Navigation | Sur le chemin de St Jacques de Compostelle ,de Nasbinals à Conques.Juin2010

Pages

Merci de votre visite

Sur le chemin de St Jacques de Compostelle ,de Nasbinals à Conques.Juin2010

Sur le chemin de St Jacques de Compostelle ,de Nasbinals à Conques.Juin2010 dans Randonnées mp3 Hymne GHA sur les chemins de St Jacques

CARTE INTERACTIVE                      BEST OF PHOTOGRAPHIQUE

img0033.jpg Dans l’imaginaire du randonneur faire tout ou partie du chemin de St Jacques de Compostelle reste une randonnée incontournable ,un peu comme le tour du Mont Blanc. Le chemin le plus classique depuis le Puy en Velay offre jusqu’à la frontière d’avec l’Espagne une variété de difficultés , de paysages , de patrimoines propre à satisfaire les envies de chacun.A quelques uns de notre association « Gressy d’Hier et d’Aujourd’hui » nous sommes ainsi partis à la rencontre de cette route chargée d’histoire. C’est volontairement que nous avions choisi la partie de Nasbinals à Conques pour les étapes bien équilibrées, la richesse du patrimoine et la fin comme une apothéose à Conques.Le récit qui vous est proposé retrace dans l’ordre chronologique du 5 au 12 juin notre périple du plateau de l’Aubrac à l’abbatiale de Conques ,il est forcément subjectif… J’y fais part de mes impressions ,de mes émotions et pour tout dire du plaisir que j’ai eu à faire cette itinérance avec mes amis de GHA…  

 Le samedi 5 juin 2010 : Nasbinals

C’est avec une ponctualité d’horloger que notre groupe de 19 randonneurs se retrouve sous les marronniers de la place de Nasbinals .Nous prenons possession de nos chambres à l’annexe de l’hôtel  »La Route d’Argent  » qui s’avère de très belle facture (hôtel 3*).Nous nous retrouvons pour notre premier repas en commun après que notre guide suprême (Salut à toi René) nous offre l’apéritif au nom de l’association. Déjà la bonne humeur s’installe avec l’adaptation d’une chanson d’Hugues Aufray par Anne Marie reprise par tout le groupe et qui deviendra au fil de la semaine notre hymne , où le refrain variera au gré des circonstances..
Le dimanche 6 juin 2010: Nasbinals – St Chély d’Aubrac .17km

Après un solide petit déjeuner ,toute notre équipée est prête pour la première étape jusqu’à St Chély d’Aubrac .Des la sortie de Nasbinals le sentier grimpe doucement sur le plateau de l’Aubrac aux vastes étendues de pâturages. Ce sera le point culminant de notre semaine de rando à 1300 m d’altitude. Le temps maussade renforce le caractère austère des paysages parsemés de blocs de granit noir. Seules les vaches ,en nombre sur le plateau ,à la viande réputée témoignent de l’activité pastorale.               img0025.jpg                                                img0029.jpg                                           Le pique nique est rapidement pris autour de la Dômerie d’Aubrac qui fut jusqu’à la révolution la plus puissante seigneurie de la région. Nous trouverons refuge à la maison de l’Aubrac pour nous réchauffer autour d’ un café. La descente vers St Chély d’Aubrac s’effectuera en partie dans le brouillard avec quelques fenêtres offrant de belles échappées sur la vallée du coté de Belvezet. Néanmoins l’arrivée à  »l’Hôtel de la Vallée » s’effectuera sous le soleil.Ce soir le refrain de notre chanson fétiche mettra à l’honneur Patrick à qui j’avais demandé d’assurer la guidance durant la semaine.Au dîner le confit de canard sera gâché par un clafoutis qui en avait que le nom…Les vins locaux, Marcillac, Estaing sont dégustés à notre table avec plus ou moins de bonheur d’ailleurs. Chacun rejoint sa chambre pour une nuit bien méritée…Bonne nuit!!!
Le lundi 7 juin 2010: St Chély d’ Aubrac- St Côme d’Olt .16km

