N qui reste le fil conducteur de nos pérenigrations . Au Canada , la faune abondante et l’immensité des chaines de montagnes encore glacées resteront leur marque de fabrique. Glacier NP aux USA est le domaine de la comtemplation tandis que Yellowstone reste le ‘Roi » des parcs avec ses couleurs uniques au monde. Pour rejoindre les Badlands d’une autre planète, les traversées de Bighorn Nationale Forest puis de Devils Tower valent plus qu’un simple détour. La force des symboles est indéniable à  MT Rusmore tandis que Custer State Park est un havre de paix avant une page d’histoire à Fort Laramie.

Des demain changement radical de décor !! Je vous invite à nous suivre pour de nouvelles aventures sur  »Les Routes du Sud »

 

 

 

Par rafa7722 le 17 janvier, 2013 dans carnet de route, Voyages

  1. Ok, la neige vous a interdit certaines randos… mais ça fait de sacrément belles photos !!!!
    Et pour nous, tout pareil le ressenti au Lac Moraine… une fois arrivée en haut du promontoire, j’ai décrété à mes 2 compatriotes qu’ils pouvaient faire ce qu’ils voulaient du reste de la journée, moi je ne bougeais plus de là !!!

    Commentaire by Sabine — 17 janvier 2013 @ 21 h 50 min

    Répondre

  2. Bonjour Fred and Co !!!
    bonne année 2015 pour toute la famille ….
    une fois encore , je vais suivre vos traces car je retrouve mon amie de Sydney à Vancouver le 1 juin pour une virée jusqu’au 5 juillet .
    Par contre , invitées à Seattle , nous volerons jusqu’à Calgary pour zoner du côté de Jasper-Lake Louise . Nous reviendrons à Vancouver sûrement aussi depuis Calgary en avion . Nous réfléchissons si ns ns contentons de la zone citée plus haut ou si nous faisons la boucle Calgary-Kamloops-Calgary .
    Merci pour ces superbes infos .
    Christine

    Commentaire by Christine — 1 janvier 2015 @ 15 h 57 min

    Répondre

    • Bonjour Christine
      Bonne année à toi aussi . Je vois que tu ne te lasses pas des contrées lointaines , tu verras c’est très beau par là aussi .Nous retournons dans l’Ouest en 2015 du 17 juin au 29 juillet pour une découverte de l’Oregon et un approfondissement de l’Ouest classique .
      J’ai intitulé cette partie : »Au bout des pistes » . Tout un programme .
      Bient^tot sur le blog , un reportage sur notre tour de l’europe 2014.
      A bientôt
      Fred

      Commentaire by rafa7722 — 2 janvier 2015 @ 0 h 07 min

      Répondre

      • c’est bien d’être à la retraite tous les deux , n’est ce pas ?
        Finalement , nous ferons Banff-Jasper-Banff en 6 nuits . Nous venons de finaliser nos résas avec 2 nuits à Jasper au Greenwood lodge ( merci pour l’info) . Avant ce sera 2 nuits à Field et 1 à Banff . Pour couper la route du retour Jasper-Banff ns dormons à Castle Junction .
        Nous sommes chanceuses car notre couple h^te de Seattle va nous coocooner et guider dans leur région . Si on a le temps , on ira dans le Nord de l’Orégon , selon aussi la météo .
        Sd voyage en 2015 cet automne : 6 semaines en Italie dont la Sardaigne ,baie de Sorrento , Matera et les Pouilles .
        Ma maison vous attend toujours ; Christine

        Commentaire by Christine — 4 janvier 2015 @ 18 h 48 min

        Répondre

Laisser un commentaire

Location villa tilapia au S... |
Grenoble, perle du Dauphiné |
Gares de France et ailleurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Location maison à 300 m de ...
| Rendez-vous à Namuncha
| New Zealand, oh yeah!