Quittant St Chély par le sud ,le franchissement du « Pont des Pèlerins sur la Boralde » nous permet d’apprécier un calvaire à double face datant du XIVè siecle ,classé par l’UNESCO.Un peu plus loin la vue depuis s’étend sur tout le village de St Chély.panoramag.jpgMais que se passe -t -il tout d’un coup ?? Michèle repart en courant vers le village et l’hôtel!!! C’est à grand peine que je la rejoins et qu’elle m’informe qu’elle ne retrouve pas sa pochette contenant ses papiers et son argent. Tout rentrera dans l’ordre après que Roxane ait retrouvé la pochette de notre amie qui du coup est bonne pour l’apéro…Cette journée placée sous le signe du soleil offrira ,après le rude plateau de l’Aubrac,des paysages verdoyants alternant vallons et forets. En fin de matinée nous traversons le sympathique hameau de l’Estrade où un non moins sympathique éleveur du cru nous accueille autour d’un café. Cette une riche idée (c’est le cas de le dire) de proposer une pause de cette nature. Notre ami de l’heure s’exprime encore en francs et nous fait part de la difficulté de vivre avec son petit troupeau ,de 150 têtes tout de même ,on croirait entendre Fernand Reynaud dans le Paysan.         img0073.jpg                img0065.jpg            panoramas.jpg        Nous poursuivons tranquillement notre chemin en descendant vers St Come d’ Olt et la vallée du Lot . Notre route croise une randonneuse œnologue originaire d’Estaing dont elle vante la qualité des vins alors qu’apparaît au loin le clocher flammé caractéristique de l’église de St Côme. Nous passerons la nuit dans le magnifique couvent de Malet ,récemment restauré et aux chambres très confortables. Par contre j’ai assez peu goûté l’accueil qui nous fut réservé ,consignes dictées sur un ton monacal (c’est de circonstance ) et ne tolérant aucune contestation. Nous nous abstiendrons pour un soir de notre chanson de ralliement .Fort heureusement l’apéritif auquel nous convierons Mireille et Jean Pierre effacera rapidement l’épisode précédent tant il fut chaleureux. Installés dans un sympathique camping près du Lot ,ils bénéficient à cette époque de toute la place souhaitée.      panoramao.jpg                                                 img0107.jpgSaluons au passage Jean Pierre qui nous rendra ,comme Roxane ,de nombreux services en assurant la voiture suiveuse.

C’est volontairement que je passe rapidement sur le repas pris au couvent…

Le mardi 8 juin 2010 : St Côme d’Olt- Estaing .17km

Oh la la la ,la météo n’est vraiment pas de la partie ce matin!!!Ce sera ma plus grosse déception de la semaine ,impossible de visiter le village classé pourtant parmi les « plus beaux villages de France » tant il pleut. Nous réfugiant à l’intérieur de l’église du XVIè siècle ,nous ne pourrons apprécier ses alentours médiévaux…

Sous les capes et parapluies nous cheminons vers Espalion ,alors que la pluie cesse de tomber l’itinéraire nous offre le choix de poursuivre sur le bitume ou de suivre le GR 65 qui grimpe sur le plateau. A six (Fati,Gérard,Jean-Marc,Patrick,Michel et moi même ) nous décidons de suivre le GR et nous n’aurons pas à le regretter pour les points de vues remarquables sur la vallée du Lot ( notamment depuis la Vierge Notre Dame de Vernus) mais aussi sur Saint Côme et Espalion. Avant d’en rejoindre le centre ,nous effectuerons une halte à la magnifique église de Perse. En grès rose et blanc sous son toit d’ardoise bleue, elle est de style roman très pur, elle fut batie en 730.

    panoramab.jpg                         panoramae.jpg       

Du « pont vieux »  on peut admirer les vieilles maisons aux balcons de bois le long du Lot qui sont en fait d’anciennes tanneries.

Le chemin est encore long jusqu’à Estaing et dans notre précipitation de reprendre la route nous en oublions Jean Marc qui nous rejoindra plus loin grâce à son épouse Roxane. Encore mes excuses Jean Marc!!!

Drôle d’aventure dont je serai victime lors de mon incontournable sieste ,alors que je viens tout juste de m’installer un petit insecte volant s’introduit dans mon conduit auditif .Ça résonne fort dans mon oreille jusqu’au moment où par deux fois l’intrus vient se frotter à mon tympan et me fait perdre l’équilibre. Alors que Patrick et Gérard me soutiennent ,Christianne s’occupe de noyer la bête .Merci à eux pour leur intervention réussie…

Après une jolie vue sur l’église romane de Bessuéjouls une sérieuse montée nous conduit sur le plateau dominant toujours le Lot. Après la descente nous ferons une halte bien méritée près du cimetière de Trédou .La petite route nous menant à Estaing nous fera passer par le hameau de Verrieres aux très jolies maisons anciennes et aux jardins fleuris.

Une photo collective avec vue sur le Lot et le château d’Estaing scelle la fin de la journée…  

     img0158.jpg                    img0161.jpg                           img0221.jpg                                               

Nous rejoignons la confortable auberge  »Saint Fleuret » où nous passerons deux nuits.

L’apéritif du jour est pris sur la terrasse de l’hôtel dominant la piscine. Compte tenu des prévisions météo du lendemain ,nous décidons de renoncer à la randonnée prévue le jour de repos et à la place,sur les conseils de Roxane et Nicole , de visiter le trou de Bozouls….Nous ne le regretterons pas !

Le mercredi 9 juin 2010 :le Trou de Bozouls .

Souvent les imprévus apportent de bonnes surprises ,la visite du Trou de Bozouls n’échappent à cette règle. J’ai vraiment passé une excellente journée malgré la pluie sur le site de Bozouls!!

La rivière locale ,le Dordou, a creusé son sillon en formant un méandre de 400m de large et 100m de profondeur au sommet duquel le village s’est construit au bord du précipice .De la plateforme aménagée au bord du « trou » la vue est magnifique sur l’église Sainte Fauste ,les maisons environnantes et le fond du cirque. Suivant un chemin balisé nous descendons au fond du trou en suivant le lit de la rivière pour remonter sur l’autre versant et rejoindre le « quartier du Château » où se trouve l’église décrite plus haut. Parvenus au sommet ,chacun des animateurs ,René,Patrick et moi ,y allons de nos bons conseils sur l’utilisation des bâtons de marche .Tout le monde est enchanté par cette démonstration en pleine nature. L’unanimité s’avérera nettement moins franche lorsque un peu plus loin nous annonçons ,après la visite de l’église, qu’il faudra redescendre au fond du trou et surtout remonter au point de départ.

panoramak.jpg

Grimpette vite oubliée lorsque nous nous retrouvons dans un petit restaurant ,en fait une pizzéria ,pour un vrai moment de convivialité .J’adore ces moments de détente où au prétexte de la randonnée ,nous nous retrouvons dans un bon esprit d’amitiés partagées .    img0215.jpg

Le reste de l’après midi chacun vaquera à ses occupations et pour moi après une (trop) courte sieste à l’hôtel ,Flore réussira à me traîner dans les boutiques d’Estaing…

Avant de diner nous faisons comme d’habitude le point sur l’étape du lendemain .Il s’agit là d’évoquer la rando la plus longue (22km) et au dénivelé le plus important (900m) ,nous choisissons l’itinéraire qui offre le moins de bitume à arpenter et optons pour un départ à 8h30…

Le jeudi 10 juin 2010: Estaing -Espeyrac .22km

A la rédaction de ce petit mémo de notre semaine ,j’exprime le regret de ne pas avoir pris le temps de visiter plus attentivement Estaing classé ,lui aussi ,parmi les plus beaux villages de France .

Comme convenu nous sommes matinales ce matin et sitôt franchi le pont sur le Lot (XVIè siècle) le chemin s’élève fortement offrant de belles échappées sur Estaing et le cheminement majestueux de la rivière. Passant au hameau de St Genies des Ers , nous avons une pensée amicale pour notre Maire…  panoramat21.jpg

Le paysage se fait plus doux désormais et de châtaigneraies en petits vallons nous rejoignons Campuac pour un pique nique sur la place du village. Alors que le beau temps revient nous cheminons doucement mais sûrement vers Espeyrac. Patrick rencontre un vif succès auprès de pèlerines croisées en chemin .Finalement cette étape appréhendée par plusieurs se déroulera sans encombre pour tous , ce qui fera dire à René que l’on peut envisager de sérieuses randonnées maintenant…Bravo à tous en tout cas!!!!  img0277.jpg

Une petite descente nous conduit directement à l’  «  Hôtel de la Vallée » au confort simple mais convenable. La visite du village nous conduira chez un artisan qui forge et assemble lui même des couteaux à l’ancienne , rencontre pour le moins instructive et authentique…

La soirée s’achève au restaurant de l’hôtel où surprise et enthousiasmée la patronne nous demande une copie de notre chanson favorite participant même au refrain….

Demain déjà la dernière étape pour rejoindre Conques…

Le vendredi 11 juin 2010: Espeyrac -Conques .12km

Départ en douceur pour cette ultime étape assez courte pour rejoindre Conques .Des que nous quittons Espeyrac nous faisons une halte dans une fabrique artisanale d’huile de noix. Tout fonctionne encore un peu à l’ancienne ,le moulin de pierre qui broie les noix est certes entraîné par un moteur électrique mais toujours à courroie. Petite boutique sympathique !!

La campagne environnante est nettement plus boisée maintenant .  panoramal.jpg         img0279.jpg

Comme prévu ,Jean Pierre et Roxane nous rejoignent pour ce dernier pique nique. Nous profitons de ce nouvel instant de convivialité pour fêter avec un jour d’avance l’anniversaire d’Anne-Marie autour d’un apéritif qu’elle nous offre avec François. Oui bien entendu tous les prétextes furent bons pour lever le verre de l’amitié durant ce séjour. C’est donc tous ensemble que nous cheminons vers :

img0281.jpg             img0283.jpg           img0293.jpg

C’est en dominant les clochers de la magnifique abbatiale de Conques que nous pénétrons dans le village. Il est lui aussi classé parmi les plus beaux villages de France et sa visite est un véritable voyage initiatique dans le temps et permet de mieux apprécier ce que fut déjà l’attrait de l’abbaye pour le pèlerin du XIè siecle.

Ah quel changement !!!Oui il n’y pas photo entre l’accueil qui nous est réservé ici au monastère par Roger et le bataillon de Bénévoles qui l’entourent et celui,quelques jours auparavant ,à Saint Côme d’Olt …Bref nous avons vraiment le sentiment d’être de vrais pèlerins sur la route de St Jacques…

Le monastère est une grande bâtisse de calcaire mordoré situé juste derrière l’Abbaye et s’y retrouver à l’intérieur demande du sens de l’orientation avec ses couloirs sans fin et ses escaliers à la dérobées…Après un peu de repos nous partons Flore et moi même à la découverte des rues pavées de Conques ,mélange du respect du patrimoine et de boutiques tendances ,à l’artisanat de circonstance…

Alors que la pluie nous a rejoint ,nous retrouvons sur le parvis de l’église les 3 amies randonneuses rencontrées à Estaing puis croisées de nouveau en chemin. C’est autour d’un pot que nous sympathisons franchement avec elles .C’est aussi la magie du chemin de St Jacques qui favorise les rencontres ,la tolérance ,pour peu qu’un esprit d’ouverture nous anime.

Aurons nous l’opportunité de les revoir ,c’est aussi le revers des promesses des rencontres furtives??

Mais rejoignons maintenant le réfectoire du monastère où nous est servi un bon repas dans une ambiance des plus conviviale .Nous sommes plus de 90 à table et ce soir un Happy Birthday pour Anne-Marie accompagne le dessert.

Comme nous y a convié le curé de la paroisse nous le rejoignons sur le parvis de l’Abbaye avant la bénédiction des pèlerins et le concert d ‘orgue .Avec une note d’humour il nous explique les scènes qui ornent le tympan du jugement dernier avec ses 124 personnages au dessus des portes d’entrée et de sortie de l’abbaye.

La lumière déclinante donne toute leurs dimensions au vitraux originaux de l’église dont l’oeuvre est du peintre Pierre Soulages…

Très rapidement j’abandonne l’audition du concert pour m’offrir un moment de silence que j’affectionne particulièrement dans les rues désertées aux pavés luisants sous les réverbères et la fine pluie..   img0326.jpg                  img0327.jpg


Samedi 12 juin 2010. Conques.

Comme pour nous remercier la météo nous offre un beau spectacle ce matin sur Conques .De bas nuages entourent la cité médiévale alors que plus haut le soleil naissant laissent filtrer quelques rayons qui illuminent les maisons ocres.panoramar.jpg

Matinée culturelle avant le retour sur Paris (Merci Alain et Nicole ) . C’est une sympathique guide qui nous donnera toute les explications sur le Tympan du Jugement denier,l’intérieur de l’Abbaye et le magnifique « Trésor de Sainte Foy ».Ce dernier souligne l’importance de la dévotion aux reliques dans l’Occident médiéval.

Ici s’achève notre semaine sur les Chemins de Saint Jacques de Compostelle .img0353.jpg

Riches de moments partagés,de paysages immuables,de patrimoines à préserver ,cette randonnée itinérante est une invitation à nous retrouver sur les chemins…Ce que nous ne manquerons pas de faire avec GHA…

A bientôt …Au Mont Saint Michel!!





Par rafa7722 le 5 juillet, 2010 dans Non classé, Randonnées, Voyages

  1. Bravo pour ce road-book exhaustif et illustré de notre première grande randonnée sous l’égide de « GHA ». Ça demande du travail mais le résultat est au rendez vous pour que les souvenirs restent.
    à bientôt sur d’autres chemins.

    Commentaire by Patrick — 6 juillet 2010 @ 11 h 10 min

    Répondre

    • Bonjour !

      Il y a quelques jours, j’ai du interrompre mon pèlerinage vers Jérusalem en raison d’une blessure au genou :

      http://www.chemin-faisant.fr/2014/

      De retour en France, je reprends aujourd’hui la publication des photos de pèlerins sur le site  » Les Photos du Camino  » :

      http://www.lesphotosducamino.fr/

      J’ai créé ce site il y a quelques années. Il compte à ce jour 187 contributeurs, regroupe 505 photos rangées et classées dans 29 albums et il a déjà été visité 14570 fois.

      Si vous le souhaitez, vous pouvez m’envoyer une ou plusieurs de vos photos. Je me ferai un plaisir de la ou les publier sur ce site.

      Veuillez m’adresser votre ou vos clichés à l’adresse suivante :

      photosducamino@gmail.com

      accompagnés des renseignements suivants : lieu, mois, année, petite phrase de commentaire éventuelle et nom.

      Cordialement,

      Jean-Pierre

      NB : désolé si vous avez déjà reçu ce message …

      Commentaire by Jean-Pierre — 9 août 2014 @ 14 h 49 min

      Répondre

  2. Bravo!
    Pour ceux qui n’y étaient pas, c’est aussi une bonne impression sur l’ensemble de ce périple…belles photos des copains, des paysages, des belles vieilles pierres…!

    Commentaire by annick — 9 juillet 2010 @ 13 h 05 min

    Répondre

  3. Le résumé de notre périple nous fait revivre tous les bons moments passés ensemble. Il nous rappelle les paysages superbes, les prairies fleuries où paissaient les imposantes vaches de l’Aubrac. Mais surtout remontent à nos souvenirs l’émotion et la fierté d’arriver à Conques . Nous y sommes arrivés ! Merci Frédéric.

    Commentaire by Annie D — 12 juillet 2010 @ 21 h 51 min

    Répondre

  4. Avec un peu de retard mais voilà c’est fait.
    Alors oui félicitations pour ce compte rendu imagé et sonore qui permet de revivre cette superbe randonnée où la convivialité fut sans relache. On a vécu de grands moments mais même perdu que du bonheur pour découvrir ce mystique chemin.
    Merci

    Commentaire by Jean-Marc — 24 septembre 2010 @ 1 h 53 min

    Répondre

  5. Bravo pour le style et la forte émotion qui se dégage de ton récit.
    Je connais l’Aubrac que j’aime particulièrement, quant à Conques….çà donne envie d’y revenir.
    Oui, merci internet et avec le son en plus!
    Fais encore et toujours de belles photos qui permettent de rêver.
    Merci Fréd(o).

    Commentaire by Pascale — 4 décembre 2010 @ 0 h 41 min

    Répondre

Répondre à Jean-Marc Annuler la réponse.

Location villa tilapia au S... |
Grenoble, perle du Dauphiné |
Gares de France et ailleurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Location maison à 300 m de ...
| Rendez-vous à Namuncha
| New Zealand, oh yeah!